Actualités :

Recherche

Les ebooks à la Une


Folles journées
Folles journées Après Nantes voyage, les Romanciers Nantais ont réalisé un nouveau recueil en partenariat avec un événement phare de la…


Le FC Lorient
Le FC Lorient Troisième club professionnel breton, le FC Lorient est une valeur sûre du football français. De la première saison au…


C'était Ginette
C'était Ginette Première femme députée du Maine-et-Loire, comme l'indique le sous-titre du livre qui lui est dédié, Ginette Leroux était une…




  • Les feuilletons à la Une


    C'est vous qui le dites
    C'est vous qui le dites Puisqu'on vous le dit ! Cet espace vous est en effet réservé, sous réserve de prendre vous-mêmes la parole. Un point de vue à partager, un nouveau…


    Dans la roue d'Europ'raid
    Dans la roue d'Europ'raid La journaliste Delphine Blanchard embarque à bord d'une Peugeot 205 qui participe à l'édition 2017 d'Europ'raid. En 23 jours, elle va traverser 20 pays et parcourir plus…


    Chomlaik
    Chomlaik Marion Gommard-Jouan est partie à la rencontre "des artistes qui donnent à voir le monde". Au fil des histoires glanées sur plusieurs continents, et notamment à chaque…




  • Comment vont les fourmis ?

    -

    Écoutez l'émission de Jet FM sur l'économie sociale et solidaire (27 janvier 2017) :

     

    -

    Nos partenaires

    

    Littérature : deux "tortues" ramènent Coop Breizh à Nantes

    De G à D : Daniel Morvan, Erwan Chartier et Didier San Martin De G à D : Daniel Morvan, Erwan Chartier et Didier San Martin - © Terri(s)toires

    Les plumes de la cité des ducs retrouvent Coop Breizh. Premiers auteurs d'un nouveau cycle nantais pour la maison d'édition bretonne, Didier San Martin et Daniel Morvan ont lancé le relais ce jeudi. Le premier publie un livre par décennie, l'autre a mis 23 ans à finir son dernier opus. Rien ne sert de courir, il faut écrire à point.

    "C'est le retour de Coop Breizh à Nantes", lance Erwan Chartier. Le nouveau responsable littéraire de la maison d'édition spécialiste de la culture bretonne (cf. encadré) est venu en "Bretagne Est" pour présenter les deux premiers romans nantais de sa collection 2013. "Et ce n'est qu'un début : nous devrions en publier une dizaine cette année, car il y a ici un vivier très intéressant", assure-t-il.

    Dans une alcôve de la brasserie La Cigale, à l'abri de la bise glaciale de ce matin d'hiver, ce renouveau "Naoned" se traduit par deux sorties littéraires simultanées. "Deux romans très différents", selon l'éditeur.

    Le pari d'éviter Paris

    Initiateur de la jeune association des Romanciers nantais, Didier San Martin est ravi d'intégrer le catalogue de Coop Breizh. D'abord parce qu'il aimerait que "Paris ne soit plus un passage obligé pour réussir en littérature" et que l'éditeur breton est l'un des plus importants de « province ».

    Définitivement local, il place tous ses romans en Loire-Atlantique. "J'en ai marre que les catastrophes aient toujours lieu à Los Angeles et qu'une enquête policière se passe forcément à New York ou Paris, comme si ça rendait l'enquête meilleure !" Son dernier roman, Les naufragés de l'oubli, se déroule ainsi exclusivement dans l'agglomération nantaise... mais à plusieurs époques.

    Mémoire et amnésie

    À travers l'incroyable cauchemar éveillé de la franco-kabyle Kate qui revit par flashs successifs les périodes clés du passé nantais, Didier San Martin dévoile quelques secrets bien gardés d'une histoire locale "fabuleuse, mais méconnue. Saviez-vous que les Vikings sont restés 89 ans, ou que pendant la Terreur, une guillotine a été installée sur la place du Bouffay ?".

    Dans Marquises, de Daniel Morvan, il est aussi question de mémoire... ou plutôt de son absence. De longues années avant le film Memento, l'auteur s'était en effet lancé dans l'histoire d'un amnésique obligé d'écrire ses mémoires jour après jour pour fixer ses souvenirs. Ce personnage principal mène une enquête insolite dont l'objet est de retrouver le propriétaire d'un violon. Hors du temps, l'intrigue se déroule dans un monde inconnu, le "pays des forêts, une reconstruction imagée de la Bretagne".

    Les traînards sont à l'heure

    Signe du destin ? Coop Breizh inaugure une période prolifique à Nantes avec deux "tortues" littéraires. "J'ai commencé à écrire ce livre il y a 23 ans", s'amuse Daniel Morvan, "c'est émouvant de voir le texte enfin publié après s'être trimbalé d'un ordi à l'autre". "Moi, en moyenne, je publie un livre tous les dix ans !", répond en écho Didier San Martin. Les deux sont pourtant les premiers sur la ligne de départ. Bon timing.

     

    Les naufragés de l'oubli, de Didier San Martin. Achat en ligne sur le site de la Fnac.
    Marquises, de Daniel Morvan. Achat en ligne sur le site de la Fnac.
    Éditions Coop Breizh, environ 300 pages, 13 € 90.



    Coop Breizh : culture BZH en chaîne

    Créée il y a plus d'un demi-siècle par la confédération de cercles celtiques Kendalc'h, la maison d'édition spécialiste de la culture bretonne emploie 28 personnes à Spézet, dans le Finistère. Elle publie une cinquantaine de livres par an et est également maison de disque, de la musique traditionnelle à la réédition d'un album de Bérurier noir. L'entreprise coopérative qui regroupe près de 2 000 sociétaires est enfin distributeur, aussi bien de ses œuvres que de celles d'autres maisons d'édition comme Skol Vreizh, ce qui lui permet de maîtriser tous les maillons d'une chaîne de création artistique en circuit court.

    Plus d'infos sur www.coop-breizh.fr

    Thibaut Angelvy - Journaliste, webmaster et rédaction en chef
    Thibaut Angelvy - Journaliste, webmaster et rédaction en chef

    Voir tous ses articles
    Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
    Partager cet article :

    Dans la même rubrique :

    Commentaires  

     
    +2 #1 CHEMEREAU 22-02-2013 17:12
    Ne pas oublier que Coop Breizh est née à La Baule / Ar Baol en 1962 grâce à l'énergie d'un grand bonhomme qui s'appelait Robert Le Grand et d'une équipe de militant culturel
    Signaler à l’administrateur
     

    Vous n'avez pas le droit de laisser un commentaire ! Veuillez vous connecter ou vous abonner si vous n'avez pas encore de compte...