Actualités : inscription à la newsletter de Terri(s)toires

Recherche

Les ebooks à la Une


Folles journées
Folles journées Après Nantes voyage, les Romanciers Nantais ont réalisé un nouveau recueil en partenariat avec un événement phare de la…


Le FC Lorient
Le FC Lorient Troisième club professionnel breton, le FC Lorient est une valeur sûre du football français. De la première saison au…


C'était Ginette
C'était Ginette Première femme députée du Maine-et-Loire, comme l'indique le sous-titre du livre qui lui est dédié, Ginette Leroux était une…




  • Les feuilletons à la Une


    C'est vous qui le dites
    C'est vous qui le dites Puisqu'on vous le dit ! Cet espace vous est en effet réservé, sous réserve de prendre vous-mêmes la parole. Un point de vue à partager, un nouveau…


    Dans la roue d'Europ'raid
    Dans la roue d'Europ'raid La journaliste Delphine Blanchard embarque à bord d'une Peugeot 205 qui participe à l'édition 2017 d'Europ'raid. En 23 jours, elle va traverser 20 pays et parcourir plus…


    Chomlaik
    Chomlaik Marion Gommard-Jouan est partie à la rencontre "des artistes qui donnent à voir le monde". Au fil des histoires glanées sur plusieurs continents, et notamment à chaque…




  • Comment vont les fourmis ?

    -

    Écoutez l'émission de Jet FM sur l'économie sociale et solidaire (27 janvier 2017) :

     

    -

    Nos partenaires

    

    Bretagne : bon score sur la diarrhée aiguë

    Toilettes sèches dans les bois Toilettes sèches dans les bois - © d'après ©DR

    On ne cesse de s’interroger sur la qualité de vie en région Ouest. Les indicateurs sont nombreux : emploi, chômage, création d’entreprise, revenus moyens… Puis tout ce qui est météorologie, logement, transport, accès à la santé, à la culture, etc. Ces chiffres sont toujours sujets à interprétation selon le camp politique ou sa propre situation, sinon ses intérêts et priorités dans l’existence. Devenus des arguments de communication, et relayés par les news mags et autres médias, ils sont utilisés ou contestés. Cette chronique volontiers progressiste propose un indicateur simple et radical qui mettra tout le monde d’accord : l’indice diarrhée aiguë (IDA).

    Il faudra un jour expliquer aux lecteurs à quel point il peut être fastidieux d’écrire une chronique tous les quinze jours, basée sur les faits divers. L’humanité étant ce qu’elle est -stupide, veule, cupide, cruelle, bornée, etc.- les marronniers, ces sujets récurrents de la presse, ne cessent de revenir : crimes et délits routiniers depuis l’invention de la massue, barbarie bon teint familiale et de voisinage, accidents de la route imbéciles, poivrots qui plouffent dans la Loire, usines qui ferment, du moins pour les employés, petits vieux sur les routes à la recherche de la commode où ils ont posé leur dentier, scarabées ou souris dans les boîtes de petits pois, vieux chevaux de la politique qui essaient de vous faire avaler, non pas des lasagnes, mais n’importe quoi… Il est quelquefois très difficile de trouver un nouveau sujet original prêtant à la satire. Ce journalisme de canapé en lequel consiste l’art de la chronique impose alors un acte terrible : il faut chercher, et rapidos, Coco.

    C’est donc au cours d’un effeuillage désespéré de tout ce qui se publie dans la région Ouest que je suis tombé par hasard sur un site fascinant, très sérieux : Sentinelles, entretenu notamment par l’Inserm et l’Institut de veille sanitaire. Cet outil m’a permis de constater qu’à la période du 4 au 10 mars, la Bretagne était plutôt bien placée sur la diarrhée aiguë, alors que la région Île-de-France faisait sa ravagée. La Corse, elle, où on vit tout de même bien, était quant à elle quasiment exempte de diarrhée. Et pourtant, là-bas, les pruneaux volent dru.

    D’où une réflexion très sérieuse : et si on ne tenait compte que de cet indice pour estimer la qualité de vie ? Après tout, l’indice Big Mac étudié aujourd'hui par des économistes pour évaluer les coûts de la vie entre nations avait été une suggestion au départ jugée saugrenue (j’assumerai en revanche de passer à la postérité avec le mien.)

    L’Indice diarrhée aiguë m’est brusquement apparu comme une évidence : après tout, quand la santé va, tout va ; après tout, vous pouvez avoir un loft de 200 m2 hyper domotisé, un aéroport flambant neuf, un poste de directeur, ou une villa face à la mer… la belle affaire les jours de diarrhée aiguë ! Parce que, oui, devant elle, nous sommes tous égaux ; parce qu’ainsi il en est de la condition humaine. Parce que la diarrhée aiguë, c’est de la qualité de vie et les personnes qui me lisent actuellement sur leur tablette aux toilettes ne me contrediront pas.

