Actualités : inscription à la newsletter de Terri(s)toires

Recherche

Les ebooks à la Une


Folles journées
Folles journées Après Nantes voyage, les Romanciers Nantais ont réalisé un nouveau recueil en partenariat avec un événement phare de la…


Le FC Lorient
Le FC Lorient Troisième club professionnel breton, le FC Lorient est une valeur sûre du football français. De la première saison au…


C'était Ginette
C'était Ginette Première femme députée du Maine-et-Loire, comme l'indique le sous-titre du livre qui lui est dédié, Ginette Leroux était une…




  • Les feuilletons à la Une


    C'est vous qui le dites
    C'est vous qui le dites Puisqu'on vous le dit ! Cet espace vous est en effet réservé, sous réserve de prendre vous-mêmes la parole. Un point de vue à partager, un nouveau…


    Dans la roue d'Europ'raid
    Dans la roue d'Europ'raid La journaliste Delphine Blanchard embarque à bord d'une Peugeot 205 qui participe à l'édition 2017 d'Europ'raid. En 23 jours, elle va traverser 20 pays et parcourir plus…


    Chomlaik
    Chomlaik Marion Gommard-Jouan est partie à la rencontre "des artistes qui donnent à voir le monde". Au fil des histoires glanées sur plusieurs continents, et notamment à chaque…




  • Comment vont les fourmis ?

    -

    Écoutez l'émission de Jet FM sur l'économie sociale et solidaire (27 janvier 2017) :

     

    -

    Nos partenaires

    

    Scaling Housing Unit : des alpinistes sur la Cité Radieuse !

    L'installation Scaling Unit House épouse le style Le Corbusier L'installation Scaling Unit House épouse le style Le Corbusier

    Les trois tentes d'alpiniste installées en rappel depuis le 22 juin dernier sur l'immense façade aveugle de la Cité Radieuse Le Corbusier de Rezé ne semblent pas plus grandes que des apéricubes. Pourtant, elles attirent tous les regards et donnent un nouveau visage à ce bâtiment gigantesque et emblématique qui fait partie du paysage nantais. Entretien avec Benoît-Marie Moriceau, l'artiste à l'origine de ce projet baptisé "Scaling Housing Unit".

    En ce matin du 22 juin, la Cité Radieuse de Rezé (rebaptisée Maison Radieuse par ses habitants) semble aussi calme et sereine que d'habitude. Elle étend son ombre imposante sur le grand parc à ses pieds, tandis que les pavillons alentour s'éveillent doucement. Une journée semblable à toutes les autres ? Non, quelque chose a changé : les passants les plus observateurs peuvent apercevoir sur la façade aveugle de l'édifice trois tentes d'alpiniste. Jaune, rouge et bleue. Trois petits triangles de couleur dans l'immensité bétonnée, qui semblent grimper vers le sommet du bâtiment comme pour rejoindre un idéal inaccessible. Au-dessus, du matériel d'alpiniste est accroché. Au-dessous, le vide.

    Les plans du projet Scaling housing unit Derrière tout ça, Benoît-Marie Moriceau, un artiste rennais qui, depuis de longues années, s'applique à exporter l'art en-dehors des musées. Nombre de ses œuvres s'affichent ainsi dans l'espace public (monuments historiques, habitations), et ses installations énigmatiques ont pour objectif de créer surprise et interrogations. "Il y a deux ans, les structures artistiques, Tripode, à Rezé, et Zoogalerie, à Nantes, m'ont invité à créer un projet pour animer la ville de Rezé. Très vite, la Cité Radieuse Le Corbusier s'est imposée comme une évidence. L'utopie sociale qu'elle s'évertue de perpétuer aujourd'hui, son aspect historique, mais surtout ses couleurs, ses formes et ses matériaux étaient autant de sources d'inspiration à mes yeux. Et après un gros laps de temps de préparation et de négociation, j'ai enfin pu réaliser ce projet intitulé "Scaling Housing Unit"."

    Changer de regard

    La Cité Radieuse est un bâtiment tellement gigantesque qu'il fait partie intégrante du paysage de la métropole nantaise. On le voit depuis l’Île de Nantes, mais aussi des chantiers navals ou de la tour Bretagne. Et on le voit tellement au quotidien, de loin ou de près, qu'on n'y prête plus vraiment attention. "À travers "Scaling Housing Unit", je voulais amener les passants et les curieux à changer leur regard sur la Cité Radieuse, pour qu'ils puissent la contempler à nouveau ou qu'ils prennent simplement le temps de la regarder. Mes tentes d'alpiniste, de tout petit triangles colorés, se perdent sur la gigantesque façade de béton rectangulaire. Pourtant, aussi minuscules soient-elles, elles créent une nouvelle allure, une nouvelle dimension au bâtiment."

    Les quelques personnes qui passent sous l'installation apprécient l'initiative. Les enfants veulent déjà escalader la paroi pour jouer avec les tentes. Elles ont déjà été adoptées, preuve que l’œuvre est une réussite. "Ce n'est pas une confrontation, ni un hommage, c'est un dialogue. Une conversation entre les couleurs et les formes, entre le béton et la toile de tente, entre le carré et le triangle", sourit Benoît-Marie Moriceau.

     

    En savoir plus : www.zoogalerie.fr/benoit-marie-moriceau

    Mathias Averty - Journaliste
    Mathias Averty - Journaliste

    Voir tous ses articles
    Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
    Partager cet article :

    Dans la même rubrique :

    Commentaires  

     
    0 #1 CruelSummer 09-07-2013 17:12
    Je croyais qu'on disait "Maison" pour la Cité radieuse rezéenne...
    Signaler à l’administrateur
     

    Vous n'avez pas le droit de laisser un commentaire ! Veuillez vous connecter ou vous abonner si vous n'avez pas encore de compte...