Actualités : inscription à la newsletter de Terri(s)toires

Recherche

Les ebooks à la Une


Folles journées
Folles journées Après Nantes voyage, les Romanciers Nantais ont réalisé un nouveau recueil en partenariat avec un événement phare de la…


Le FC Lorient
Le FC Lorient Troisième club professionnel breton, le FC Lorient est une valeur sûre du football français. De la première saison au…


C'était Ginette
C'était Ginette Première femme députée du Maine-et-Loire, comme l'indique le sous-titre du livre qui lui est dédié, Ginette Leroux était une…




  • Les feuilletons à la Une


    C'est vous qui le dites
    C'est vous qui le dites Puisqu'on vous le dit ! Cet espace vous est en effet réservé, sous réserve de prendre vous-mêmes la parole. Un point de vue à partager, un nouveau…


    Dans la roue d'Europ'raid
    Dans la roue d'Europ'raid La journaliste Delphine Blanchard embarque à bord d'une Peugeot 205 qui participe à l'édition 2017 d'Europ'raid. En 23 jours, elle va traverser 20 pays et parcourir plus…


    Chomlaik
    Chomlaik Marion Gommard-Jouan est partie à la rencontre "des artistes qui donnent à voir le monde". Au fil des histoires glanées sur plusieurs continents, et notamment à chaque…




  • Comment vont les fourmis ?

    -

    Écoutez l'émission de Jet FM sur l'économie sociale et solidaire (27 janvier 2017) :

     

    -

    Nos partenaires

    

    Mémoire d'un club – En Avant de Guingamp, ép. 2/3

    1972-73 : l’aventure commence !

    L'En Avant de Guingamp en 8e de finale retour de la Coupe de France 73 L'En Avant de Guingamp en 8e de finale retour de la Coupe de France 73

    La France du foot découvre l'En Avant de Guingamp au début des années quatre-vingt-dix, lors d'une épopée formidable en Coupe de France. Une équipe classe biberon et décomplexée, menée par un entraîneur-joueur de 22 ans, qui respire la joie de jouer et tient la dragée haute à des clubs professionnels. Deuxième extrait du livre En Avant de Guingamp, de Georges Cadiou.

    Un Président de 30 ans*. Un entraîneur-joueur et capitaine de 22 ans : Sylvestre Salvi ! A l’aube de cette saison qui va marquer l’histoire du football breton et français, En Avant joue la carte jeune. Le club termine la saison de Championnat de DSR, la Division Supérieure Régionale, en troisième position. Mais c’est surtout la Coupe de France qui va enchanter l’Armor et l’Argoat. Au mois d’octobre 1972, au premier tour, En Avant commence par éliminer son rival local, le Stade Charles-de-Blois. Nettement : 5 à 1. Puis c’est au tour de Louannec et de Lamballe, clubs alors hiérarchiquement supérieurs, de tomber face à la furia guingampaise !

    On aurait pu en rester là. D’autant plus qu’au quatrième tour de cette Coupe 72-73 l’adversaire proposé, le 17 décembre 1972, est de taille : le Stade Lavallois, un club professionnel de deuxième division qu’il faut aller affronter sur son terrain !

    Avant le match, Sylvestre Salvi, le capitaine guingampais, demande à l’arbitre comment cela se passe en cas de … prolongation ! Rires de l’homme en noir ! Et premier exploit de Guingamp qui bat Laval 2 à 1 ! Déjà la presse spécialisée pointe le bout du nez. France Football loue "l’excellent esprit du plus pur amateurisme" d’En Avant. Et l’on n’est pas au bout de nos surprises. 7 janvier 1973. Un autre club professionnel de deuxième division, un voisin, le Stade Brestois. Cette fois le match a lieu au Roudourou. Nouvelle victoire de Guingamp : 2 à 1. La presse locale s’enflamme. La force des Guingampais : la cohésion et l’amitié.

    En 32ème de finale, c’est encore un club pro de D2 qui s’annonce : l’US du Mans. Le match a lieu à Saint-Brieuc devant près de 10 000 spectateurs. Le Mans, avec un certain Francis Smerecki, mène rapidement 2 à 0. On se dit alors que l’aventure guingampaise, déjà très belle, va se terminer là ! Que nenni ! Michel André réduit le score à 2 à 1 à la mi-temps. Après la pause, En Avant se déchaine : 3 buts, deux signés André (trois buts dans ce match) et, pour conclure, un but de Salvi. 4 à 2 pour Guingamp ! C’est l’euphorie. Toute la France apprend à connaître le nom du club qui fait tomber les pros un à un. L’Équipe titre en première page : "La belle aventure de Guingamp". Le Monde lui-même évoque "une chanson de gestes au pays d’Armor".

