L'insert attitude

insertPascal culpabilise un peu à cause de son plan merdique. 65 € le stère en deux mètres, il n'est même pas sec, et on n'est pas sûrs que ce soit du chêne. Nous, on est contents. On est écolos et on a chaud.

 

C'est beau, un insert, ça fait chic. C'est beau, mais un beau feu, ça se mérite. Hier, c'était le quatrième essai. On a mis quatre bûches, des bûchettes en bois compacté, du p'tit bois, de la cagette, du zip et du gel allume-feu. C'était magnifique. Quand la température a atteint 28°, on s'est réfugiés dans les chambres où on s'est couchés en pull, à cause des fenêtres ouvertes pour évacuer la fumée. On avait du mal à respirer et ça piquait les yeux, mais une fois endormis, on sentait plus rien.

Ce matin, on a nettoyé la vitre de l'insert, encrassée à cause de l'humidité et de la résine du bois de Pascal. C'est un peu notre troisième enfant, notre insert, ça prend plein de temps, on n'y arrive pas bien, ça coûte cher, ça fout un merdier inimaginable… mais quand ça se passe presque normalement, on est heureux.

 

 

 

Zit - Chroniqueur
Zit - Chroniqueur

Voir tous ses articles
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
Partager cet article :

Dans la même rubrique :

Vous n'avez pas le droit de laisser un commentaire ! Veuillez vous connecter ou vous abonner si vous n'avez pas encore de compte...