Jean-Marc Ligny, une plume fantastique solide comme un rock

Des riffs de rock des années soixante-dix au monde dévasté de 2300, Jean-Marc Ligny cultive un petit côté destroy. La trilogie d'anticipation écologique qu'il est en train de terminer* est pourtant constructive, car l'auteur de science-fiction alerte sur les possibles conséquences des erreurs d'aujourd'hui. Portrait d'un rêveur de futurs qui a les ...

Actualités : inscription à la newsletter de Terri(s)toires

Recherche

Les ebooks à la Une


destiNation
destiNation Les histoires de huit migrants vues par huit jeunes dessinateurs locaux. À l'occasion de ses 30 ans, le Centre…


Méfiez-vous du chat qui dort
Méfiez-vous du chat qui dort Yolande Belloir reçoit l'héritage surprise d'Alfred Jégado, un ancien ami de ses parents. Une jolie fortune, mais qui s'accompagne…


Hommes en souffrance
Hommes en souffrance "Trop souvent, les hommes sont vus comme des bourreaux et les femmes des victimes". Dans son ouvrage, Hommes en…


  • Les feuilletons à la Une


    L'Atelier de la gouvernance
    L'Atelier de la gouvernance De septembre 2014 à janvier 2015, un groupe de citoyens, motivés par le débat public, vont tenter d'établir les bases d'une gouvernance ouverte "à la nantaise". Organisé…


    Migrants et militants
    Migrants et militants Attendre. Il n'y a rien d'autre à faire pour ces immigrés dont l'administration française n'a pas reconnu le droit de séjour. Hommes, femmes et enfants sont privés…


    Art bridges
    Art bridges L'Europe est encore divisée par des murs, réels ou symboliques. Six photographes français, géorgiens et allemands ont pris la route, de Nantes à Tbilissi (Géorgie), pour le…


  • Comment vont les fourmis ?

    -

    Écoutez l'émission de Jet FM sur l'économie sociale et solidaire (16 octobre 2014) :

     

    -

    

    Des riffs de rock des années soixante-dix au monde dévasté de 2300, Jean-Marc Ligny cultive un petit côté destroy. La trilogie d'anticipation écologique qu'il est en train de terminer* est pourtant constructive, car l'auteur de science-fiction alerte sur les possibles conséquences des erreurs d'aujourd'hui. Portrait d'un rêveur de futurs qui a les pieds sur terre.

    

    En septembre dernier, une cinquantaine de citoyens réunis à la Cantine numérique de Nantes a essayé d'imaginer ce que pourrait être une gouvernance ouverte "à la nantaise". Tous ont répondu à l'appel lancé par Libertic, TuttiVox et Influents, déjà à l'initiative de l'Atelier des élections. Cette démarche a pour objectif la rédaction d'une charte de la gouvernance ouverte locale (voir encadré) et d'un livret d'idées.

    

    C'est le grand dénonciateur des scandales nantais. Rien ne lui échappe, il repère et surveille tout le monde depuis son blog Nantes Original News. Derrière l'irréductible entreprise de vérité et la violente tentative de démolition des institutions, un homme louche : Monsieur Mouch.

    

    Le Web est de plus en plus énergivore. Pour sensibiliser les développeurs, et notamment les étudiants, l'association Green Code Lab et l’école d’ingénieur Esaip organisent depuis Nantes et Angers la seconde édition d'un challenge sur l'écoconception (26 au 28 novembre).

    

    Claire L., 26 ans, militante de la Cimade, découvre le Centre de rétention administrative de Rennes. En dialoguant avec "Monsieur F.", elle découvre aussi le quotidien d'un retenu. Témoignage surprenant d'un sans-papiers qui ne cherche pas à en obtenir, et auquel on ne trouve pas de pays d'origine

    

    Méfiez-vous du Chat qui dort, ép. 6/6

    Joggeur et filles de joie

    Dernier extrait du roman policier Méfiez-vous du Chat qui dort de Roger Coupannec. Après l'écrivain Jean Dastrel, présentation d'autres futurs colocataires de la maison de retraite idéale imaginée par le défunt Alfred Jégado : Roberto, septuagénaire sportif marqué par le franquisme, et deux anciennes filles de joie, Zoé et Mélanie.

    

    C’est une journée doublement citoyenne qu’a vécue la ville de Nantes le 28 septembre dernier, avec le déroulement de deux manifestations aux thématiques voisines de part et d’autre du centre-ville : la première édition nantaise d’Alternatiba dans le quartier Bouffay et la huitième édition d’Un dimanche au bord de l’eau sur l’île de Versailles. Reportage.

    

    C'est vous qui le dites ! #22

    Demain : nos vies en souscription ?

    À la suite de la lecture cet été d’un article sur l’engouement exceptionnel que les Français auraient actuellement pour le financement participatif ("crowdfunding", une douzaine de sites en France au moins y sont consacrés, certains très spécialisés), je me suis lancé sur un coup de tête et j’ai soumis à souscription mon prochain roman burlesque et satirique. Cela consiste en une forme de pré-vente de l’ouvrage avant sa réalisation, agrémentée de bonus (tel un recueil papier de mes chroniques humoristiques "métiers inconnus" parues dans Terri(s)toires).

    

    C'était la rentrée aussi pour les associations du Groupe d'accompagnement collectif (Gac) du Comité 21 Pays de la Loire. Réunies à Nantes en septembre, elles ont été conviées pour débattre sur le projet de charte régionale de développement durable proposé par le conseil régional.

    

    En plein centre de la ville de Jacques Demy, un cinéphile chevronné a patiemment transformé son appartement en temple du 7e art. Gilbert S., collectionneur passionné, a vécu plus de 50 ans d'histoire cinématographique à Nantes et ailleurs. Dans son antre, il conserve des documents et des bobines de chefs-d’œuvre en Super 8 parfois même jalousés par les archives municipales. Pour Terri(s)toires, il a accepté de dévoiler ses trésors bien gardés, et surtout de raconter les grandes heures du cinéma à Nantes. Silence... ça tourne !