Actualités : inscription à la newsletter de Terri(s)toires

Recherche

Les ebooks à la Une


Folles journées
Folles journées Après Nantes voyage, les Romanciers Nantais ont réalisé un nouveau recueil en partenariat avec un événement phare de la…


Le FC Lorient
Le FC Lorient Troisième club professionnel breton, le FC Lorient est une valeur sûre du football français. De la première saison au…


C'était Ginette
C'était Ginette Première femme députée du Maine-et-Loire, comme l'indique le sous-titre du livre qui lui est dédié, Ginette Leroux était une…




  • Les feuilletons à la Une


    Dans la roue d'Europ'raid
    Dans la roue d'Europ'raid La journaliste Delphine Blanchard embarque à bord d'une Peugeot 205 qui participe à l'édition 2017 d'Europ'raid. En 23 jours, elle va traverser 20 pays et parcourir plus…


    Chomlaik
    Chomlaik Marion Gommard-Jouan est partie à la rencontre "des artistes qui donnent à voir le monde". Au fil des histoires glanées sur plusieurs continents, et notamment à chaque…


    Au fil de l'estuaire de la Loire
    Au fil de l'estuaire de la Loire 200 km, à pied. "Appréhender l’estuaire dans sa globalité nécessite d’en arpenter les franges, pas à pas, au rythme du marcheur", expliquent Guy-Pierre Chomette et Franck Tomps.…




  • Comment vont les fourmis ?

    -

    Écoutez l'émission de Jet FM sur l'économie sociale et solidaire (27 janvier 2017) :

     

    -

    Nos partenaires

    

    Émission "Les extraordinaires" de TF1 : on a d’autres mutants à proposer

    L'ouest a de nombreux talents cachés... L'ouest a de nombreux talents cachés...

    L’émission "Les Extraordinaires" de TF1 a fait un carton (24 % de parts de marché) le 6 mars dernier. Trois candidats sur huit étaient issus de l’Ouest, voire même une "humoriste" invitée d’origine nantaise, Caroline Vigneaux. Le vainqueur est un Rennais qui (pour résumer) a rempli un carré magique de 64 cases façon sudoku compliqué de jeu d'échec. Surfant sur l’engouement, cette chronique a d’autres phénomènes à proposer qui, dans le coin, n’attendent que d’être peopolisés…

    Ce samedi 28 mars, le Rennais Raphaël, professeur de maths, gagnant de l’émission "Les Extra-Ordinaires" sur TF1, trois semaines plus tôt, est passé de 5,1 millions de spectateurs à quelques dizaines faciles à mémoriser dans la maison de quartier de la Bellangerais où s’est produite, dans un hommage à Gainsbourg, la troupe Ensemble Chamade à laquelle il participe1. Modeste et pas dupe, l’ingénieur militaire détaché a avoué à Ouest-France : "Ma notoriété est montée en flèche au lycée Jean-Guéhenno de Fougères où j'enseigne les mathématiques ! C'est plutôt rare un prof de maths qui devient populaire…".

    Les deux autres participantes issues du (très) Grand Ouest – Rachel, 15 ans, lycéenne à Coutances (Manche) et qui, déjà surdouée, serait dotée d’une mémoire visuelle exceptionnelle, ou encore Bénédicte, ostéopathe et physiothérapeute équin et canin de Prêtreville, près de Lisieux, qui reconnaît un torse de figurant-bodybuildé-étalon aussi bien que celui d’un cheval2 – ont quant à elles carrément disparu de la circulation et du web après le pourtant délirant tapage sur leur personne lors du lancement du "concept"3.

    On pourrait facilement ironiser sur l’émission : l’épate exhibée qui vaut bien moins que celle pratiquée par les magiciens dits "mentalistes"4, le babil de Dechavanne qui avait l'air de ne pas en revenir de repasser à la tévé, le possible bidonnage de l'émission qui égale sans doute celui de "Master Chef" – où se sont d’ailleurs cassées les dents de quelques fourchettes de la Région5 – , la présence de Caroline Vigneaux, humoriste commune (dans le sens de pas très drôle, comme 99 % de ses semblables, et aux sujets de sketches rebattus) d’origine nantaise, qui a passé son temps à écarquiller les yeux, Miss France 2013 en potiche, la dramatisation et la scénarisation spectaculaires et patati et patata. On pourrait même se moquer du devenir de ce type d'émission inspiré de "The Brain", aux États-Unis, et qui s'est vite ramassée dans chaque pays d'Europe où elle a été produite6.

    On pourrait taquiner les candidats, par exemple en leur trouvant au moins un job d'été pour que leur talent serve à quelque chose dans la vie : Rachel qui mémorise tout le monde pourrait ainsi reconnaître tous ceux qui passent plusieurs fois devant les œuvres et lieux du Voyage à Nantes, ce qui permettrait d'avoir enfin des chiffres fiables de fréquentation, tandis que Bénédicte la tâteuse reconnaîtrait qui est Nantais et qui est touriste, et enfin Raphaël nous aiderait à plus rapidement et plus justement calculer la taxe de séjour de référence encaissée par l’hôtellerie durant l'été.