    Les 16èmes de finale de cette Coupe de France arrivent avec… un nouveau pensionnaire de la D2 pro pour En Avant. Encore un voisin : le FC Lorient. Le match a lieu, le 8 février 1973, sur terrain neutre, celui de l’Armoricaine de Brest qui deviendra plus tard le stade Francis Le Blé. Il y a 18 000 spectateurs. Certains ont même escaladé les pylônes pour voir le spectacle. Et quel spectacle ! Nouvelle victoire pour les petits poucets : 2 à 1, buts d’André et de Le Quéré. Reyt a stoppé un pénalty ! Les merlus, comme avant eux, les Lavallois, les Brestois et les Manceaux, sont médusés. Le Miroir du Football édite un numéro spécial sur En Avant et parle de "retour aux sources" du football, c’est-à-dire la joie du jeu.

    On se prend alors à rêver à Guingamp, à rêver de finale ! Mais toute aventure a une fin. Guingamp échoue nettement en 8ème de finale, contre un cinquième club professionnel, le FC Rouen, en match aller-retour. The dream is over ! Mais que l’aventure fut belle. Guingamp était, dès lors, à jamais inscrit dans les annales du football régional et national.

    Il n’est pas inutile de rappeler les noms des héros de cette épopée de la Coupe 1972-73, leur âge et leur profession : Bernard Reyt, le gardien, 21 ans, ouvrier, Joël Anthoine, 24 ans, agent EDF, Jean-Yves Person, 26 ans, employé à la Caisse d’Épargne, Yvon Schmitt, 21 ans, étudiant, Sylvestre Salvi, l’entraîneur et le capitaine, 22 ans, représentant en vins, Hervé Le Coz, 20 ans, employé aux PTT, Jean-Marie Cozic, 20 ans, étudiant en droit, Jean-Yves Le Coz, 21 ans, ouvrier imprimeur, Alain Rouvillois, 19 ans, étudiant en kiné, Philippe Le Moing, 16 ans, et les attaquants qui marquaient but sur but, Yvon Allain, 20 ans, agent immobilier, Yvan Le Quéré, 24 ans, professeur d’anglais, surnommé "le Magnusson breton" et surtout Michel André, 21 ans, employé.

     

    * NDLR : Noël Le Graët, qui a été président du club pendant près de 30 ans, maire de Guingamp de 1995 à 2008 et qui est président de la Fédération française de football depuis 2011.

     

    Extrait de Mémoire d'un club – En Avant de Guingamp, de Georges Cadiou, éditions Wartberg, 96 pages, 14 € 90. Achat en ligne sur Amazon.



     


     

     

    L'auteur :

    Georges Cadiou, la voix du sport breton

    Portrait de Georges Cadiou, auteur de "Mémoire d'un club - Le stade Rennais"

    Une quinzaine de Tour de France et plus de 1 200 matchs de foot de haut niveau : peu d'amateurs de sport ont le "palmarès" de Georges Cadiou, grand reporter et journaliste radio pendant 35 ans. Né à Brest, ce "Breton de la Bretagne bretonnante" a d'abord travaillé à Paris, notamment pour le magazine sportif Miroir sprint. En 1982, il profite du développement des stations locales de Radio France pour intégrer Radio Bretagne Ouest, à Quimper, où il passera les trente dernières années de sa carrière.

    En parallèle de son activité sur les ondes, il prend alors la plume pour de nombreux ouvrages. "En additionnant les œuvres collectives auxquelles j'ai participé et ceux que j'ai écrits seul, j'en suis aujourd'hui à 25 bouquins. Plus deux avec mon épouse, sur l'histoire du Huelgoat dont je suis originaire." La majorité de ses livres traite des grandes heures du sport breton. Son objectif : "dresser un petit monument" aux héros qui ont porté haut les couleurs de la Bretagne, comme Éric Tabarly et Bernard Hinault, "qui sont connus comme Bretons à l'international".

    Mais Georges Cadiou n'est pas uniquement un chroniqueur de performances sportives. Adjoint au maire de Quimper de 2008 à 2014, il s'attache à préserver un patrimoine immatériel qui a une vraie valeur historique. "Le sport, en particulier le foot, est un miroir de la société. Par exemple, ce qui s'est passé avec l'Islande lors du dernier Euro dépasse le cadre du football. Il n'y a pas que le résultat qui compte, et je pense que traiter l'histoire à travers le prisme sociétal du sport est important."

    En savoir plus : https://fr.wikipedia.org/wiki/Georges_Cadiou

    Thibaut Angelvy

     

    Lire tous les épisodes de l'ouvrage En avant Guingamp

    Partager cet article :

    Dans la même rubrique :

    Vous n'avez pas le droit de laisser un commentaire ! Veuillez vous connecter ou vous abonner si vous n'avez pas encore de compte...