Actualités : inscription à la newsletter de Terri(s)toires

Recherche

Les ebooks à la Une


Folles journées
Folles journées Après Nantes voyage, les Romanciers Nantais ont réalisé un nouveau recueil en partenariat avec un événement phare de la…


Le FC Lorient
Le FC Lorient Troisième club professionnel breton, le FC Lorient est une valeur sûre du football français. De la première saison au…


C'était Ginette
C'était Ginette Première femme députée du Maine-et-Loire, comme l'indique le sous-titre du livre qui lui est dédié, Ginette Leroux était une…




  • Les feuilletons à la Une


    Dans la roue d'Europ'raid
    Dans la roue d'Europ'raid La journaliste Delphine Blanchard embarque à bord d'une Peugeot 205 qui participe à l'édition 2017 d'Europ'raid. En 23 jours, elle va traverser 20 pays et parcourir plus…


    Chomlaik
    Chomlaik Marion Gommard-Jouan est partie à la rencontre "des artistes qui donnent à voir le monde". Au fil des histoires glanées sur plusieurs continents, et notamment à chaque…


    Au fil de l'estuaire de la Loire
    Au fil de l'estuaire de la Loire 200 km, à pied. "Appréhender l’estuaire dans sa globalité nécessite d’en arpenter les franges, pas à pas, au rythme du marcheur", expliquent Guy-Pierre Chomette et Franck Tomps.…




  • Nos partenaires

    

    Certifié(e)s Hip Hop, ép. 5/5

    Compagnie S'poart : des danseurs qui font tourner la tête

    La Compagnie S'poart en pleine action La Compagnie S'poart en pleine action - © Aqua Toffana

    À première vue, le breakdance semble être l'exact opposé de la danse classique : ses adeptes tournent sur la tête et déstructurent tous leurs membres. Pourtant, c'est une discipline tout aussi stricte et difficile qui demande énormément d'investissement personnel. L'histoire des créateurs de la compagnie S'poart qui ont largement contribué à populariser cette discipline  fascinante en Vendée le prouve bien. Dernier épisode de notre feuilleton sur le livre Certifié(e)s hip-hop.

    Nous sommes au milieu des années quatre-vingts, à La Roche-sur-Yon. Deux hommes, Abdel Himeda et Fabrice Priouzeau, commencent à danser façon hip-hop. Les boîtes de nuit ou les garages sont leurs principaux lieux d’entraînement. En 1993, le directeur de la maison de quartier des Pyramides leur propose un rendez-vous pour qu’ils puissent avoir de meilleures conditions de pratique dans une salle. Ils investissent de ce pas le nouveau bâtiment appelé Le Manège. Aujourd’hui devenu le Grand R, il est reconnu comme scène nationale. Sur leur lancée, les deux danseurs fondent l’association S’Poart (prononcer “Espoir”) et donnent leurs premiers cours de danse à plusieurs jeunes de la ville. Rapidement, ils sont soutenus par Sonia Soulas, la directrice-adjointe des lieux. Cette femme leur permet de suivre plusieurs stages de perfectionnement, en particulier avec les compagnies Kafig et Accrorap. S’Poart, c’est d’abord une bande d’amis passionnés par les différents styles de la danse hip-hop. Certains participent au début des années deux mille au Breizh battle, pendant que d’autres se centrent sur la création artistique...

    En 2002, ils prennent un virage franc en signant leur premier spectacle intitulé Extra Luna. Une pièce où sept danseurs mêlent styles contemporains et hip-hop. Une coproduction avec Le Manège et le centre culturel Espace Herbauges, sous la direction artistique de Mickaël Le Mer, danseur au sein d’S’Poart depuis le début, Pierre Bolo et Nicolas Majou. Cette création connaît un véritable succès et est programmée pas moins de quatre-vingts fois en deux ans, en France et à l’étranger (Italie, Maroc, Suisse)... S’Poart devient une compagnie professionnelle à la réputation artistique internationale. En parallèle, elle développe beaucoup de petites formules sur scène ainsi que des ateliers pédagogiques, cours, stages et accompagnement de compagnies amateurs. Trois années plus tard, la pièce Être ange voit le jour sur les planches. Elle s’attache à pointer du doigt les vices de l’ignorance chez l’être humain.

    S’Poart produit six spectacles entre 2002 et 2012. S’ajoutent aux partenariats institutionnels que sont la Direction régionale des affaires culturelles : la Région Pays de la Loire, la ville de La Roche-sur-Yon et l’Adami, un jumelage avec une école de danse en Russie. Cette initiative permet différents échanges sur des projets artistiques. Leur dernier spectacle, Instable, est dirigé à nouveau par l’œil attentif et professionnel de Mickaël. Récemment, c’est au festival Hip OPsession qu’ils ont pu défendre cette nouvelle pièce. Continuant de danser aux quatre coins du globe presque chaque année, les S’Poart sont la preuve vivante que danse contemporaine et danse hip-hop font bon ménage.

     

    En savoir plus : www.spoart.fr

     

    Certifié(e)s hip-hop d'Étienne Kervella et Aqua Toffana, éditions La Reinette. 15 euros, 131 pages. Achat en ligne sur le site des éditions Reinette ou et sur le site de la FNAC.

     

     

     

    Portrait d'Etienne KervellaL'auteur : Étienne Kervella

    Le hip hop régional en 55 tours

    Étienne Kervella a 24 ans, et déjà, rimes et punchlines ont rythmé la moitié de sa vie. Cet ancien cycliste de haut niveau, devenu programmateur socioculturel à la Maison des jeunes et de la culture (MJC) Ronceray l'Alambic, au Mans, est un passionné de hip hop. Et il entend bien lui rendre ses lettres de noblesses en brisant les clichés machistes et violents dont souffre le mouvement. "On oublie trop souvent que le hip hop est avant tout un puissant outil d'émancipation personnelle, une culture populaire, accessible à toutes et à tous et qui permet de rêver et de s'évader."

    Grâce à un travail de fourmi réalisé aux quatre coins des Pays de la Loire, il a ainsi réalisé 55 portraits très différents. Le récit de 55 aventures artistiques locales qui, chacune à leur manière, ont participé au développement de cette culture urbaine foisonnante. Car "le hip hop, c'est plusieurs disciplines, rap, deejaying, beatbox, breakdance, graffiti, mais aussi plusieurs états d'esprit qui se rassemblent ou se complètent pour faire éclater toutes les barrières sociales."

    Après avoir pu témoigner de ces rencontres sur le papier avec le livre Certifié(e)s Hip Hop, Étienne se prépare désormais à organiser une série d'événements dès la rentrée prochaine et dans toute la région des Pays de la Loire. 55 ? Peut-être pas dès cette année !

     

    Pour en savoir plus : www.facebook.com/CertifieesHipHop

    Mathias Averty

     

    Lire tous les épisodes

    Partager cet article :

    Dans la même rubrique :

    Vous n'avez pas le droit de laisser un commentaire ! Veuillez vous connecter ou vous abonner si vous n'avez pas encore de compte...