    On pourrait enfin gloser sur ces phénomènes de plus en plus rapides de peopolisation. Un jour, vous êtes sous les feux de toutes sortes de médias exaltés, les gens vous demandent de dédicacer leurs fruits et légumes sur le marché, et quelques jours après, vous voilà redevenu d'une banalité bonasse, à peine plus admiré que lorsque vous apportiez un gâteau au yaourt lors de la kermesse de l'école, et vous vous sentez obligé de rassurer les alentours que, non, vous n'êtes pas un freak.

    Mais on va faire mieux, parce qu'ici, on connaît des gens qui, pour le coup, intéresseraient vraiment TFI avant que le concept ne lasse :

    Calcul mental époustouflant

    Mireille, de Brest, vit seule avec deux enfants depuis que son compagnon a disparu, nanti d'un pouvoir d'absorption alcoolique hors du commun. Elle touche le RSA socle (513,88 €), et il lui reste même en fin de mois de quoi acheter des allumettes !

    Discrimination visuelle exceptionnelle

    Camille et Camille sont zadistes dans le bocage de Notre-Dame-des-Landes. Tous deux parviennent à apercevoir des tritons crêtés et des campagnols amphibies que ne voient ni les experts, ni les élus, qui marchent dessus !

    Geomapping stupéfiant

    Sissoko est sans-papiers. Il retient de mémoire tous les chemins pour éviter les keufs, en allant travailler sur le chantier de construction du Centre de congrès de Rennes. De même pour Antoine, qui est en fauteuil roulant et est capable de citer de mémoire et sans carte tous les endroits où il ne peut pas se rendre.

    Capacité d'ultra organisation multitâches

    Aïcha est étudiante à Angers, en Erasmus, en sociologie et en galère. Elle parvient à écrire son master sur l'effet des émissions télévisuelles sur le cerveau tout en servant un kebab tomate-salade-oignon, envoyant des SMS pour rattraper son mec qui trouve qu'elle sent vraiment trop la graille, et un selfie souriant à ses parents à Istanbul pour les rassurer.

    Don de lévitation et apesanteur sur demande

    Marc est un ancien salarié de l’usine Seita à Carquefou, Jean-Claude était conseiller emploi de C3 Consultants à Saint-Herblain, Françoise travaillait à Alcatel-Lucent à Orvault, et Pascale chez Bobcat à Pontchâteau : toutes et tous ont cet incroyable don de se sentir légers, et même de rebondir lorsque le sol se dérobe sous eux.

    Vision stéréoscopique 3D à colorisation positive

    Maïwenn est comédienne, intermittente du spectacle, et Prijañ est journaliste pigiste. À chaque fois que le téléphone sonne, ils se mettent à voir loin, les choses du bon côté, et plus étonnant encore, en rose !

     

    Ce n'est pas qu'il n'y a que des mutants dans l'Ouest, mais le nombre de héros du quotidien qui mériteraient, eux aussi, de devenir célèbres pour leur talent hors du commun, est tout simplement extraordinaire. Alors, casting ?


    1 Voir les photos de l’Ensemble Chamade

    2 On peut voir les exploits de ces phénomènes ici : http://videos.tf1.fr/les-extra-ordinaires

    3 Les vidéo-portraits de promotion de Rachel et Bénédicte ont disparu de tous les sites qui les ont publiées. Seuls restent tous les articles qui leur ont été consacrés. Par exemple, entre autres : dans Côté Manche pour Rachel, dans l’Agriculteur Normand pour Bénédicte.

    4 Sur les pseudos talents exceptionnels :

    - À voir : une très bonne vidéo de Mic Maths qui explique comment a procédé Raphaël (qui a l’honnêteté d’avouer à Ouest France qu’il n’est pas surdoué).

    - À lire : ces avis, explications et démonstrations du blog "Potion de vie" qui fait commerce de techniques de mémorisation, tenu par Jean-Yves, un bibliothécaire de 35 ans en école d’art et design : "ils ne sont en rien extraordinaires".

    5 "Master Chef, c’est du bidon", nous explique longuement et avec schéma, entre autres candidats de la région ayant halluciné, le blogueur culinaire à succès Christophe Certain qui vit près de Nantes.

    6 Le devenir de l'émission en Europe.

    Francis Mizio - Journaliste
    Francis Mizio - Journaliste

    Voir tous ses articles
    Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
    Partager cet article :

    Dans la même rubrique :

    Vous n'avez pas le droit de laisser un commentaire ! Veuillez vous connecter ou vous abonner si vous n'avez pas encore de compte...