J' vais voter Raoul

les élections vues par Zit - Terri(s)toires“Le changement en avant !” Au début, j'ai cru que Raoul était devenu fou. Si y a des gars qui font le boulot, c'est bien la première ligne : Mas, Servat et Domingo. Mais c'est pas du sport, c'est de la politique. C'est un slogan ! Pas pour l'équipe de France, pour l'équipe de nous, les électeurs. Ça veut dire qu'il est prêt, Raoul, il a même démarré. Y demande pas à l'ONU, y demande à maman, et si elle est d'accord, y fonce. Raoul Galarneau va changer nos vies. Je vais voter Raoul.

Ou Nicole… Nicole Fonteneau ; c'est vrai qu'elle est pas mal. Elle dit : “Vivons autrement”. C'est tentant si y a la télé et qu'on n'est pas obligés de manger des légumes. Elle dit aussi : “Ensemble, innovons”. Innover, ça c'est bon. Ça fait des fusils avec des bascules en duralumin, des charnières à résistance variable et des détentes réglables à six positions ! Les sangliers, ils rigolent plus depuis qu'on innove !

On a Josette, aussi. Josette Francheteau, la reine du museau vinaigrette. Josette, elle connaît “Une nouvelle voie pour un monde qui bouge”. Elle a vu que ça bouge, Josette, et elle sait par où y faut aller. C'est la femme à Maurice. Faut voir ce qu'on se met dans l' cornet quand on revient de la chasse. Mercredi dernier, elle croyait qu'on était six à table : y avait 24 rillons ! Ça nous a pris une petite demi-heure avec Maurice.

J'aurais pu voter pour Raymond Rotureau, aussi. Ça fait longtemps qu'il sait comment s’y prendre, Raymond, c'est le premier à avoir fait de la politique par ici, mais les gens l'aiment pas. Raymond, il dit : “Proche de vous et à votre écoute”. Il est proche de nous toute la journée, Raymond, au café, chez Jérôme. Il est là, il écoute, pendant des heures, et quand il est tout rouge, il s'en va pour analyser tout ce qu'il a écouté.

Sinon on a le nouveau, le jeune. Grégoire de Tournemirre. Il faisait du X ! C'est Maryse qui me l'a dit. En Polytechnique, mais il en parle jamais. Il habite la grande maison à l'angle de la rue Georges Clémenceau. C'est un jeune homme “délicat”. Un gai. Il est gai comme un pinson dans l'eau. Son slogan c'est : “De vraies solutions à vos attentes”. Moi, je m'en fous, j'attends rien, mais pour ceux qui attendent des trucs, c'est bien. C'est dommage qu'il est pas d' là.

Ils sont tous bons cette année, mais j' vais voter Raoul.

Zit - Chroniqueur
Zit - Chroniqueur

Voir tous ses articles
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
Partager cet article :

Dans la même rubrique :

Vous n'avez pas le droit de laisser un commentaire ! Veuillez vous connecter ou vous abonner si vous n'avez pas encore de compte...