Égalité des chances : des lycéens s'épanouissent avec Brio

Depuis des décennies, les études sur le sujet se succèdent, mais le constat demeure : les jeunes issus de milieux modestes intègrent difficilement l'enseignement supérieur. Depuis 2008, à Nantes, le programme d'ouverture sociale Brio cherche à inverser la tendance ; deux fois par mois, les lycéens de treize établissements de l'agglomération nantais...

Actualités : inscription à la newsletter de Terri(s)toires

Recherche

Les ebooks à la Une


Hommes en souffrance
Hommes en souffrance "Trop souvent, les hommes sont vus comme des bourreaux et les femmes des victimes". Dans son ouvrage, Hommes en…


Autour du fauteuil
Autour du fauteuil Publié aux éditions L'Atalante, Autour du fauteuil est le premier ouvrage d'Anthony Galifot. Accueilli avec succès par le public,…


  • Les feuilletons à la Une


    Transition positive
    Transition positive Mieux manger demain grâce aux jeunes d'aujourd'hui ; telle était l'ambition des associations Open Odyssey et Colporterre qui, en partenariat avec SciencesCom et l'Ademe, ont mené le…


    Graines de plumes
    Graines de plumes Depuis la rentrée 2013, des adolescentes du collège Debussy de Nantes ont découvert les secrets du journalisme dans le cadre du projet Graines de plumes. L'équipe pédagogique…


    Hyblab 2014
    Hyblab 2014 Un mois, 12 projets, 95 étudiants*. Chapeautés par le cluster Ouest Médialab et accompagnés par douze médias partenaires**, les participants du second Hyblab ont relevé le défi…


    Migrants et militants
    Migrants et militants Attendre. Il n'y a rien d'autre à faire pour ces immigrés dont l'administration française n'a pas reconnu le droit de séjour. Hommes, femmes et enfants sont privés…


    Associations & développement durable
    Associations & développement durable Structurer les initiatives en faveur du développement durable, c'est l'objectif du Groupe d'accompagnement collectif (GAC) mis en place par l'antenne régionale du Comité 21. Sur deux années,…


  • Comment vont les fourmis ?

    -

    Écoutez l'émission de Jet FM sur l'économie sociale et solidaire (16 mai 2014) :

     

    -

    

    Un programme d'ouverture sociale à Nantes

    Égalité des chances : des lycéens s'épanouissent avec Brio

    Depuis des décennies, les études sur le sujet se succèdent, mais le constat demeure : les jeunes issus de milieux modestes intègrent difficilement l'enseignement supérieur. Depuis 2008, à Nantes, le programme d'ouverture sociale Brio cherche à inverser la tendance ; deux fois par mois, les lycéens de treize établissements de l'agglomération nantaise sont encadrés par des étudiants bénévoles. Ils apprennent à mieux s'exprimer en public, reçoivent des conseils sur leur orientation, développent leur sensibilité culturelle et leur connaissance du monde. Et les résultats sont souvent spectaculaires...

    

    Dans tous les domaines, le crowdfunding* a fait ses preuves. Francis Mizio, auteur de polars humoristiques et chroniqueur sur Terri(s)toires, a décidé de tester la formule pour éditer son prochain roman, Ivres de la jungle. Une expérience inédite pour le "flamant rose" qui propose une contrepartie insolite.

    

    Fini les livres coquins de papa, place à l'érotisme high tech. B.Sensory, nouvelle startup brestoise, se lance dans le secteur du plaisir… version 2.0. Elle sera la première application de lecture du genre connectée à un sextoy. Un concept résumé simplement par le slogan : "Lisez. Vibrez." La créatrice de l'entreprise, Christel Le Coq, a présenté son projet au Startup contest organisé lors du Web2day 2014 à Nantes.

    

    Les hommes travaillent et les femmes font le ménage. Dans ce chapitre, Stéphane Beau s'attache à démonter ce stéréotype. Mais pas de la même manière que les féministes. Car pour lui, la vraie question est de savoir pourquoi gagner de l'argent serait plus valorisant que les tâches domestiques... Une remise en question globale des schémas sociaux qui reflète les convictions de l'auteur (voir portrait).

    

    Mieux vaut prévenir que laisser pourrir. L'association Partage ton frigo vient d'arriver sur Nantes et propose de mettre en commun des produits alimentaires proches de la date de péremption. L'initiative a été relayée avec une vidéo originale réalisée par des étudiants en communication dans le cadre de leur projet de Transition positive.

    

    Il s'est mis au vert pour réfléchir à son avenir. Après un départ brillant dans les études, Alain Tabutaud, 25 ans et originaire de Massy, en région parisienne, plaque tout en deuxième année d’école d’ingénieur. Une année de Wwoofing* et de chantiers participatifs plus tard, il arrive à Lorient en septembre 2013 pour effectuer une licence professionnelle en écoconstruction et écomatériaux, puis poursuit sa route vers les îles du Ponant pour un stage de trois mois sur les écomatériaux en milieu insulaire. Avec le sentiment d'avoir enfin trouvé sa voie.

    

    Prendre rendez-vous chez son coiffeur : ce geste anodin peut prendre du temps, beaucoup de temps. Surtout quand la discussion tourne au dialogue de sourds. La situation sent le vécu. Et pour cause, Anthony Galifot – coiffeur de profession – utilise le salon comme laboratoire anthropologique et source d'inspiration. Dernier extrait d'Autour du fauteuil, premier ouvrage du coiffeur à plume.

    

    Depuis presque trois ans, l'association Marcel Machin agite un petit coin du quartier nantais de Chantenay, les chantiers de l'Esclain. Maniant l'art et l'artisanat, ses bénévoles y organisent des événements culturels. Objectif : raconter de petites histoires dans un lieu forgé par l'histoire.

    

    Né il y a plus de 25 ans, le Rezé basket international reçoit chaque année l’élite mondiale de la discipline dans les catégories de filles de moins de 20 ans. Comment accueillir dans les meilleures conditions près de 100 jeunes basketteuses qui débarquent pendant quatre jours à Rezé, près de Nantes ? Pour loger tout ce beau monde (entraîneurs et reste du staff compris), des familles d’accueil sont mises à contribution. Un choix qui réclame une organisation sans faille, mais qui permet aussi des échanges culturels uniques, au-delà du simple aspect sportif.

    

    Le numérique breton a le vent en poupe. Mais peut-il compenser la baisse d'importance de l'agroalimentaire et de l'automobile, deux secteurs forts, en déclin en Bretagne ? Il semblerait que non. En revanche, le croisement avec certaines filières devrait permettre à celles-ci de se maintenir et de se transformer. Lors du Hyblab 2014, le Mag numérique rennais s'est penché sur la place qu'occupe le digital dans l'économie bretonne. Réponse en dataviz.