Actualités :

Recherche

Les ebooks à la Une


Folles journées
Folles journées Après Nantes voyage, les Romanciers Nantais ont réalisé un nouveau recueil en partenariat avec un événement phare de la…


Le FC Lorient
Le FC Lorient Troisième club professionnel breton, le FC Lorient est une valeur sûre du football français. De la première saison au…


C'était Ginette
C'était Ginette Première femme députée du Maine-et-Loire, comme l'indique le sous-titre du livre qui lui est dédié, Ginette Leroux était une…




  • Les feuilletons à la Une


    C'est vous qui le dites
    C'est vous qui le dites Puisqu'on vous le dit ! Cet espace vous est en effet réservé, sous réserve de prendre vous-mêmes la parole. Un point de vue à partager, un nouveau…


    Dans la roue d'Europ'raid
    Dans la roue d'Europ'raid La journaliste Delphine Blanchard embarque à bord d'une Peugeot 205 qui participe à l'édition 2017 d'Europ'raid. En 23 jours, elle va traverser 20 pays et parcourir plus…


    Chomlaik
    Chomlaik Marion Gommard-Jouan est partie à la rencontre "des artistes qui donnent à voir le monde". Au fil des histoires glanées sur plusieurs continents, et notamment à chaque…




  • Comment vont les fourmis ?

    -

    Écoutez l'émission de Jet FM sur l'économie sociale et solidaire (27 janvier 2017) :

     

    -

    Nos partenaires

    

    Vie de com', avec un aime

    Jean Amyot d'Inville : "on a le devoir de plaisanter dans la vie"

    Portrait de Jean Amyot d'Inville, auteur du livre Vie de com' avec un "aime". Portrait de Jean Amyot d'Inville, auteur du livre Vie de com' avec un "aime".

    "Comment qualifier Jean ? Éclaireur, passeur, entremetteur ?" s'interroge Philippe Gildas, dans la préface du dernier ouvrage de son ami Jean Amyot d'Inville. Certainement un peu tout ça à la fois. Dans Vie de com', avec un "aime", Jean Amyot d'Inville présente les portraits de centaines de personnes qui ont croisé sa route. Place, maintenant, à son portrait à lui. Celui d'un communiquant espiègle à l'optimisme contagieux.

    "Parlez-moi de vous." Cette petite phrase, prononcée par Jean Amyot d'Inville, rythme l'interview, comme un gimmick. Pourtant, il est question de lui et de la présentation de son nouvel ouvrage, Vie de com', avec un "aime".

    Mais Jean Amyot d'Inville est avide de connaître les gens qui l'entourent. "La relation, c'est la vie. Et sans les autres, il est impossible d'exercer le métier de communicant", martèle-t-il.

    Il est né il y a 72 ans à Meknès, au Maroc. Petit dernier d'une famille de cinq enfants, Jean Amyot d'Inville n'a pas connu son père, officier de Légion, tué à la guerre un an après sa naissance.

    Sa mère jongle alors entre son travail et l'éducation de ses enfants. "Elle nous a appris à rire. Et surtout à aimer", confie Jean Amyot d'Inville dans un chapitre intitulé "Organisation hors père". Dans son ouvrage, il s'autorise avec pudeur à dévoiler furtivement quelques pans de son enfance. "J'étais un petit con", glisse-t-il dans un sourire. "Je n'étais pas bon élève, mais j'aimais le français, Corneille, Racine et les alexandrins." Ce goût pour les mots le pousse à intégrer l'école supérieure de journalisme de Paris, puis à travailler pour Bayard Presse entre 1961 et 1963.

    Un bébé nommé CCO

    Pendant dix ans, il dirige les services information-relations publiques de différents secteurs à Paris, puis décide de revenir dans l'Ouest. Il devient alors le premier directeur de la communication de la Région des Pays de la Loire. "C'était un beau défi : une région nouvelle, un peu disparate. À l'époque, le préfet était Paul Camous, un homme exceptionnel qui avait le courage d'innover. J'ai eu beaucoup de chance de pouvoir travailler auprès de lui".

    Entre-temps, Jean Amyot d'Inville s'est marié et a eu trois enfants. Il décide de mettre au monde un autre bébé : le Centre de communication de l'Ouest (CCO). "Le but était de créer une vitrine économique, un forum pour que les gens se parlent, s'écoutent, s'entendent, et un endroit pour présenter les médias."

    Pendant ses 17 années à la tête du CCO, il participe à "des conférences de presse organisées chaque matin" et reçoit tous les jours des centaines de personnes. "Puis, j'ai estimé que j'avais fait le tour de cette aventure". Il devient alors directeur général de la future Cité internationale des congrès de Nantes.

    Officiellement à la "retraite" depuis 2002, il n'en n'est pas moins actif. Il arrive d'un bon pas à ses rendez-vous, et doit "courir toute la journée" pour enchaîner ses différentes activités.

    Aujourd'hui grand-père de treize petits-enfants, il trouve le temps d'écrire des livres, "surtout la nuit, parce qu'on n'est pas dérangé." Cet optimiste qui érige le rire en règle de vie a encore un autre projet en tête : relancer le Club Loire-Atlantique du rire (Cla). "On a le devoir de plaisanter dans la vie", lâche-t-il d'un rire franc. Et en alexandrin, s'il vous plaît.

     

    Ses autres ouvrages :

    Au pied de la tour, une aventure de communication. Préface de Jean-Marie Cavada. Pierre Gauthier, éditeur (1991).

    Les Têtes, découverte des personnalités de l'Ouest, codirecteur de la collection : Denis Roux (vingt ouvrages ayant présenté 5000 personnes), éditions CCO (1988-1992), "Rédactuel" (1993-2000) et "Inter Régies" (2001-2002).

    Participation aux "Cahiers" de l’Académie littéraire de Bretagne et des Pays de la Loire (depuis 1995).

    Clubs en Loire-Atlantique, le guide des cercles et des réseaux. Coauteur avec Isabelle Labarre, éditions du Puits fleuri (1997).

    Journal d'un entremetteur. Une décennie à Nantes (1993-2002), éditions Siloë (2004).

    Réussir ! Des parcours d’exception (premier ouvrage de la collection "Les Régionaux qui font la France"), en collaboration avec la Banque Populaire Atlantique, éditions Ouest-France (2007).

    Les Régionaux qui font la France (Loire-Atlantique) Cinq portraits inédits de Jean-François Chatal, Michel Decré, Chantal Gobin, Patrick Guénet et Jean-Claude Jaunait. Coauteur avec Thomas Girard-Lamaury, éditions Siloë (2010).

    Retrouvez des extraits de Vie de com' avec un "aime"

    Pauline Jahan - Journaliste
    Pauline Jahan - Journaliste

    Voir tous ses articles
    Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
    Partager cet article :

    Dans la même rubrique :

    Vous n'avez pas le droit de laisser un commentaire ! Veuillez vous connecter ou vous abonner si vous n'avez pas encore de compte...