Actualités : inscription à la newsletter de Terri(s)toires

Recherche

Les ebooks à la Une


Folles journées
Folles journées Après Nantes voyage, les Romanciers Nantais ont réalisé un nouveau recueil en partenariat avec un événement phare de la…


Le FC Lorient
Le FC Lorient Troisième club professionnel breton, le FC Lorient est une valeur sûre du football français. De la première saison au…


C'était Ginette
C'était Ginette Première femme députée du Maine-et-Loire, comme l'indique le sous-titre du livre qui lui est dédié, Ginette Leroux était une…




  • Les feuilletons à la Une


    Chomlaik
    Chomlaik Marion Gommard-Jouan est partie à la rencontre "des artistes qui donnent à voir le monde". Au fil des histoires glanées sur plusieurs continents, et notamment à chaque…


    Au fil de l'estuaire de la Loire
    Au fil de l'estuaire de la Loire 200 km, à pied. "Appréhender l’estuaire dans sa globalité nécessite d’en arpenter les franges, pas à pas, au rythme du marcheur", expliquent Guy-Pierre Chomette et Franck Tomps.…


    Les tops de Terri(s)toires
    Les tops de Terri(s)toires Artistes locaux, endroits flippants, jolies plages, lieux aux noms insolites...  La rédaction de Terri(s)toires explore les territoires de l'Ouest à la recherche de perles, et dresse des…




  • Nos partenaires

    

    Brest – Hier & aujourd'hui, ép.1/3

    Le monument américain

    Le monument américain et la rade de Brest Le monument américain et la rade de Brest - © Sandrine Léon

    Pendant la Première Guerre mondiale, plus d'un million de soldats américains ont débarqué à Brest. En 1927, les États-Unis construisent un mémorial qui offre une vue imprenable sur la rade de Brest. Premier extrait de Brest – Hier & aujourd'hui, de Marie et Sandrine Léon.

    La Tour Rose est un mémorial en granit rose de Ploumanac’h de cinquante mètres de haut, élevé au centre du cours Dajot, dans le rempart de Vauban. Il surplombe aujourd’hui encore la rade de Brest. Sa construction a été décidée en 1927 par l’American Battle Monuments Commission, qui voulait ainsi saluer l’accueil que la cité du Ponant avait réservé aux soldats américains durant la Première Guerre mondiale et commémorer leur bravoure. Surtout, les États-Unis souhaitaient élever des monuments rappelant leur participation au conflit. Et Brest était l’endroit idéal : en effet, plus d’un million de soldats venus d’outre-Atlantique y avaient débarqué entre la fin de l’année 1917 et l’armistice de 1918.

    Édifié en 1932, il est détruit par l’armée allemande le 4 juillet 1941 comme nombre d’autres monuments brestois. Mais il est reconstruit à l’identique, avec ses 120 marches et son escalier en fer forgé orné d’étoiles, en 1958. Il est désormais reconnu comme l’un des symboles de la participation de l’Amérique du Nord aux deux conflits mondiaux.

    Très rarement accessible aux visiteurs, il offre aux chanceux une vue imprenable sur la ville, notamment sur le port et la rade. Détail amusant : il a été construit sur un terrain appartenant aux États-Unis et est donc considéré comme…territoire américain.

     

    Le monument américain est au centre du cours Dajot et offre une vue sur les remparts et la rade (déplacez le curseur pour passer d'une photo à l'autre) :


    Extrait de Brest – Hier & aujourd'hui, de Marie et Sandrine Léon, Éditions Wartberg, octobre 2015, 72 pages, 16 € 90. Achat en ligne sur Amazon.

     

    L'auteur : Marie Léon

    La Bretonne à l'accent pointu

    Marie Léon, auteur de Brest d'hier et d'aujourd'hu

    "Lorsque les gens me rencontrent, la première chose qu'ils apprennent c'est que je suis Bretonne !" Au fil des années, Marie Léon est devenue une vraie Parisienne et elle ne s'imagine pas vivre ailleurs que dans la capitale, mais la Bretagne occupe une place à part dans son cœur. "J'ai grandi à Morlaix jusqu'à l'âge de 20 ans et mes parents y vivent toujours. Depuis toute petite, j'ai été baignée dans la culture et la langue bretonne." Après des études d'anglais à Brest, Marie Léon a quitté sa région chérie pour entrer à l'école de journalisme de Bordeaux… avant de revenir en Bretagne, pour travailler à la locale du Télégramme à Morlaix. Elle a ensuite écrit dans les colonnes de La Voix du Nord pendant neuf ans avant de s'installer à Paris en 1998.

    Journaliste en freelance, notamment pour la presse professionnelle spécialisée dans l'action sociale, elle est l'auteur de plusieurs ouvrages dans des styles très différents (et parfois sous le pseudonyme de Marie Evkine) : de la poésie, des guides touristiques (notamment La Bretagne des châteaux), un livre historique (Notre enfance en Bretagne, années 40-50), des ouvrages spécialisés sur le social et la santé, mais aussi un guide érotique à la Musardine et un roman, Jours de mûres et de papillons. Un deuxième roman est en cours d'écriture grâce à une bourse du Centre national du livre.

    Chargée par les éditions Wartberg de réaliser le livre sur Brest de la collection Hier & aujourd'hui, Marie Léon a travaillé en collaboration avec sa petite sœur Sandrine, photographe… et toutes deux se sont installées quelque temps en immersion chez leur troisième sœur qui habite à Brest. Aujourd'hui, Marie Léon est en cours de reconversion et termine une licence professionnelle de documentaliste audiovisuelle. Parions qu'elle témoignera là aussi d'un attachement particulier au noir et blanc… ou plutôt au Gwenn ha Du !

    Thibaut Angelvy

     

    Tous les épisodes de Brest – Hier & aujourd'hui

    Partager cet article :

    Dans la même rubrique :

    Vous n'avez pas le droit de laisser un commentaire ! Veuillez vous connecter ou vous abonner si vous n'avez pas encore de compte...