Actualités : inscription à la newsletter de Terri(s)toires

Recherche

Les ebooks à la Une


C'était Ginette
C'était Ginette Première femme députée du Maine-et-Loire, comme l'indique le sous-titre du livre qui lui est dédié, Ginette Leroux était une…


Le FC Nantes
Le FC Nantes De la montée en première division avec la philosophie du beau jeu de José Arribas aux demi-finales de la…


Peau de peinture
Peau de peinture Paul, 30 ans, se retrouve au chômage. Entre deux verres au comptoir du bar de son quartier, il rencontre…




  • Les feuilletons à la Une


    Chomlaik
    Chomlaik Marion Gommard-Jouan est partie à la rencontre "des artistes qui donnent à voir le monde". Au fil des histoires glanées sur plusieurs continents, et notamment à chaque…


    Au fil de l'estuaire de la Loire
    Au fil de l'estuaire de la Loire 200 km, à pied. "Appréhender l’estuaire dans sa globalité nécessite d’en arpenter les franges, pas à pas, au rythme du marcheur", expliquent Guy-Pierre Chomette et Franck Tomps.…


    Les tops de Terri(s)toires
    Les tops de Terri(s)toires Artistes locaux, endroits flippants, jolies plages, lieux aux noms insolites...  La rédaction de Terri(s)toires explore les territoires de l'Ouest à la recherche de perles, et dresse des…




  • Comment vont les fourmis ?

    -

    Écoutez l'émission de Jet FM sur l'économie sociale et solidaire (27 janvier 2017) :

     

    -

    Nos partenaires

    

    Les tops de Terri(s)toires

    La French Tech de l'ouest en 15 points

    La French Tech de l'ouest en 15 points La French Tech de l'ouest en 15 points

    Depuis le lancement de la dynamique French Tech il y a près de deux ans, le réseau se structure en Bretagne et Pays de la Loire. Sous la coordination du pôle Images&Réseaux et d'Atlantic 2.0, un écosystème se met en place autour des villes labellisées et des entreprises en hyper-croissance bénéficiaires d'un "Pass French Tech". Tour d'horizon avec 15 points émergés de l'iceberg.

     

    Trois métropoles et un écosystème thématique

    Le Grand Ouest est une terre d'innovation numérique. La Bretagne témoigne notamment d'une longue expérience des réseaux de télécommunications et est à la pointe en matière de cybersécurité, tandis que les Pays de la Loire regroupent des expertises dans les technologies web, la réalité virtuelle ou encore l'internet des objets.

    Ce dynamisme a également donné naissance à des réseaux de référence (Images&Réseaux, Rennes Atalante, Atlantic 2.0…), à deux événements professionnels d'envergure, le Web2day (cette année, du 15 au 17 juin) et le West Web festival (14 et 15 juillet), ainsi qu'à trois cantines numériques (à Brest, à Rennes et à Nantes).

    Logiquement, plusieurs villes de l'ouest ont été distinguées lors des deux premières phases de labellisation French Tech, obtenant 4 des 17 labels décernés en France.

     

    Logo Nantes Tech1 – Nantes Tech

    Labellisée en novembre 2014 sous le nom Nantes Tech, la cité des Ducs connaît la plus forte croissance d'emplois de France dans la filière du numérique. La métropole rassemble aujourd'hui plus de 20 000 emplois et l'objectif est d'atteindre la barre des 30 000 d'ici 2025.

    > www.nantestech.com

     

    Logo French Tech Rennes

    2 – La French Tech Rennes – Saint-Malo

    À l'instar de Nantes, Rennes a fait partie de la première vague de labellisation, en novembre 2014. Près de 7 % de la population travaille dans la filière du numérique et la capitale bretonne compte quatre entreprises bénéficiaires du Pass French Tech (voir plus bas). La candidature a été portée en partenariat avec Saint-Malo.

    > www.lafrenchtech-rennes.fr

     

    Logo French Tech Brest+

    3 – French Tech Brest+

    La pointe bretonne a obtenu son label French Tech lors de la deuxième vague, en juin 2015. Sous le nom "Brest+", elle regroupe Brest, Lannion, Quimper et Morlaix. Ce territoire revendique la huitième place nationale en nombre d’entreprises du numérique et la filière représente 16 000 emplois.

    > www.frenchtech-brestplus.com

     

    Logo Angers Tech

    4 – Angers French Tech

    En plus des 13 labels décernés à des métropoles, la Mission French Tech a distribué 4 labels partiels à des "écosystèmes thématiques" en juin 2015. C'est le cas d'Angers French Tech, sur la spécialité de l'internet des objets (IoT). L'annonce a d'ailleurs été faite lors de l'inauguration de la Cité de l'objet connecté, plateforme d'innovation industrielle et collaborative.

    > www.angersfrenchtech.com

     

    Un coordinateur de référence

    5 – Images&Réseaux

    Logo Images & Réseaux

    La French Tech s'appuie sur des relais locaux. Dans le Grand Ouest, il s'agit d'Atlantic 2.0 à Nantes et d'Images&Réseaux pour la Bretagne. Labellisé pôle de compétitivité à vocation mondiale en 2005 et basé à Rennes, Images&Réseaux est notamment chargé de distribuer le Pass French Tech : dédié aux "pépites" du numérique, des startups et PME en hyper-croissance, ce label très sélectif leur permet d'obtenir un accompagnement qualitatif et sur mesure pour lever des fonds, s'imposer à l'international, etc.

