Actualités : inscription à la newsletter de Terri(s)toires

Recherche

Les ebooks à la Une


Folles journées
Folles journées Après Nantes voyage, les Romanciers Nantais ont réalisé un nouveau recueil en partenariat avec un événement phare de la…


Le FC Lorient
Le FC Lorient Troisième club professionnel breton, le FC Lorient est une valeur sûre du football français. De la première saison au…


C'était Ginette
C'était Ginette Première femme députée du Maine-et-Loire, comme l'indique le sous-titre du livre qui lui est dédié, Ginette Leroux était une…




  • Les feuilletons à la Une


    Dans la roue d'Europ'raid
    Dans la roue d'Europ'raid La journaliste Delphine Blanchard embarque à bord d'une Peugeot 205 qui participe à l'édition 2017 d'Europ'raid. En 23 jours, elle va traverser 20 pays et parcourir plus…


    Chomlaik
    Chomlaik Marion Gommard-Jouan est partie à la rencontre "des artistes qui donnent à voir le monde". Au fil des histoires glanées sur plusieurs continents, et notamment à chaque…


    Au fil de l'estuaire de la Loire
    Au fil de l'estuaire de la Loire 200 km, à pied. "Appréhender l’estuaire dans sa globalité nécessite d’en arpenter les franges, pas à pas, au rythme du marcheur", expliquent Guy-Pierre Chomette et Franck Tomps.…




  • Comment vont les fourmis ?

    -

    Écoutez l'émission de Jet FM sur l'économie sociale et solidaire (27 janvier 2017) :

     

    -

    Nos partenaires

    

    Du monstre qui creusa les marais, ép. 2/2

    Le combat contre la Guivre

    La couverture du livre Du monstre qui creusa les marais La couverture du livre Du monstre qui creusa les marais

    La naissance de Pimpenelle, une anguille géante, a métamorphosé l'estuaire de la Loire. Inquiet, le sorcier Almanzor surveille l'étrange créature qui mue en Guivre et menace de bouleverser son monde… Deuxième extrait du livre Du monstre qui creusa les marais, écrit par Gérard Guillet et illustré par JC Kiarkk.

    Cette nuit donc, tous les vivants de ce pays se tapissent, s’enfouissent, s’aplatissent, tous sauf Almanzor le sorcier des hommes !

    Sur la butte de l’Écrin, à Saint-Guillaume, dominant la vaste plaine de l’estuaire, il interroge le cri des oiseaux, les masques de la lune…

     

    Au fond d’un souterrain, sous la forêt, notre Gourc’h rassemble son peuple de Krapados. De toutes nos forces nous soufflons notre gruff, bulle de silence. Dans cet abri nos devins récitent les prophéties. Nos géographes expliquent comment le delta du Nil, du Gange-Brahmapoutre, de l’Okavango, de l’Amazone et l’Orénoque, le delta du Yangzi on été creusés par de semblable monstres marins !

    Nous attendons là, jusqu’au petit jour !

    Et voilà le spectacle que nous avons découvert : de l’orée des bois de Penhoët jusqu’à Coisnongle, frênes, chênes centenaires gisent à terre, merisiers, saules, couchés comme les blés mûrs, sèchent au soleil, racines en l’air. Des corbeaux ébahis, mouettes hébétées, en nuées criardes errent dans le ciel. Des chouettes harassées, busards, étourneaux apeurés contemplent le bouleversement de la terre et des eaux.

     

    Croyez, ne croyez pas, mieux vaut croire que d’aller voir !

    Le monstrueux reptile a labouré la plaine, broyé la forêt et même mordu la roche. Sur plus de cent mille pieds serpente une profonde tranchée noire. À plumes, à poils, à écailles, à coquille et carapaces, tous observent les berges inquiétantes. Les eaux de la Loire, poussées par la marée haute s’y engouffrent !

     

    Sur la butte de Mayun, Almanzor, puissant sorcier, se mord le pouce en signe de grande réflexion.

    - Ce territoire m’obéit depuis toujours ! Quelle force obscure et rampante est parvenue là ?

    Pourquoi creuser cette rivière sans source au milieu de notre forêt sacrée ?

     

    Les Porte-pierres se relèvent vers Donges et décident d’attendre. Enfouie dans son berceau de vase, que les hommes nomment déjà "Brived" : ruisseau de boue, la grosse anguille, invisible, palpite. L’attente dure sept jours et sept nuits. La palpitation qui fait trépider le sol s’apaise lentement. À chaque marée descendante la boue part vers la Loire comme l’épais sang de la terre, entraînant les débris de nos forêts, les cadavres d’animaux. À chaque marée montante le grand fleuve lave cette plaie qui ne cicatrisera pas.

    Le huitième matin, enfin, la tête du grand reptile se dresse. Tapis alentour, les plus audacieux regardent.

    Chacun voit l’anguille, le "pimpeneau" géant et doré ! De ses grands yeux verts, à la pupille fendue, il inspecte tranquillement son nouveau territoire. Serti à même la peau luisante de son front, un magnifique rubis en escarboucle scintille dans le soleil. Les géants apprêtent leurs épées de pierre d’où jaillira le tonnerre si nécessaire.

    Nous, krapados, cachés sous les fougères, nous savons que rien ne sera comme avant. Les prophéties anciennes sont réalisées pour toujours.

     

    Pendant la nuit suivante, la grosse anguille se mue : deux pattes griffues, deux ailes de peau sans plume, et une queue hérissée de pointes. Elle s’élance dans les airs.

    – Une Guivre ! s’écrie Almanzor. Ne la regardez pas tracer de grands cercles dans le ciel !

