Avant, c'était l'avenir

Vache dans une maison écolo - Terri(s)toiresOn est dans le pastis, mon Léon. Ma frangine est à la colle avec un écolo extrémiste. Il sait tout sur la planète. En gros… c'est pas bon. Il dit que c'est de la faute de notre indigence intellectuelle. Après, c'est des trucs, faut connaître pour comprendre, c'est comme les docteurs. Je pense que c'est important que des mecs intelligents s'occupent de nous pendant qu'on fait du vélo. Mais mon beauf, il va vraiment loin.

Samedi, on est allés dîner chez eux avec Denise, il faisait 14 °C dans le séjour. Avec sa maladie de Raynaud, Denise avait les mains comme de la porcelaine. Chez ma frangine, les fenêtres, c'est des meurtrières et les murs sont en paille. Alors 14 °C sans radiateur en plein hiver, c'est vrai que c'est bien, mais quand tu bouges pas et qu'à l'apéro, on te sert des graines et du jus de tomate, ben t'as froid. Le plus extraordinaire, c'est les goguenots, ils appellent ça des toilettes sèches. Y a pas d'eau, tu fais dans la sciure. En sortant des chiottes, je regardais plus le chat pareil, on avait un vécu commun, à présent. Et pour l'évacuation des eaux usées, ils ont la phytoépuration. C'est des bassins avec des plantes élevées au Tahiti douche. C'est magnifique. Tu verrais les couleurs… Ils ont aussi un éclairage passif. C'est le soleil qui passe par des puits de lumière avec des matériaux réfléchissants. À partir de 17 h, t'es dans le noir, tu vis au rythme de la nature.

Au dessert, on devait chercher une idée écologique pour sauver la planète. Pour déconner, j'ai proposé de relancer les voitures à cheval, c'était pour faire rire un peu Denise, elle avait les doigts comme des stalactites. Tout le monde a trouvé ça génial. Puis on est passés chercher du bois chez Charles Ingalls et prendre des nouvelles de sa fille qu'a le typhus. Typhus ! Ça sonne comme un nom de chien, cette maladie, tu trouves pas ? "Typhus, au pied !" Le lendemain, on a croisé Nelly Olson qui a passé la journée avec nous à faire des paniers en osier, et puis on s'est couchés tôt sur nos paillasses, vu qu'on se levait à 4 h pour les bêtes. Tu vois Léon, pour ma frangine l'avenir c'était y a deux siècles.

Zit - Chroniqueur
Zit - Chroniqueur

Voir tous ses articles
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
Partager cet article :

Dans la même rubrique :

Vous n'avez pas le droit de laisser un commentaire ! Veuillez vous connecter ou vous abonner si vous n'avez pas encore de compte...