Actualités : inscription à la newsletter de Terri(s)toires

Recherche

Les ebooks à la Une


Folles journées
Folles journées Après Nantes voyage, les Romanciers Nantais ont réalisé un nouveau recueil en partenariat avec un événement phare de la…


Le FC Lorient
Le FC Lorient Troisième club professionnel breton, le FC Lorient est une valeur sûre du football français. De la première saison au…


C'était Ginette
C'était Ginette Première femme députée du Maine-et-Loire, comme l'indique le sous-titre du livre qui lui est dédié, Ginette Leroux était une…




  • Les feuilletons à la Une


    C'est vous qui le dites
    C'est vous qui le dites Puisqu'on vous le dit ! Cet espace vous est en effet réservé, sous réserve de prendre vous-mêmes la parole. Un point de vue à partager, un nouveau…


    Dans la roue d'Europ'raid
    Dans la roue d'Europ'raid La journaliste Delphine Blanchard embarque à bord d'une Peugeot 205 qui participe à l'édition 2017 d'Europ'raid. En 23 jours, elle va traverser 20 pays et parcourir plus…


    Chomlaik
    Chomlaik Marion Gommard-Jouan est partie à la rencontre "des artistes qui donnent à voir le monde". Au fil des histoires glanées sur plusieurs continents, et notamment à chaque…




  • Comment vont les fourmis ?

    -

    Écoutez l'émission de Jet FM sur l'économie sociale et solidaire (27 janvier 2017) :

     

    -

    Nos partenaires

    

    La poitrine de Monique

    La poitrine de Monique - Terri(s)toires Je me suis fait lifter, mais c'est très léger. D'ailleurs ça ne se voit pas. Par contre, j'ai souffert pendant des semaines. Le problème, à notre âge, c'est les bajoues, à cause de cette salope de pesanteur. Les bajoues et la prostate. C'est pour sa prostate que Bernard mange des graines de courge tous les matins. Remarque, comme dit Monique, “à vivre avec toi, normalement il craint rien”.

    Monique, elle a des seins tout neufs, superbes. Ses tétons pointent comme l'ultime logo du désir. Un décolleté vertigineux. Un piège à gamins. Rien que la semaine dernière, elle y a aspiré deux petits quadras. La chirurgie a fait d'elle une plante carnivore. Après, comme elle dit, “c'est sans limite, tu peux pas repeindre la cuisine sans refaire le séjour”. Alors elle s'est lancée dans une politique de grands travaux.

    Ah ! le sexe… Bernard, il s'en fout, il bouffe, maintenant. Mais quand même, il me pique mes crèmes de temps en temps. Il était beau mon Bernard, et je m' souviens de son meilleur ami qui lui avait dit : “Oui Bernard, je mets des crèmes comme les gonzesses, tous les jours. C'est vrai que t'es encore jeune, mais tu verras toi aussi, un matin tu vas te réveiller avec la gueule d'un marin de 65 ans”. Ça y est. Et dans les filets, y  a plus grand-chose qui frétille. Ça l'empêche pas de reluquer la poitrine de Monique. Même moi ça m' a tenté, tellement c'est beau, mais des seins pareils pour faire de l'andouille à pépère, c'est du gâchis.

    Zit - Chroniqueur
    Zit - Chroniqueur

    Voir tous ses articles
    Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
    Partager cet article :

    Dans la même rubrique :

    Vous n'avez pas le droit de laisser un commentaire ! Veuillez vous connecter ou vous abonner si vous n'avez pas encore de compte...