Jeu de mots, jeu de fachos

carte électorale Lendemain d'élections gueule de bois. On aura beau m'expliquer que "c'est le vote de protestation" qui monte, "une colère normale" en temps de crise, "une réponse logique" quand l'offre politique traditionnelle est en faillite… n'empêche que je ne suis pas prêt de m'en remettre. Il y a eu le 21 avril 2002, il y a dorénavant le 22 avril 2012. Près de 6,5 millions de Français(es) ont voté Front National.

Une vague qui existe désormais aussi  dans l'Ouest. 570 900 voix au total ont été données à Marine Le Pen en Bretagne et Pays de la Loire, soit 13,24 % en Bretagne et 14,39 % en Pays de la Loire. Pour comparaison : l'écologie a vaillamment convaincu 111 000 électeurs sur les deux régions (entre 2,5 et 3 % !).

Finie l'image d'une terre de l'Ouest où les thématiques d'exclusion ne prendraient pas ? En tout cas, il y a quelque chose qui a bougé, et il n'est pas sûr que ce ne soit qu'un épiphénomène. Surtout si les stratèges frontistes arrivent à leurs fins : faire exploser la Droite sarkozyste et prendre la tête de l'opposition au (possible) gouvernement socialiste… en jouant sur les mots !

Car, si on en croit les porte-parole du FN, il ne faut plus parler de droite extrême, mais de nouvelle droite, de droite nationale, patriote, populaire ou bleu marine ! Eh bien non. Ce jeu de passe-passe, ce jeu de mots n'ira pas, n'ira jamais, à tous ceux qui ont une certaine mémoire et pour qui les mots, et les réalités qu'ils décrivent, veulent dire quelque chose.

Ce n'est en effet pas insulter la droite version FN que de lui rappeler que, tant qu'elle n'aura pas extirpé de ses pratiques ses appels à la xénophobie et à l'ostracisme à la sauce immigration zéro et anti Islam, tant qu'elle n'aura pas affirmé son allégeance sans réserve aux fondements de la République - liberté, égalité, fraternité ! -, elle sera l'objet d'une opposition - forte et irréductible - de tous les démocrates.

Philippe Le Boulanger - Journaliste et rédaction en chef
Philippe Le Boulanger - Journaliste et rédaction en chef

Voir tous ses articles
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
Partager cet article :

Dans la même rubrique :

Vous n'avez pas le droit de laisser un commentaire ! Veuillez vous connecter ou vous abonner si vous n'avez pas encore de compte...