Actualités : inscription à la newsletter de Terri(s)toires

Recherche

Les ebooks à la Une


Folles journées
Folles journées Après Nantes voyage, les Romanciers Nantais ont réalisé un nouveau recueil en partenariat avec un événement phare de la…


Le FC Lorient
Le FC Lorient Troisième club professionnel breton, le FC Lorient est une valeur sûre du football français. De la première saison au…


C'était Ginette
C'était Ginette Première femme députée du Maine-et-Loire, comme l'indique le sous-titre du livre qui lui est dédié, Ginette Leroux était une…




  • Les feuilletons à la Une


    C'est vous qui le dites
    C'est vous qui le dites Puisqu'on vous le dit ! Cet espace vous est en effet réservé, sous réserve de prendre vous-mêmes la parole. Un point de vue à partager, un nouveau…


    Dans la roue d'Europ'raid
    Dans la roue d'Europ'raid La journaliste Delphine Blanchard embarque à bord d'une Peugeot 205 qui participe à l'édition 2017 d'Europ'raid. En 23 jours, elle va traverser 20 pays et parcourir plus…


    Chomlaik
    Chomlaik Marion Gommard-Jouan est partie à la rencontre "des artistes qui donnent à voir le monde". Au fil des histoires glanées sur plusieurs continents, et notamment à chaque…




  • Comment vont les fourmis ?

    -

    Écoutez l'émission de Jet FM sur l'économie sociale et solidaire (27 janvier 2017) :

     

    -

    Nos partenaires

    

    Fête de la musique

    Au diapason du sol'stice

    Fête de la musique au Palais Royal - crédit Farida Brechemier Jack a dit : "fêtons la musique", et ça fait près de 30 ans que ça dure. L'Alliance française a même exporté le concept, et ce mardi 21 juin, jour du solstice d'été, on fêtera jusqu'en Chine ou au Pérou la "Fête de la musique" (en français dans le texte). Pas moins de 110 pays sur les cinq continents ont repris l'idée ! Si la Déclaration des droits de l'Homme et du citoyen avait eu autant de succès, le printemps aurait certainement été moins chaud, et même dans le monde arabe, on aurait préféré le jazzman au jasmin.

    C'est comme si c'était le onzième commandement : "faites de la musique" jusqu'aux douze coups de minuit. Pas après, autrement ça fait désordre. En 2005, d'ailleurs, ça tombait aussi un mardi, et à Nantes, la fête avait fait tourner les têtes. Affrontements entre jeunes des banlieues et forces de l'ordre, cocktails molotofs, cannettes qui volent en l'air, et gazage en règle des passants sur la place du Bouffay, nous étions alors plus proches des paroles de La Marseillaise que de la mélodie de La vie en rose. Un beau gâchis, qui avait fait craindre le pire. Car s'il y a une date pour l'insouciance, où l'on peut chanter à tue-tête, jouer du violon ou du djembé dans la rue sans se faire jeter des seaux d'eau, et même en se faisant applaudir, c'est bien celle-là. Un grand soir pour tous les musiciens amateurs qui sortent de leurs sombres caves de répét et se produisent au grand jour, mais aussi pour tous les mélomanes qui rangent leur baladeur et qui découvrent que finalement, le voisin chante mieux que le dernier Apollon qui passe en boucle à la radio. J'adooooore, comme dirait le Vendéen Philippe Katerine.

    Le 21, c'est aussi l'été qui commence, et il est bien trop court par chez nous pour ne pas fêter son arrivée. Les Hispaniques célèbrent le printemps avec un gigantesque botellón (chez nous, on appelle ça un apéro géant...), mais ici, mieux vaut le faire trois mois plus tard pour éviter que ça ne tombe à l'eau. Et puis finalement, la Fête de la musique, ne serait-ce pas le meilleur moment festif de l'année ? Noël, c'est déprimant, le nouvel an, c'est trop convenu, et le 14 juillet, tout le monde est sur la plage. Sans parler de la Toussaint, même si l'ambiance est mortelle. Alors que le 21 juin (ou avant, ou après, selon la taille de la commune organisatrice), tout le monde est là, les doigts de pied en éventail dans les tongues, prêt à faire la fête en cœur (ou en tee-shirt). Et là, tous au diapason, We will rock you !*

    * On te secouera

    Photo de Une : Fête de la Musique au Palais Royal - crédit Farida Bréchemier MCC

    Fete de la Musique 21 juin 2011

    Le site officiel : http://fetedelamusique.culture.fr

     

    Le programme complet en Pays de la Loire sur le site de Trempolino :

    http://www.trempo.com/IMG/pdf/DP_FDLM_2011_1_090611.pdf

     

    Une sélection de concerts à Rennes et en Bretagne :

    http://www.concertlive.fr/festival/details/1076/fete-de-la-musique-a-rennes-et-region-bretagne

     

    Quand la musique (n') est (pas) bonne

    Des basses bien lourdes, l'oreille collée aux enceintes, et des ondes de son qui traversent le corps... S'immerger, vivre la musique, et caler les battements de son cœur sur ceux du woofer. Un vrai bonheur ? Une belle connerie, plutôt. Les oreilles, on n'en a qu'une paire et mieux vaut les préserver, surtout si l'on aime la musique ! En Pays de la Loire, la campagne de sensibilisation Peace and Lobe (www.myspace.com/peacelobe) fait le tour des collèges et lycées pour prévenir les jeunes générations des risques que présentent les musiques amplifiées. Acouphènes, maux de tête, perte d'audition, les conséquences sont terribles. Pourtant, 77 % des adolescents et 100 % des étudiants majeurs déclarent avoir déjà souffert d’une exposition sonore... Alors mardi, vous (re)prendrez bien un petit bouchon ?

    À l'occasion de la Fête de la musique, Terri(s)toires accueille dans ses pages une tribune du Docteur Patrick Petit, O.R.L., sur les risques de la musique pour l'audition. C'est à lire ici : http://www.terristoires.info/culture/fete-de-la-musique-fete-de-loreille.html

    Thibaut Angelvy - Journaliste, webmaster et rédaction en chef
    Thibaut Angelvy - Journaliste, webmaster et rédaction en chef

    Voir tous ses articles
    Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
    Partager cet article :

    Dans la même rubrique :

    Vous n'avez pas le droit de laisser un commentaire ! Veuillez vous connecter ou vous abonner si vous n'avez pas encore de compte...