Peinture à l'o… céan

Peinture o...céan - Terri(s)toires

À Paris, elle sortait souvent avec sa copine Chantal. Elle aimait le cinéma d'auteur, Chantal, les bars branchés et les fringues. Elles parlaient souvent du moment où tout allait enfin s'arrêter. Le trafic, la pollution, les cadences infernales, les objectifs irréalisables.

 

Les Sables d'Olonne. Sa première année de retraite fut consacrée à l'aménagement de son nid douillet. Elle prit alors vraiment la mesure du repos. Les bars fermés en semaine, les restaurants au service unique de 20 h, la dernière séance de ciné à 20 h 15. Elle se coucherait tôt. En journée, elle dut choisir entre le marché, la galerie marchande de Leclerc, le marché, la galerie marchande de Leclerc, le marché. Peu habituée à tant de quiétude intellectuelle, elle frôla la dépression.

Un matin, devant son bol de chicorée, elle eut envie de peindre. L'esquive dans l'esquisse d'esquifs. Le Journal des Sables de ce jeudi consacre un petit article à sa première exposition dans le restaurant d'une copine. Elle est la 71e nouvelle peintre aux Sables d’Olonne cette année.

 

 

 

 

Zit - Chroniqueur
Zit - Chroniqueur

Voir tous ses articles
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
Partager cet article :

Dans la même rubrique :

Vous n'avez pas le droit de laisser un commentaire ! Veuillez vous connecter ou vous abonner si vous n'avez pas encore de compte...