Actualités : inscription à la newsletter de Terri(s)toires

Recherche

Les ebooks à la Une


Folles journées
Folles journées Après Nantes voyage, les Romanciers Nantais ont réalisé un nouveau recueil en partenariat avec un événement phare de la…


Le FC Lorient
Le FC Lorient Troisième club professionnel breton, le FC Lorient est une valeur sûre du football français. De la première saison au…


C'était Ginette
C'était Ginette Première femme députée du Maine-et-Loire, comme l'indique le sous-titre du livre qui lui est dédié, Ginette Leroux était une…




  • Les feuilletons à la Une


    Chomlaik
    Chomlaik Marion Gommard-Jouan est partie à la rencontre "des artistes qui donnent à voir le monde". Au fil des histoires glanées sur plusieurs continents, et notamment à chaque…


    Au fil de l'estuaire de la Loire
    Au fil de l'estuaire de la Loire 200 km, à pied. "Appréhender l’estuaire dans sa globalité nécessite d’en arpenter les franges, pas à pas, au rythme du marcheur", expliquent Guy-Pierre Chomette et Franck Tomps.…


    Les tops de Terri(s)toires
    Les tops de Terri(s)toires Artistes locaux, endroits flippants, jolies plages, lieux aux noms insolites...  La rédaction de Terri(s)toires explore les territoires de l'Ouest à la recherche de perles, et dresse des…




  • Comment vont les fourmis ?

    -

    Écoutez l'émission de Jet FM sur l'économie sociale et solidaire (27 janvier 2017) :

     

    -

    Nos partenaires

    

    Avec Daradam, apprendre l'arabe est un jeu d'enfant

    Les deux garçons d’Hanna Lenda ont été les premiers à tester les jeux Daradam Les deux garçons d’Hanna Lenda ont été les premiers à tester les jeux Daradam

    Apprendre l’arabe en jouant : c’est l’idée qu’a eue la jeune maman choletaise Hanna Lenda. Elle ne trouvait pas d’outils pour apprendre la langue maternelle de leur papa à ses deux garçons. Designer, elle a donc décidé de créer une nouvelle marque de jeux éducatifs, Daradam, qui s'inspire de l'héritage culturel du monde arabe. Le lancement de la première collection est prévu cet été.

    D’origine hongroise, Hanna forme avec son mari tunisien ce qu’on appelle une famille multiculturelle. Comme beaucoup d’enfants bercés par les langues maternelles de leurs parents, leurs garçons âgés de deux et quatre ans sont déjà trilingues (français, arabe et hongrois).

    Chaque enfant est en effet naturellement doué pour apprendre plusieurs langues, tout bébé, et ce jusqu’à dix ans. Passé cet âge, il sera plus susceptible de conserver l’accent de sa langue maternelle. Hanna Lenda, choletaise depuis deux ans, l’a bien compris. "Comme tous les parents, nous voulons le meilleur pour nos enfants, et nous tenons beaucoup à leur apprendre nos langues maternelles et leur transmettre les richesses de nos différentes cultures… Chez nous, la règle, c’est la méthode Opol : One parent, one language", indique t-elle.

    Portrait d'Hanna Lenda, porteuse du projet Daradam.

    "À la naissance de mon aîné, je n’ai pas trouvé d’outils de qualité pour l’apprentissage de la langue arabe, ni en contenu, ni en design. Les jeux éducatifs et la littérature jeunesse sont peu développés, contrairement à d’autres langues. Je suis designer, passionnée par la beauté et la complexité de l’art et de l’architecture du monde arabo-musulman que j’ai pu découvrir grâce à mon mari. J'ai aussi travaillé sur des projets d’aménagement d’écoles et de bibliothèques dans plusieurs pays arabes, et cela m'a inspirée."

    Hanna Lenda quitte donc son travail et se consacre à la création d'une gamme de jeux, d’abord avec son mari, puis avec l’aide de professeurs d'arabe. Pour valider son projet, Hanna s’est aussi rendue à la librairie de l’Institut du monde arabe à Paris "qui m’a confirmé le manque", se réjouit-elle.

    Trois jeux bientôt en vente

    La marque Daradam (littéralement : la maison d’Adam, un clin d’œil au prénom de son fils aîné), est ainsi née après un an et demi de réflexion, de conception et d’échanges avec des parents, des éducateurs et des professionnels. À ce jour, la gamme se compose de trois jeux : Arabicubes (pour apprendre à écrire avec des cubes en bois), Arabicouples (un jeu de cartes pour découvrir les pays et les habits traditionnels arabes) et Chkobbakids (un jeu de cartes inspiré d'un jeu traditionnel tunisien). "La phase de conception de ces trois premiers produits est terminée. Les premiers prototypes ont été réalisés, testés et validés", se félicite Hanna qui a hâte de lancer la fabrication. Une fabrication rendue possible grâce à une campagne de financement participatif.

    Faciles à glisser dans les bagages pour les vacances, les jeux de cartes seront vendus une dizaine d’euros, et celui en bois une cinquantaine. "Je souhaite que les prix soient accessibles : c’est la raison pour laquelle je dois fabriquer de gros volumes (entre 1 000 et 5 000 pièces), ce qui nécessite un investissement important".

    Daradam, apprendre l’arabe en jouant

    Les produits seront mis en vente cet été sur son site internet, mais également en magasin. Hanna cible les librairies arabes, les boutiques de musées, et surtout le monde de l’Éducation, en France et à l’étranger. "J’ai développé ces outils pour les familles, mais aussi pour l’apprentissage à l’école et en institut de langue. Ce sont les profs qui vont le mieux utiliser les produits", dit-elle. Mais, à la grande surprise d’Hanna, de nombreuses boutiques qui ont eu écho de son projet grâce à internet l’ont contactée pour vendre les jeux "juste pour la beauté du produit", notamment des boutiques de design.

    En attendant, la jeune maman de 32 ans travaille déjà à la création d’un quatrième jeu "sur le thème de l’architecture traditionnelle, avec des dessins des différentes médinas du monde arabe. Un sujet riche et passionnant, pour lequel il faut développer l'appréciation et le respect dès le plus jeune âge", estime-t-elle. "J’ai plein d’autres idées de produits… Nos enfants ont le droit de découvrir la richesse de leur culture. Nous avons le devoir de les aider à apprécier et à être fiers de ses valeurs".

     

    En savoir plus : www.daradam.com

     

    Catherine Richard - Journaliste
    Catherine Richard - Journaliste

    Voir tous ses articles
    Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
    Partager cet article :

    Dans la même rubrique :

    Vous n'avez pas le droit de laisser un commentaire ! Veuillez vous connecter ou vous abonner si vous n'avez pas encore de compte...