Actualités : inscription à la newsletter de Terri(s)toires

Recherche

Les ebooks à la Une


Folles journées
Folles journées Après Nantes voyage, les Romanciers Nantais ont réalisé un nouveau recueil en partenariat avec un événement phare de la…


Le FC Lorient
Le FC Lorient Troisième club professionnel breton, le FC Lorient est une valeur sûre du football français. De la première saison au…


C'était Ginette
C'était Ginette Première femme députée du Maine-et-Loire, comme l'indique le sous-titre du livre qui lui est dédié, Ginette Leroux était une…




  • Les feuilletons à la Une


    C'est vous qui le dites
    C'est vous qui le dites Puisqu'on vous le dit ! Cet espace vous est en effet réservé, sous réserve de prendre vous-mêmes la parole. Un point de vue à partager, un nouveau…


    Dans la roue d'Europ'raid
    Dans la roue d'Europ'raid La journaliste Delphine Blanchard embarque à bord d'une Peugeot 205 qui participe à l'édition 2017 d'Europ'raid. En 23 jours, elle va traverser 20 pays et parcourir plus…


    Chomlaik
    Chomlaik Marion Gommard-Jouan est partie à la rencontre "des artistes qui donnent à voir le monde". Au fil des histoires glanées sur plusieurs continents, et notamment à chaque…




  • Comment vont les fourmis ?

    -

    Écoutez l'émission de Jet FM sur l'économie sociale et solidaire (27 janvier 2017) :

     

    -

    Nos partenaires

    

    En Bretagne, l'éducation au patrimoine prend de la hauteur

    Ferme des XVIIe-XVIIIe siècle au Corboulo (Saint-Aignan, 56) vue du ciel. Ferme des XVIIe-XVIIIe siècle au Corboulo (Saint-Aignan, 56) vue du ciel. - © Timilin

    En Centre Bretagne, aux alentours de Pontivy, un drone sillonne le ciel en quête de patrimoine naturel et anthropique. Aux commandes, c'est l'association Timilin qui pilote le "faux bourdon" dans le cadre des ateliers du projet "Bienvenue dans mon labo grandeur nature". Rencontre avec Victorien Leman, volontaire en service civique en charge du projet.

     

    Peux-tu nous raconter l'origine du projet ?

    "Bienvenue dans mon labo grandeur nature est né de la rencontre entre Lucie Jeanneret, doctorante en archéologie médiévale et actuelle présidente de l'association Timilin, et Françoise Flageul, enseignante et fondatrice de l'association Timilin. Toutes deux ont partagé leur intérêt pour le patrimoine, la culture et le développement durable, thèmes autour desquels s'est construit le projet. Elles ont choisi de s'interroger plus particulièrement sur la vie en Centre Bretagne depuis 1 000 ans. Plusieurs axes en découlent, notamment l'habitat (aristocratique, religieux, paysan, de l'An Mil à nos jours), les techniques et innovations (de l'installation de la première imprimerie en Bretagne en 1484, jusqu'à l'électrification massive des campagnes après-guerre) et "la vie d'ici" (à travers des opérations de collectage et des démarches artistiques notamment)."

     

    À quels publics vous adressez-vous ?

    Ils font (presque) vivre le projet

    Lauréat de l'appel à projet "Sensibilisation et éducation au patrimoine" pour la Région Bretagne en 2012, le projet "Bienvenue dans mon labo grandeur nature" est également soutenu par le programme européen Leader. À ce jour, Timilin recherche des mécènes pour aider l'association à financer entièrement le projet. Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. .

    "Nous visons tous les publics, et en particulier les citoyens du territoire concerné. Pour le moment, les actions ont en priorité été menées à destination des jeunes. Les interventions se font en général sous forme d'ateliers, où nous rassemblons des associations d'histoire et d'archéologie, des artistes, des réalisateurs de documentaires, etc. Et si possible des acteurs qui ne se seraient pas croisés autrement ! On veut créer une alchimie innovante et explorer ainsi de nouvelles pistes autour de la notion de patrimoine."

     

    Pourquoi utiliser un drone lors de vos ateliers ?

    "Pour explorer le territoire différemment. Le drone est une technologie de pointe pour les archéologues, d'où la naissance de cette idée. Vu du ciel, le regard et la réflexion que l'on peut avoir sur des objets, des monuments, un paysage que l'on voit habituellement du sol, changent du tout au tout ! On prend de la hauteur, tout simplement. Le drone est aussi un outil dont le marché est aujourd'hui en pleine expansion : la SNCF s'en sert pour surveiller ses gares de triage, les cinéastes pour faire des plans aériens, EDF pour diagnostiquer l'état des pylônes électriques, les architectes pour vérifier l'état des bâtiments... Il nous semblait intéressant de mettre cet outil de demain à disposition des habitants du territoire, pour, qui sait, susciter quelques bonnes idées..."

     

    Que cherchez-vous à démontrer ?

    "Nous ne cherchons pas à démontrer quoi que ce soit. Nous militons pour un renouveau des liens entre culture, citoyens et territoires, sur la base de démarches innovantes. Nous souhaitons que le patrimoine ne soit plus comparé à un musée ennuyeux et l'inscrire dans une vraie démarche de développement durable. C'est une logique d'appropriation, et surtout pas de démonstration."

     

    Comment comptez-vous partager cette expérience ?

    Timilin : l'innovation comme moteur d'action

    Créée en 2002, l'association Timilin (Territoires de l'imaginaire, de l'initiative locale et de l'innovation) agit pour défendre la culture, le territoire, l’éducation, le développement durable, la citoyenneté et le partage. Elle participe à la mise en valeur de sites patrimoniaux méconnus ou délaissés. Elle organise notamment des chantiers de jeunes bénévoles nationaux et internationaux et organise les journées du patrimoine de Pays et des Moulins depuis 2007. "Bienvenue dans mon labo grandeur nature" est à ce jour le principal projet de l'association.

    "Le projet doit aboutir à une exposition multimodale itinérante qui devrait être inaugurée à Pontivy en juin 2014. Mais cette exposition ne doit pas, selon nous, rester figée. Elle est amenée à évoluer si, par exemple, d'autres associations souhaitent nous proposer des travaux de leur cru pour prendre part à l'exposition. Il est également prévu de créer une plateforme pédagogique web qui regroupera les différents contenus de l'exposition et du déroulement des activités afin qu'ils puissent être réutilisés par des enseignants, des associations, etc."

     

    En savoir plus :

    timilin.asso-web.com

    facebook.com/pages/Timilin

     

    Cliquez sur une photo pour passer en mode galerie

     

     

    Capucine Saez - Journaliste
    Capucine Saez - Journaliste

    Voir tous ses articles
    Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
    Partager cet article :

    Dans la même rubrique :

    Vous n'avez pas le droit de laisser un commentaire ! Veuillez vous connecter ou vous abonner si vous n'avez pas encore de compte...