Actualités : inscription à la newsletter de Terri(s)toires

Recherche

Les ebooks à la Une


Folles journées
Folles journées Après Nantes voyage, les Romanciers Nantais ont réalisé un nouveau recueil en partenariat avec un événement phare de la…


Le FC Lorient
Le FC Lorient Troisième club professionnel breton, le FC Lorient est une valeur sûre du football français. De la première saison au…


C'était Ginette
C'était Ginette Première femme députée du Maine-et-Loire, comme l'indique le sous-titre du livre qui lui est dédié, Ginette Leroux était une…




  • Les feuilletons à la Une


    C'est vous qui le dites
    C'est vous qui le dites Puisqu'on vous le dit ! Cet espace vous est en effet réservé, sous réserve de prendre vous-mêmes la parole. Un point de vue à partager, un nouveau…


    Dans la roue d'Europ'raid
    Dans la roue d'Europ'raid La journaliste Delphine Blanchard embarque à bord d'une Peugeot 205 qui participe à l'édition 2017 d'Europ'raid. En 23 jours, elle va traverser 20 pays et parcourir plus…


    Chomlaik
    Chomlaik Marion Gommard-Jouan est partie à la rencontre "des artistes qui donnent à voir le monde". Au fil des histoires glanées sur plusieurs continents, et notamment à chaque…




  • Comment vont les fourmis ?

    -

    Écoutez l'émission de Jet FM sur l'économie sociale et solidaire (27 janvier 2017) :

     

    -

    Nos partenaires

    

    Un parfum 100 % naturel créé à la Baule

    Anga, un ovni dans le monde de la parfumerie

    Gildas Rigaud, créateur du parfum 100 % naturel Anga. Gildas Rigaud, créateur du parfum 100 % naturel Anga.

    Totalement exempte de produits de synthèse, l’eau de toilette Anga, concoctée par Phoenicea, fait figure d’exception dans l’univers de la parfumerie. Rencontre avec Gildas Rigaud, le Baulois créateur de cette fragrance pour homme débarrassée de tout superflu.

    Jasmin, vanille, fleur d’oranger… les ingrédients qui composent le "jus" de nos parfums favoris nous font rêver, rien qu’à l’évocation de leur nom. Mais en réalité, pour reproduire ces senteurs naturelles, l’industrie du luxe a majoritairement recours à des produits artificiels. D’abord parce que les substances naturelles ne sont pas toujours disponibles en quantité suffisante, mais aussi parce qu'elles sont moins stables et ne garantissent pas un résultat égal d’un flacon à l’autre, et enfin parce qu’elles coûtent beaucoup plus cher...

    Problème : parmi les substances chimiques et leurs solvants utilisés par l’industrie, se trouvent souvent des perturbateurs endocriniens dont le commun des mortels se passerait volontiers, comme les phtalates et autres muscs synthétiques. Des ingrédients potentiellement dangereux et aux antipodes du glamour !

    Le pari du naturel

    Gildas Rigaud s’est lancé un pari un peu fou. Au sein de sa petite entreprise franco-brésilienne Phoenicea, ce docteur en biologie moléculaire baulois vient de créer Anga, un nouveau parfum pour homme 100 % naturel. Ce nez qui a forgé son expérience à travers plusieurs projets personnels a pour cela choisi d'assembler des produits isolés par la technique de l’extraction par hydrodistillation*.

    Signes particuliers des parfums naturels ? Tout d’abord, ils réagissent différemment sur la peau de chacun, sans perturber les mécanismes naturels du corps. "Il faut laisser une chance au parfum naturel de se rapprocher de vous, de voir comment il va évoluer", souligne le scientifique. Autre petit "plus" des parfums naturels : ils se conservent mieux que les autres, car leurs composés, assemblés dans un solvant uniquement naturel, ne s’oxydent pas.

    D’ailleurs, Phoenicea a fait le choix d’indiquer la liste intégrale des ingrédients sur l’emballage dans un souci de transparence. Les parfumeurs en herbe peuvent même s’amuser à reproduire le parfum à l’identique, s’ils le désirent… Aujourd’hui, Phoenicea est l’une des seules entreprises françaises proposant des parfums naturels avec l’entreprise Sharini, basée dans l’Hérault.

    Se reconnecter aux racines

    Avec quelques dizaines de flacons vendus par mois et une promotion basée essentiellement sur le bouche à oreille, Phoenicea est loin d’avoir les moyens, ni même l’ambition de contrer l’industrie du luxe. L’objectif de l’entreprise est plutôt de proposer une autre vision de la beauté et de prôner, simplement, un retour aux sources : "La société actuelle commence à se reconnecter avec ses vraies racines. Les parfums naturels peuvent donc trouver une résonance".

    Parallèlement, l’entreprise Phoenicea ambitionne également de faire vivre les producteurs avec qui elle travaille de manière décente, écologique et durable. Des partenariats ont été mis en place en France et à l’étranger via des programmes nationaux et des initiatives privées. "Au Brésil, nous sommes entrés dans un programme local auquel les producteurs participent. Ils garantissent que les produits sont exempts de produits synthétiques. Et en contrepartie, ils gagnent mieux leur vie."

    Respect de la terre et de ceux qui la cultivent, harmonie avec la nature, équité des échanges…  avec le naturel, tout le monde y gagne !

     

    * Cette technique n’est pas la seule alternative naturelle, car l’extraction par un gaz inerte, compressé et rendu liquide par la pression, offre également d’excellents résultats.

    Anga est en vente sur le site internet de Pheonicea (74 € les 50 ml, 132 € les 100 ml).

    Catherine Chantepie - Journaliste
    Catherine Chantepie - Journaliste

    Voir tous ses articles
    Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
    Partager cet article :

    Dans la même rubrique :

    Vous n'avez pas le droit de laisser un commentaire ! Veuillez vous connecter ou vous abonner si vous n'avez pas encore de compte...