Actualités :

Recherche

Les ebooks à la Une


Folles journées
Folles journées Après Nantes voyage, les Romanciers Nantais ont réalisé un nouveau recueil en partenariat avec un événement phare de la…


Le FC Lorient
Le FC Lorient Troisième club professionnel breton, le FC Lorient est une valeur sûre du football français. De la première saison au…


C'était Ginette
C'était Ginette Première femme députée du Maine-et-Loire, comme l'indique le sous-titre du livre qui lui est dédié, Ginette Leroux était une…




  • Les feuilletons à la Une


    C'est vous qui le dites
    C'est vous qui le dites Puisqu'on vous le dit ! Cet espace vous est en effet réservé, sous réserve de prendre vous-mêmes la parole. Un point de vue à partager, un nouveau…


    Dans la roue d'Europ'raid
    Dans la roue d'Europ'raid La journaliste Delphine Blanchard embarque à bord d'une Peugeot 205 qui participe à l'édition 2017 d'Europ'raid. En 23 jours, elle va traverser 20 pays et parcourir plus…


    Chomlaik
    Chomlaik Marion Gommard-Jouan est partie à la rencontre "des artistes qui donnent à voir le monde". Au fil des histoires glanées sur plusieurs continents, et notamment à chaque…




  • Nos partenaires

    

    Le bol à oreilles

    bol breton

    Yvonne, elle est bretonne et coquine. Résultat, faut toujours qu’elle tire les oreilles… de son bol !

    Franchement, il est moche. En plus y a mon nom dessus, des fois que j’ l’oublierais. Enfin, c’est pas mon nom, parce que c’est le bol de ma sœur. Elle en voulait plus. "Tu te rends compte ! Je l’ai eu pour mes 8 ans !"

    Eh ben oui, comme tout le monde. Y’ a toujours un moment où on vous offre un bol breton à oreilles avec vot’ prénom. Et ce qui est drôle, c’est que les gamins, y sont toujours contents de boire leur chocolat dedans. C’est comme qui dirait une tradition. Et un cadeau pas compliqué à trouver pour les vacanciers. Sauf qu’avec les prénoms des gosses, maintenant, faut chercher. Ben oui, le bol Kimberley, il est pas partout.

    L’histoire commence à Quimper au XVIIIe siècle. Et pis en 2006, HB Henriot, (pour La Hubaudière Bousquet Henriot ) est labellisé Entreprise du patrimoine vivant. Faut dire que c’est une sacrée référence : tout à la main qu’ils le font le bol à oreilles. Ce qui a changé depuis que les congés payés ont exigé des anses au bol, c’est que le moule intègre les oreilles. Pour le reste, au-then-tique ! Et le décor "Henriot", et ben on le reconnaît aussi à ce que c’est marqué dessus. Enfin en dessous.

    Au pays du croqueur de marmots, Raymond Cordier a, lui, inventé le Petit Breton ; C’était en 1950, à la faïencerie de Pornic. Le CEB, traduisez Cordier Épongé bleu, était décoré dans le fond d’un seul petit gars mais déjà, avec le prénom dessus. Puis le Breton du bol a trouvé une Bretonne et même, selon les régions, il change de costume. Ben oui, pas sûr qu’un Alsacien veuille tremper son bretzel dans un bol breton, faut l’ comprendre.

    Alors le Parisien, il trouve ça folklorique, pas du tout dans le ton de sa cuisine qui lui a coûté un bras, mais son gamin, il s’en fiche bien et c’est comme ça que le chocolat, il a acquis ses lettres de noblesse.

     

    Illustration : Raoul

    Yvonne - Chroniqueuse
    Yvonne - Chroniqueuse

    Voir tous ses articles
    Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
    Partager cet article :

    Dans la même rubrique :

    Vous n'avez pas le droit de laisser un commentaire ! Veuillez vous connecter ou vous abonner si vous n'avez pas encore de compte...