L'essentiel

Coffre précieux - Terri(s)toiresC'est un coffre qu'on n'ouvre pas. Un coffre en bois posé sur trois siècles. On l'a vu dans des salons chics et des dédales aléatoires. Qu'on l'aime ou non, la règle est immuable, inscrite dans le petit livre des recommandations familiales: “Garde ce coffre qui… essentiel… sinon…la…”. L'encre partiellement effacée ne laisse que ce message incomplet. Cette sentence mystérieuse inspire encore la crainte et le respect 300 ans après.

Comme le précise également le petit livre, le coffre est transmis de génération en génération chaque mardi suivant la 26e fermeture pour congé annuel de la boulangerie la plus proche. Il contiendrait l'essentiel. Peut-être l'explication de la création de l'univers ou tout simplement le Graal. Des hypothèses plus discutables parlent du doudou de Louis XV – un morceau de robe en taffetas offerte à Marie-Adélaïde de Savoie par un grand dauphin (?) –,  de la recette des paupiettes aux figues de la Tante Marthe, ou encore d'un œuf de mer…

 

Jeanne allume un morceau de papier d'arménie et commence à repasser. Comme chaque mercredi, elle pose des piles de vêtements sur le coffre sans y prêter attention. L'année prochaine, c'est Kevin qui en héritera. Kevin est guitariste dans un groupe de death metal : Les Empaleurs majestueux. C'est un ado dégingandé à la chevelure précaire. Il se fout du coffre comme de sa première crise d'angoisse, à 9 ans, devant une tranche de jambon. Un matin, le fly case de son ampli va le lâcher et il faudra bien qu'il le mette quelque part. Un Marshall JCM800 à lampes. L'essentiel.

Zit - Chroniqueur
Zit - Chroniqueur

Voir tous ses articles
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
Partager cet article :

Dans la même rubrique :

Vous n'avez pas le droit de laisser un commentaire ! Veuillez vous connecter ou vous abonner si vous n'avez pas encore de compte...