Actualités : inscription à la newsletter de Terri(s)toires

Recherche

Les ebooks à la Une


Folles journées
Folles journées Après Nantes voyage, les Romanciers Nantais ont réalisé un nouveau recueil en partenariat avec un événement phare de la…


Le FC Lorient
Le FC Lorient Troisième club professionnel breton, le FC Lorient est une valeur sûre du football français. De la première saison au…


C'était Ginette
C'était Ginette Première femme députée du Maine-et-Loire, comme l'indique le sous-titre du livre qui lui est dédié, Ginette Leroux était une…




  • Les feuilletons à la Une


    Chomlaik
    Chomlaik Marion Gommard-Jouan est partie à la rencontre "des artistes qui donnent à voir le monde". Au fil des histoires glanées sur plusieurs continents, et notamment à chaque…


    Au fil de l'estuaire de la Loire
    Au fil de l'estuaire de la Loire 200 km, à pied. "Appréhender l’estuaire dans sa globalité nécessite d’en arpenter les franges, pas à pas, au rythme du marcheur", expliquent Guy-Pierre Chomette et Franck Tomps.…


    Les tops de Terri(s)toires
    Les tops de Terri(s)toires Artistes locaux, endroits flippants, jolies plages, lieux aux noms insolites...  La rédaction de Terri(s)toires explore les territoires de l'Ouest à la recherche de perles, et dresse des…




  • Comment vont les fourmis ?

    -

    Écoutez l'émission de Jet FM sur l'économie sociale et solidaire (27 janvier 2017) :

     

    -

    Nos partenaires

    Yvonne - Chroniqueuse

    Yvonne - Chroniqueuse

    Non, mais dites donc, les p’tits gars, qu’est-ce que vous voulez savoir ? Pas mes mensurations, tout de même !? Hein ? Me présenter ? J’ t’en ficherais des présentations ; tata Yvonne, y’a qu’à l’écouter parce que faut pas croire, mais elle dit pas que des sornettes. Alors c’est sûr, j’ai mon point de vue et y a comme qui dirait du cidre qui me coule dans les veines. Les p’tits gars de Terri(s)toires, ils croient que j’adore la cuisine alors que mon truc, c’est la garde-robe. Faudra que je leur dise un jour… Sinon, j’aime aussi la croûte du fromage. Quoi, tout l’monde s’en fiche ? Ben faut savoir.

    adresse de votre site internet ou blog: http://www.terristoires.info/auteur/yvonne-chroniqueuse.html

    coupe de glace On peut pas dire qu’Alain Chartier, à Vannes, il est moche. Déjà, parce que c’est pas des façons que de s’attaquer au physique des gens. Et pis ces choses-là, c’est une histoire de goût.

    Astérix et Obélix Quand je vous disais que la tradition se faisait la malle. Tenez, par exemple, le sanglier. C’est bon ça, le sanglier, et c’est pas pour rien si le gros Gaulois, celui qu’a des tresses et des culottes à rayures, il en a fait son plat favori.

    les moules - la cuisine d'YvonneDes moules, y en a de toutes sortes. Et j’ vais pas vous faire la liste, sûr que vous avez bien des idées tout seuls. Mais comme on est là pour causer cuisine, je vais m’arrêter à la moule de bouchot dont aucun parallèle n’est à faire avec celle du boucher. À quelques lettres près, vous pensez, on serait pas du tout sur le même sujet.

    Les insectes - Yvonne - terristoires.info Je sais bien, ici on fait dans le culinaire. Mais comme ça, à froid, grignoter du grillon, ça donne moyennement envie. Sauf que la Bretagne, qu’a beau être un sacré beau pays en soi, ah bah si, elle est quand même obligée, de Rennes à Quimper, de s’inscrire dans l’évolution internationale.

    poupée bretonne Les Parisiens, je les plains.

    Dès le début des grandes vacances, sitôt débarqués chez nous, voilà-t’y pas qu’on les jette en pâture à la cruauté de l’autochtone imbibé de cidre brut (bien connu pour réchauffer le sang et colorer la joue avec élégance). Et dans leur parcours même pas initiatique - parce que tous les ans c’est la même chose -, le Charles (et consorts), appelons-le comme ça, se retrouve serré dans son K-Way bleu marine (plus chic que le rouge, enfin, c’est ce qu’il croit) en train de piétiner aux différentes sauteries organisées en son honneur, dans toute la Bretagne, de Brest à Nantes et de Vannes à Dinard. En gros.

    une vache miniature avec des pièces de 10 centimes Pendant que Joe Dassin se baladait vers l’inconnu, moi, j’étais coincée sur la route d’Herbignac. C’est en Loire-Atlantique, et pardon, mais y a pas un grand intérêt à c’te ville. Et pourtant, j’y ai vu un truc bizarre que j’ savais même pas que ça existait. Là, sur le bord de la route, y avait un distributeur automatique de lait.

    un bigorneau, un tube de peinture rouge et un perceur Il paraît que quand les gens cuisinent pas, ils bricolent. Qu’ils adorent refaire un parquet, agrandir une pièce, coller du papier peint… Alors les Bretons, comme les autres, ils sortent leurs outils. Remarquez, pendant ce temps, ils vont nous lâcher le bigorneau, celui qu’est pas en manque d’outillage : le perceur.

    carte de menu de restaurantL’autre jour, je suis tombée sur une patrouille. Comme j’étais en Normandie et que ça fleurait bon le débarquement dans tous les musées alentour, je ne me suis pas inquiétée… Sauf que la patrouille, elle était d’escargots.

    Un contrat d'Amap - YvonneJ’en étais sûre. Elle a pas tenu plus de deux saisons à l’Amap. C’était pas faute d’en causer. C’est pas compliqué, ma nièce, elle m’en rabâchait les oreilles : et vas-y que l’idée, elle est bonne, et vas-y qu’il faut soutenir les producteurs, et vas-y qu’il faut retourner aux vraies valeurs !

    agneauPas sûr que l’histoire que j’ m’en vais vous raconter va plaire aux petits enfants. Mais c’est pas de ma faute. C’est de la faute de la tradition.

    Précédent - Suivant »
    Page 1 sur 7