    Graphiques tirés du site Sentinelles

    IDA s10

    indice corse IDA s10 bis


    Notons, entre autres enseignements, que l’IDA explique sans doute pourquoi il y a de forts taux migratoires en région Ouest, issus de la cuvette de l’Île-de-France, qui semble visiblement en les matières, manquer de pot.

     

    J’ajouterai quelques arguments en faveur de l’utilisation de l’IDA :

    • L’IDA englobe en soi tout un lot d’indices devenus du coup inutiles en matière d’évaluation de la qualité des soins et des moyens d’y avoir accès, de la nourriture et de l’eau, de la salubrité des logements, de la densité de population (la diarrhée aiguë est une épidémie ; tout en découle)…

    • L’IDA peut permettre de mieux évaluer et comprendre des phénomènes d’absentéisme (démocratie participative, mobilisation électorale, militante, citoyenne), de baisse de productivité en entreprises et administrations, de dynamisme commercial et culturel (baisse de fréquentation des lieux pour d’autres), de l’utilisation des transports publics, etc.

    • L’IDA est un outil qui intéressera l’industrie touristique. Communiquer à son propos auprès des visiteurs étrangers toujours terrorisés par la tourista est un plus non négligeable à l’heure de la compétitivité entre régions.

    • L’IDA est un évident indice correcteur des variations saisonnières du fameux Moral des Français (MDF) qui nous déprime tant quand on nous dit où il en est. Il faudrait le corréler avec l’IDA d’autres nations, mais on ne s’étonnera plus d’avoir eu il y a deux ans un MDF similaire à celui des Afghans qui tournent au lait de chèvre famélique entre deux explosions.

    Conscient de la pertinence novatrice de mon idée, je me tiens à disposition des institutions régionales pour aider à la création d’un projet d’avant-garde, de réflexion et de stratégie, type GRAND OUEST OBJECTIF 2030 IDA ZÉRO. Gageons qu’il ferait baver d’envie les autres régions déjà au bout du rouleau.

    Francis Mizio - Journaliste
    Francis Mizio - Journaliste

    Voir tous ses articles
    Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
    Partager cet article :

    Dans la même rubrique :

    Commentaires  

     
    0 #5 Mizio 24-03-2013 10:22
    Merci Mathias pour les conseils : mais je me méfierai à votre place de l'huile de castor. Je rappelle qu'il est fourbe, l'animal. Voir à : terristoires.info/.../...
    Signaler à l’administrateur
     
     
    +2 #4 MATHIAS 22-03-2013 17:50
    utile en cas de "coliques"... une recette transmise par les Archives d'Ille-et-Vilaine : fbcdn-sphotos-e-a.akamaihd.net/.../...
    ça dit : un petit remède du XVIII ème siècle qui aide à lutter non seulement contre les coliques mais aussi à purger… .
    Bon week-end à tous !
    « Pour la colique et pour purger
    Un demi verre à vin a pate dhuille de castor, emplir le verre avec du vin blanc, le mesler et le faire boire et si cela continuait en prendre soir & matin & doubler un peu la dose sil est necessaire suivant la force du temperamment.
    Et si c’est pour purger il faut doubler la dose.
    Ches lapoticaire
    Ou les batiments qui viennent de l’amerique »
    (2 E P 107)
    Signaler à l’administrateur
     
     
    +1 #3 MATHIAS 22-03-2013 17:18
    "la Bretagne était plutôt bien placée"... nuance : c'est de la "région administrative de Bretagne" que traite votre article, excluant la Loire-Atlantique, qui ressort aussi de "la Bretagne", (selon moi, parmi tant d'autres... encore !) ; et j'aurais aimé avoir l'info, y compris avec ce territoire.
    Par ailleurs, je ne suis pas sûr de bien cerner les contours de la "région Ouest", pourtant évoquée à trois reprises dans votre article ? (j'aurais pu y ajouter le "projet d’avant-garde, de réflexion et de stratégie, type GRAND OUEST OBJECTIF 2030 IDA ZÉRO" !)
    ... et j'ai bien aimé votre humour "décapant" !
    Signaler à l’administrateur
     
     
    +1 #2 Mizio 22-03-2013 11:13
    :-) Merci ! A noter qu'il y a une récurrence troublante de la thématique. Est-ce moi ?, est-ce lié à la région ? On s'interroge terristoires.info/.../...
    Signaler à l’administrateur
     
     
    +1 #1 CruelSummer 22-03-2013 09:53
    Démocratie, productivité, culture, transports publics... Tout y est. Mon cher Mizio, voilà en effet votre postérité - j'allais écrire postériorité - assurée.

    Je ne résiste pas pour ma part à conforter votre analyse d'un vieux souvenir de mes cours d'étymologie qui disaient que l'expression "ça va ?" remontait au temps médiéval où l'on s'inquiétait de comment "allait" le transit intestinal de ses proches...
    Signaler à l’administrateur
     

    Vous n'avez pas le droit de laisser un commentaire ! Veuillez vous connecter ou vous abonner si vous n'avez pas encore de compte...