    Mais ses paroles n’empêchent pas les vents de changer, ni la lumière diffuse du vol fabuleux d’auréoler toute la région.

    Alors Almanzor se ferme aux couleurs, aux odeurs et aux vibrations, magnétisantes pour tout être vivant, à plumes, à poils, à écailles et carapaces ! Entouré par ses apprentis, il trace le cercle dans la clairière sacrée, allume un feu et convoque la force sur les quatre directions et les quatre éléments : l’air par l’Est, le feu par le Sud, l’eau par l’Ouest et la terre par le Nord ! Un combat se prépare. La guivre tournoie au dessus de lui et répond à ses imprécations par des cris fascinants.

     

    Écoutez et vous entendrez, mieux vaut croire que d’aller voir !

     

    Du monstre qui creusa les marais

     

    Du monstre qui creusa les marais, de Gérard Guillet (textes) et JC Kiarkk (illustrations), 32 pages, 15 €. Achat en ligne sur le site de la Fnac.

     

     

    Gérard Guillet : un océan de mots et des mots sur l'océan


     Portrait d'Gérard Guillet.

    "Je crois que j'écris depuis que je sais écrire". Gérard Guillet, 65 ans, se plonge avec délice dans ses souvenirs d'enfance. "L'aventure a vraiment commencé lorsque j'étais collégien, grâce à un prof qui m'a mis en selle." Né à Saint-Nazaire, le romancier vit aujourd'hui à Nantes. "J'ai toujours été un gars du bord de mer. J'aime voir un grand horizon dégagé". L'océan est d'ailleurs très présent dans ses romans. "Au début, j'écrivais pour moi, sans chercher vraiment à avoir des lecteurs. Et puis, vers l'âge de trente ans, je me suis demandé quel était le sens de cette action solitaire." Avec des amis qui partagent la même passion que lui, il créé alors l'Association des poètes du pays nantais. Leur premier recueil est publié aux éditions Traces, en 1974. Après avoir été enseignant, en particulier auprès d'enfants déficients intellectuels, il décide de se consacrer totalement à sa passion pour l'écriture. Son ouvrage Entre Sel et Tourbe sort en 1983. Trois ans plus tard, Les Faneurs de la mer est publié aux éditions Flammarion. Suivront ensuite Le village enfoui, puis Le Bateau Maudit, toujours aux éditions Flammarion. "Cet ouvrage est mon best-seller. Il est réédité régulièrement depuis 20 ans. J'ai ensuite rédigé Bricolo Héritier en Haïti en m'inspirant de mes séjours au Nord de l'île." Gérard Guillet est en effet fondateur de l'association nantais Afhad (Association France Haïti Artibonite Desdunes), créée il y a 20 ans. Aujourd'hui marié et père de trois enfants, il participe toujours activement à des actions de développement, particulièrement en république d'Haïti. "J'y étais au moment du tremblement de terre", indique-t-il. Il reste aussi très attaché au pays nantais et en particulier à la Brière. Il conserve précieusement les marques de son enfance rurale. Son dernier livre, Contes et légendes de Brière, a été publié aux éditions Sutton, en 2013. Il est aussi l'auteur de nombreux ouvrages de poésie, notamment Poézoo, "Un bouquin que je trimballe partout, une sorte de bestiaire dont les sujets sont les animaux d'ici : les grenouilles, les hérissons… J'écris des petits textes courts, anthropomorphiques, puis je dessine à l'encre de Chine mes petits animaux. J'en attrape un par la patte et je lui fais son sort !

    Pauline Jahan

     

    JC Kiarkk : culture pub et cœur d'artiste


     Portrait de jean-Claude Chiariello (JC Kiark)

    À 56 ans, Jean-Claude Chiariello a perdu son accent de Marseillais… mais pas son goût pour la créativité. Après trois ans d'arts appliqués dans sa ville natale, puis trois ans à la prestigieuse école Estienne à Paris, il a longtemps travaillé dans la publicité. En 2001, il quitte la capitale pour s'installer à Nantes et travaille en tant que directeur artistique pendant une dizaine d'année pour Bertaud et Associés, agence de communication rachetée par Mazédia en 2010.

    Fin 2012, changement de cap. Jean-Claude quitte son poste et décide de consacrer plus de temps à des projets artistiques (sous le pseudo JC Kiarkk, il exerce ses talents dans des registres aussi différents que ses inspirations, qui vont "de Dürer à Mœbius en passant par Andrew Wyeth") et à l'enseignement. "La pub, ce n'est plus ce que c'était… et les événements ont fait que j'ai pu concrétiser ce rêve. J'enseigne désormais à l'école Pivaut, et à partir de l'année prochaine j'interviendrais également à la Joliverie pour les Romanciers nantais."

    Car, de fil en aiguille, Jean-Claude Chiariello est devenu le graphiste officiel de l'association et a notamment créé son logo et la couverture de recueils comme Nantes Voyage ou Douze pour un. "Pour la couverture du prochain recueil, qui sera réalisé en partenariat avec la Folle journée, nous avons décidé d'organiser un concours : je vais donc chapeauter une quinzaine d'élèves de la Joliverie. Le vainqueur aura une belle référence à mettre dans son portfolio, et nous pensons organiser une exposition avec toutes les créations."

    En savoir plus : www.jc-chiariello.com / www.jc-chiariello.com/kiarkk

    Thibaut Angelvy

     

     

    Lire tous les épisodes du livre Du monstre qui creusa les marais

    Partager cet article :

    Dans la même rubrique :

    Vous n'avez pas le droit de laisser un commentaire ! Veuillez vous connecter ou vous abonner si vous n'avez pas encore de compte...