Actualités : inscription à la newsletter de Terri(s)toires

Recherche

Les ebooks à la Une


Folles journées
Folles journées Après Nantes voyage, les Romanciers Nantais ont réalisé un nouveau recueil en partenariat avec un événement phare de la…


Le FC Lorient
Le FC Lorient Troisième club professionnel breton, le FC Lorient est une valeur sûre du football français. De la première saison au…


C'était Ginette
C'était Ginette Première femme députée du Maine-et-Loire, comme l'indique le sous-titre du livre qui lui est dédié, Ginette Leroux était une…




  • Les feuilletons à la Une


    C'est vous qui le dites
    C'est vous qui le dites Puisqu'on vous le dit ! Cet espace vous est en effet réservé, sous réserve de prendre vous-mêmes la parole. Un point de vue à partager, un nouveau…


    Dans la roue d'Europ'raid
    Dans la roue d'Europ'raid La journaliste Delphine Blanchard embarque à bord d'une Peugeot 205 qui participe à l'édition 2017 d'Europ'raid. En 23 jours, elle va traverser 20 pays et parcourir plus…


    Chomlaik
    Chomlaik Marion Gommard-Jouan est partie à la rencontre "des artistes qui donnent à voir le monde". Au fil des histoires glanées sur plusieurs continents, et notamment à chaque…




  • Comment vont les fourmis ?

    -

    Écoutez l'émission de Jet FM sur l'économie sociale et solidaire (27 janvier 2017) :

     

    -

    Nos partenaires

    

    Les larves

    Une larve de tipule (ver gris) Une larve de tipule (ver gris) - © Denis Pépin

    Après les escargots et les limaces, zoom sur une autre espèce qui ravage les jardins : les larves. Qu'ils soient blanc ou gris, ces vers adorent se faire des festins avec les potagers. Dans cet extrait du livre Stop aux ravageurs dans mon jardin, Denis Pépin explique comment traiter le problème efficacement.

    Larve de hanneton (ver blanc)

    Les vers blancs sont les larves de plusieurs espèces de hannetons. Ils peuvent pulluler çà et là, bien que les hannetons soient moins communs depuis plusieurs décennies. Ils se reconnaissent facilement à leur corps épais, blanc, annelé, doté de pattes, et à leur tête brune. Les pontes ont lieu en général après l’accouplement en juin, dans le sol, à plus de 10 cm de profondeur. La durée de vie des larves dans le sol varie de 1 à 3 ans selon les espèces. Elles consomment d’abord des débris végétaux en décomposition enfouis à quelques centimètres de profondeur, les racines vivantes des plantes de la pelouse, mais aussi des légumes du potager, notamment au niveau du collet. Les dégâts les plus importants s’observent lorsque la larve est en fin de cycle, peu avant sa transformation en adulte.

    Pas de confusion !

    Les vers blancs trouvés parfois dans le compost sont les larves de la cétoine dorée. Ils ne consomment jamais les racines des plantes. Ce sont des décomposeurs qui contribuent à la formation d’humus.

    Lutte préventive

    • Éviter d’enfouir des débris végétaux non décomposés au moment de la création de la pelouse et du potager.
    • Éviter de cultiver des légumes fragiles (laitue, pomme de terre…) après la défriche d’une pelouse.
    • Cultiver des légumineuses pendant 1 an dans les sols infestés.
    • L’année d’un vol de hanneton, travailler la terre en septembre, puis entre mai et juin les deux années suivantes afin de détruire le maximum de vers blancs.

    Lutte curative

    • Épandre des nématodes dès l’observation des dégâts et après avoir vérifié la présence des vers blancs dans le sol : Heterorhabditis bactériophora.

    Larve de tipule (ver gris)

    Il s’agit de la larve grise du « cousin », sorte de gros moustique non piqueur qui vole au crépuscule. Elle n’a pas de patte et ne s’enroule pas sur elle-même, contrairement au ver gris de la noctuelle qui est une chenille. L’espèce principale effectue son cycle sur une année. Le vol des adultes a lieu d’août à septembre et les œufs sont pondus aussitôt dans la terre, principalement dans la pelouse. Les pontes sont favorisées par une fin d’été douce et humide et des tontes rases. Les larves consomment des débris végétaux (décomposeur) et les racines des plantes (pelouse, légumes, fleurs…), notamment au printemps. Le gazon peut jaunir par plaques. Au potager, elles remontent la nuit pour se nourrir de la partie supérieure de la plante (collet, jeunes feuilles).

    Lutte préventive

    • Favoriser les oiseaux comme les étourneaux (nichoir avec un trou d’envol de 34 mm) et les merles, les batraciens, les carabes…
    • Tondre haut et ne pas arroser la pelouse.

    Lutte curative

    • Épandre sur la pelouse, aux endroits attaqués, des nématodes spécifiques : Steinernema carpocapsae.
    • Extirper les vers en bêchant (surtout pour le potager).
    • Ressemer du gazon dans les trouées, en automne.

     

    Extrait du livre Stop aux ravageurs dans mon jardin de Denis Pépin, Éditions Terre vivante, mars 2016, 144 pages, 14 € 90. Achat en ligne sur le site de l'éditeur.

     

    L'auteur

    Denis Pépin, tuteur de jardinage biologique

    Portrait de Denis Pépin

    D'habitude, un pépin pose problème. Denis Pépin, au contraire, excelle à proposer des solutions. Expert du jardinage biologique qu'il pratique depuis 40 ans, ingénieur en écologie et en agronomie, chargé de mission Environnement à l’Agence d’urbanisme de l’agglomération rennaise pendant un quart de siècle, il transmet désormais son savoir-faire depuis le "Jardin des Pépins" qu'il fait fleurir avec la complicité de sa femme biologiste...

    Lire la suite...

    Tous les épisodes de Stop aux ravageurs dans mon jardin

    Partager cet article :

    Dans la même rubrique :

    Vous n'avez pas le droit de laisser un commentaire ! Veuillez vous connecter ou vous abonner si vous n'avez pas encore de compte...