Actualités :

Recherche

Les ebooks à la Une


Folles journées
Folles journées Après Nantes voyage, les Romanciers Nantais ont réalisé un nouveau recueil en partenariat avec un événement phare de la…


Le FC Lorient
Le FC Lorient Troisième club professionnel breton, le FC Lorient est une valeur sûre du football français. De la première saison au…


C'était Ginette
C'était Ginette Première femme députée du Maine-et-Loire, comme l'indique le sous-titre du livre qui lui est dédié, Ginette Leroux était une…




  • Les feuilletons à la Une


    C'est vous qui le dites
    C'est vous qui le dites Puisqu'on vous le dit ! Cet espace vous est en effet réservé, sous réserve de prendre vous-mêmes la parole. Un point de vue à partager, un nouveau…


    Dans la roue d'Europ'raid
    Dans la roue d'Europ'raid La journaliste Delphine Blanchard embarque à bord d'une Peugeot 205 qui participe à l'édition 2017 d'Europ'raid. En 23 jours, elle va traverser 20 pays et parcourir plus…


    Chomlaik
    Chomlaik Marion Gommard-Jouan est partie à la rencontre "des artistes qui donnent à voir le monde". Au fil des histoires glanées sur plusieurs continents, et notamment à chaque…




  • Comment vont les fourmis ?

    -

    Écoutez l'émission de Jet FM sur l'économie sociale et solidaire (27 janvier 2017) :

     

    -

    Nos partenaires

    

    Les huîtres

    Huitre dans une assietteYvonne, à Cancale, elle a eu beau faire des efforts, elle a pas réussi. Gober un truc froid qui se rapproche davantage des miasmes du père Albert sous bronchite que d’un mets festif et délicat, elle peut pas. Et voilà que pour les fêtes de fin d’année, il va falloir, en plus, sortir les gros billets ?!

     

    Ce qu’il faut dire, quand même, c’est que la vie d’une huître, eh ! bah, c’est pas le paradis. Grandir trois ans pour se retrouver sous le dentier de Janine et ses copines au repas des aînés de l’avant-dernier week-end de décembre…

    Mais il n’y a pas que ça… Depuis trois ans, c’est la cata chez la crassostrea gigas (et consœurs). L’huître creuse (et consœurs, donc) a la coquille qui flanche, le mou qui se débine, la perle qui se liquéfie : un mal mystérieux et néanmoins redoutable ravage les élevages des ostréiculteurs. Mais Goulven Brest, dont on n’est pas sûr de l’origine brestoise, mais qui, assurément, est bien le président du Comité national de la conchyliculture, promet qu’on va en avoir, du clapet à perle, sur nos tables. Ceci dit, pour retrouver l’opulence d’antan, faudra quand même attendre 2013, voire 2017. Et là, j’ serai peut-être plus de ce monde pour vérifier.

     

    En attendant, notre huître, du moins celle qui se gèle du côté du Mont Saint-Michel – et qui a réchappé à la maladie mystère – elle est aussi confrontée à des scélérats. Des bandits même pas de grand chemin, des voleurs. Du coup, les petits gars de Morlaix (quoi, j’ai un faible pour les petits gars de Morlaix !), ils n’y sont pas allés par quatre chemins : ils ont appelé les gendarmes ! Déjà, il est interdit de naviguer de nuit (sauf pour les ostréiculteurs, faut suivre). Et surtout, les gendarmes se sont collés dans un hélicoptère nyctalope (toi-même, comme dirait mon n’veu) pour surveiller de haut les élevages !

     

    Donc, si on fait le compte des huîtres qui rendent l’âme et de celles qui seront quand même barbotées par des saligauds, ben l’ostréiculteur, il va être obligé de faire monter l’étiquette de sa bourriche. Moi j’ m’en fiche, à Noël, je mangerai des escargots ; ça au moins, c’est pas répugnant.

    Yvonne - Chroniqueuse
    Yvonne - Chroniqueuse

    Voir tous ses articles
    Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
    Partager cet article :

    Dans la même rubrique :

    Vous n'avez pas le droit de laisser un commentaire ! Veuillez vous connecter ou vous abonner si vous n'avez pas encore de compte...