Pourquoi la fin du monde n’aura pas lieu en Bretagne (au moins)

Menhir de Champ-Dolent Menhir de Champ-Dolent - © d’après ©DR

D’aucuns estimeraient que cette chronique serait la dernière à cause de la prophétie maya. Opposons un net démenti : ma prophétie personnelle et portative considère que la région a des atouts pour résister au soleil qui, certes, se lèvera bien à l’ouest lors de la dangereuse "intersection de la voie lactée et du plan écliptique" du 21 décembre posant dit-on problème. Voici comment en 4 points.

RAISON 1 : Ici, nous avons en produit du terroir du druide. Or, selon les symboles druidiques, l’ouest correspond à l’eau (ce qui est déjà déploré assez souvent par les juillettistes et le syndicat hôtelier), et comme chaque druide le sait, même après plusieurs chouchen, l’eau est l’élément qui correspond à l’ouest : "Les prophéties assurent que l'eau et le feu seront les seuls éléments qui subsisteront après la fin du monde" (www.bretagne-celtic.com/accueil_ceremonies.htm).

CONSÉQUENCES : le nord (symbole terre), l’est (symbole air) vont disparaître, mais pas l’ouest ni le sud (symbole feu). Vous pouvez continuer à hésiter pour cet été entre le golfe du Lion et celui du Morbihan. En outre, les prix des locations devraient baisser, car il y aura moins de demande des nordistes ou de la clientèle allemande et russe, cet été, sur Nice ou Locmariaquer. Ils seront tout simplement morts.



• RAISON 2 : Ici, nous avons Carnac, des tumulus, des dolmens et des menhirs. Or, sur ceux-ci, rien n'a été gravé par les Grands Anciens qui nous auraient annoncé une quelconque fin du monde, hormis quelques crobards ressemblant à de vagues projets de cuisine aménagée. Tout au plus peut-on y lire au feutre que Jojo aime Lucie et que Jean-Daniel a laissé son numéro de mobile, car il est motivé pour rencontrer des amis joyeux. Le seul mégalithe qui annonce une fin du monde est celui de Champ Dolent, à Dol-de-Bretagne. Il mesure 9 m 30 et il s’enfoncerait "d’un pouce tous les cent ans". La légende dit que lorsqu’il sera parvenu enfin sous terre, ce sera la fin du monde. Nous aurions donc encore 32 000 ans devant nous.

CONSÉQUENCES : les personnes intéressées pourront continuer à téléphoner à Jean-Daniel passé le 21 décembre.

 

 

• RAISON 3 : Ici, nous avons déjà eu les prophéties du Roi Stevan, et il faut bien reconnaître que s’il avait prévu le pantalon pour les femmes, le téléphone ou les voyages en avion (mais pas à Notre Dame des Landes), il s’est plutôt planté côté fin du monde. Il avait annoncé, en effet, entre autres prédictions à caractère local, régional ou universel annoncé : "Quand le peuple raffolera de l’eau de vie, la fin du monde sera proche... Quand l’excès de luxe régnera dans le peuple, de grands malheurs fondront sur le pays..." Sans doute parlait-il de certaines rues commerçantes et piétonnes d’aujourd’hui et du taux de consommation de boissons énergisantes chez la jeunesse étudiante. Mais fi : sa fin du monde n’a pas eu lieu et le Roi Stevan, sans doute un peu péteux, fait le mort depuis 1775. À noter que la prophétie "Les filles et les femmes seront si audacieuses que les hommes grimperont dans les arbres pour échapper à leurs entreprises..." ne s’est pas accomplie non plus. Hélas.

CONSÉQUENCES : les soldes auront bien lieu début janvier et le shopping à crédit continuera autant que la pratique du shooter au rhum arrangé.



• RAISON 4 : Ici, nous avons des kits de survie alimentaire envoyés sous 24 h (à commander au plus tard le 19 décembre, donc) par Lyophilise.fr qui nous dit dans un communiqué : "La Nasa vient de répondre via ses réseaux sociaux aux internautes : la fin du monde prévue par les calendriers mayas n’aura pas lieu. Ouf... on est rassurés ! Ceci dit, pour le clin d’œil, pour l’originalité ou par souci préventif, le kit de survie alimentaire est LE cadeau dans l’air du temps à glisser au pied du sapin." On note donc l’incitation pérenne à s’offrir ces kits de survie. Lyophilise.fr étant une maison sérieuse qui ne veut pas s’exposer au risque de voir ses articles retournés en cas de non-fin du monde, et ceux-ci pouvant être tel le "Pack confort" valable 25 ans, on se dit que ces gens sont formels : la prochaine fin du monde, la bonne, sera plutôt celle de 2036, à l’occasion d'un astéroïde géant et, ça tombe juste, à temps pour la date de péremption de leurs articles.

CONSÉQUENCES : il faudra manger durant 25 ans lyophilisé pour ne pas gâcher. C’est aussi l’occasion de passer aux toilettes sèches dans le cadre des politiques écodurables.



Cette démonstration rapide prouvant que l’apocalypse maya n’aura pas lieu dans l’Ouest le 21 décembre, vous êtes désormais assurés de retrouver ce site et cette chronique après la fin des temps. Et alors, vous vous direz qu’il est somme toute bien beau, ce monde qui n’en finit pas.

Francis Mizio - Journaliste
Francis Mizio - Journaliste

Voir tous ses articles
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
Partager cet article :

Dans la même rubrique :

Vous n'avez pas le droit de laisser un commentaire ! Veuillez vous connecter ou vous abonner si vous n'avez pas encore de compte...