Actualités : inscription à la newsletter de Terri(s)toires

Recherche

Les ebooks à la Une


Folles journées
Folles journées Après Nantes voyage, les Romanciers Nantais ont réalisé un nouveau recueil en partenariat avec un événement phare de la…


Le FC Lorient
Le FC Lorient Troisième club professionnel breton, le FC Lorient est une valeur sûre du football français. De la première saison au…


C'était Ginette
C'était Ginette Première femme députée du Maine-et-Loire, comme l'indique le sous-titre du livre qui lui est dédié, Ginette Leroux était une…




  • Les feuilletons à la Une


    Chomlaik
    Chomlaik Marion Gommard-Jouan est partie à la rencontre "des artistes qui donnent à voir le monde". Au fil des histoires glanées sur plusieurs continents, et notamment à chaque…


    Au fil de l'estuaire de la Loire
    Au fil de l'estuaire de la Loire 200 km, à pied. "Appréhender l’estuaire dans sa globalité nécessite d’en arpenter les franges, pas à pas, au rythme du marcheur", expliquent Guy-Pierre Chomette et Franck Tomps.…


    Les tops de Terri(s)toires
    Les tops de Terri(s)toires Artistes locaux, endroits flippants, jolies plages, lieux aux noms insolites...  La rédaction de Terri(s)toires explore les territoires de l'Ouest à la recherche de perles, et dresse des…




  • Nos partenaires

    

    Exodes, ép. 3/4

    Des projets malgré tout – Miroir aux alouettes

    La couverture d'Exodes, de Jean-Marc Ligny. La couverture d'Exodes, de Jean-Marc Ligny.

    Nouvel extrait d'Exodes, de Jean-Marc Ligny. Le chercheur Pradeesh Gorayan est l'un des privilégiés qui vivent dans l'enclave sous dôme de Davos, en Suisse. Protégé des violentes conditions climatiques et loin de la détresse des habitants de l'extérieur, les outers, il mène des recherches pour mettre au point un élixir de jouvence. Mais il lui faut désormais faire des tests sur des cobayes humains. Grâce au concours de sa femme Karin, il espère réduire les délais habituels en sélectionnant une famille d'outers qui candidate à l'entrée dans l'enclave...

    Dès le lendemain, Pradeesh Gorayan a envoyé au service d’accueil et d’insertion des étrangers sa demande pour deux enfants de même sexe, d’un âge compris entre huit et douze ans, à des fins de « tests biologiques » – inutile d’entrer dans les détails. Inutile également de mentionner Karin et son dossier sur la famille Rossi – sa femme le lui a bien spécifié : Hermann Mayor pourrait soupçonner une collusion, voire une magouille pour faire entrer ces outers en particulier ; or si lui-même pratique souvent la magouille et la collusion pour privilégier certains dossiers, il ne la tolère pas chez ses employés. Ça doit être vu comme une coïncidence : Mayor reçoit une demande spécifique, un dossier en cours lui correspond, pur coup de bol.

    Cette demande devrait donc être traitée assez vite ; après, tout dépendra du temps qu’il faudra à la réponse favorable pour parvenir à ses destinataires, et du temps que mettront ceux-ci à rejoindre Davos – s’ils ne sont pas déjà à la porte sud, dans ce camp immonde qui s’étend dans la vallée. Pradeesh a profité de l’occasion pour apprendre comment se déroulent les échanges entre les outers et l’enclave. À vrai dire, il n’y avait guère réfléchi jusqu’à présent : la communication paraît naturelle et allant de soi quand on a tous les outils à portée de main, voire implantés sous la peau. Mais Karin lui a fait réaliser que hors des enclaves, il n’y a plus de réseaux, plus d’électricité, plus de technologie active, hormis des bricolages locaux dans des poches isolées : on est revenus au Moyen Âge sur les ruines du XXIe siècle. Les communications ne s’effectuent qu’au gré des déplacements des gens, lesquels sont réduits au minimum à cause des aléas climatiques et des dangers qui rôdent partout. En ce qui concerne les enclaves, outre la Guilde qui assure des transports sécurisés de l’une à l’autre au prix fort, elles transitent par les passeurs et les trafiquants de tous poils qui, soit pénètrent dans l’enclave clandestinement, soit ont des complices ou des contacts à l’intérieur, soit (plus rarement) bénéficient d’un permis de séjour temporaire. Tout ça est très aléatoire, les passeurs et trafiquants sont plus ou moins sérieux dans la remise du courrier, les destinataires ne sont pas toujours joignables. Bref, parmi les deux pour cent de demandes officiellement accordées, à peine les deux tiers se réalisent effectivement, le reste s’évaporant dans la nature. Ce qui fait très peu d’élus, au bout du compte.

    Pradeesh en a déduit qu’il risquait d’attendre ses cobayes un bon moment, voire qu’ils pouvaient ne pas venir du tout. Cette incertitude lui pèse. Ce serait tellement plus facile avec des clones, livrés à date et en lieu fixes, au matériel génétique standard – et à un prix exorbitant… Malheureusement, faute d’un vrai système endocrinien, ceux-ci réagiraient moins que ses souris à ses cocktails « réjuvénateurs » ; autant procéder à des tests sur des cellules souches, stade qu’il a déjà dépassé depuis longtemps. Les clones ne sont que des banques d’organes, ils ne produisent pratiquement pas d’hormones, n’ont pas de vie au sens propre, et leur cerveau est moins développé que celui d’une limace. C’est l’éthique de Darwin Alley : les clones ne sont pas des hommes et ne le seront jamais.

    Quoique…

     

    Extraits d'Exodes, de Jean-Marc Ligny, Éditions l'Atalante, 2012, 544 pages, 23 €.

    Achat en ligne sur le site de l'Atalante ou sur celui de la Fnac.

     

    L'auteur : Jean-Marc Ligny

    Une plume fantastique solide comme un rock

    Jean-Marc Ligny - auteur de ExodesDes riffs de rock des années soixante-dix au monde dévasté de 2300, Jean-Marc Ligny cultive un petit côté destroy. La trilogie d'anticipation écologique qu'il est en train de terminer* est pourtant constructive, car l'auteur de science-fiction alerte sur les possibles conséquences des erreurs d'aujourd'hui. Portrait d'un rêveur de futurs qui a les pieds sur terre […]

    > Lire la suite

     

    Lire tous les épisodes d'Exodes de Jean-Marc Ligny

    Partager cet article :

    Dans la même rubrique :

    Vous n'avez pas le droit de laisser un commentaire ! Veuillez vous connecter ou vous abonner si vous n'avez pas encore de compte...