    > www.images-et-reseaux.com

     

    Des startups locomotives

    6 – Secure IC

    Logo Secure IC

    Secure-IC fait partie des premières entreprises sélectionnées pour le Pass French Tech, en 2014, et a été le premier représentant breton. La startup a été créée en 2010 à Cesson-Sévigné, en périphérie rennaise. Elle développe des solutions de protection pour les cartes à puces utilisées dans les terminaux nomades (notamment les smartphones), les cartes bancaires ou encore les passeports biométriques. 80 % de son chiffre d'affaires est réalisé à l'international.

    > www.secure-ic.com

     

    7 – iAdvize

    Logo iAdvize

    Avec plus de 1 000 % de croissance entre 2011 et 2014, date de l'obtention du Pass French Tech, iAdize est l'un des symboles du web nantais. La startup commercialise des solutions innovantes de relation client permettant de chatter avec des conseillers et a déjà séduit plus de 2 000 marques. En septembre, iAdvize a réalisé une levée de fonds de 14 millions d'euros, la plus importante de l'histoire du numérique nantais. L'entreprise vient également de lancer un concept original qui vise à "ubériser" le service client : ibbü permet aux marques de rémunérer des passionnés pour qu'ils conseillent leurs internautes, notamment pendant les horaires de fermeture des services clients officiels.

    > www.iadvize.com

     

    8 – EP

    Logo EP

    Énergie Perspective, devenue EP, a également obtenu le Pass French Tech en 2014. L'entreprise créée à Nantes en 2007 a mis au point une plateforme web de conseil en rénovation énergétique qui permet aux particuliers d'obtenir un diagnostic thermique en quelques minutes. Ils peuvent ensuite être accompagnés tout au long de leur projet avec une dizaine de milliers d'artisans partenaires et la solution peut être proposée en marque blanche pour les professionnels. EP a réalisé un chiffre d'affaires de 9 M€ en 2014 et vise les 30 M€ d'ici 2020.

    > www.energie-perspective.fr

     

    9 – Ariase Group

    Logo Ariase

    Ariase Group, seule entreprise de l'Ouest bénéficiaire d'un Pass French Tech en 2015, couvre une foule de sites web. Ses solutions permettent notamment de tester son éligibilité à des offres de fournisseurs internet, de comparer des offres de forfaits, de générer automatiquement des courriers de résiliation ou encore d'être accompagnée pendant son déménagement. Ariase met également à disposition des collectivités locales des outils d'aide à la décision afin de visualiser la qualité des débits internet sur leurs territoires. L'entreprise basée à Cesson-Sévigné a réalisé un chiffre d'affaires supérieur à 6 M€ en 2014.

    > www.ariasegroup.com

     

    10 – Dolmen Technologies

    Logo Dolmen Technologies

    Début 2016, deux nouvelles entreprises de la métropole rennaise ont obtenu le Pass French Tech. Parmi elles, Dolmen Technologies, installé à Saint-Grégoire, qui développe des solutions innovantes de marketing local. À l'aide de bornes ou tablettes tactiles, les commerçants peuvent ainsi organiser des jeux-concours, des enquêtes de satisfaction ou encore des opérations commerciales tout en enrichissant leur base de prospects.

    > www.dolmen-tech.com

     

    11 – Télécom Santé

    Logo Télécom Santé

    Deuxième société rennaise à avoir décroché le Pass en 2016, Télécom Santé. Créée en 2011 à Cesson-Sévigné, elle amène les nouvelles technologies au cœur des hôpitaux. La startup a commencé par commercialiser le MediaScreen qui regroupe plusieurs services multimédias (radio, télévision en direct et en rattrapage, téléphone, internet, visiophonie avec le personnel médical…) pour les patients hospitalisés. L'offre s'est progressivement enrichie et Télécom Santé a notamment développé un lit médical communicant.

    > www.telecomsante.fr

     

    12 – CHR numérique

    Logo CHR Numérique - e-pack

    Fin mai, trois nouvelles entreprises de l'Ouest ont obtenu un Pass French Tech, dont deux représentants de la French Tech Brest+. CHR numérique, implanté à Gouesnou (Brest métropole), a développé l'ePack Hygiène, une solution sur tablette tactile qui permet de simplifier et d'optimiser le suivi de la traçabilité des aliments pour les restaurateurs. L'entreprise commercialise également l'ePack Allergen qui permet de simplifier la mise à jour des menus en intégrant la nouvelle loi européenne imposant l'affichage des aliments allergènes.

    > www.epack-hygiene.fr ; www.epack-allergen.com

     

    13 – Prédicsis

    Logo Predicsis

    Prédicsis, l'oracle des temps modernes. Titulaire d'un Pass French Tech depuis mai, la startup lannionaise prédit l'avenir en fonction du big data : les solutions de l'entreprise créée en juillet 2013 permettent en effet d'anticiper les comportements des internautes afin d'améliorer la relation client, le ciblage publicitaire ou encore la gestion des stocks.

    > www.predicsis.com

     

    Logo Akeneo

    14 – Akeneo

    Le dernier bénéficiaire nantais du Pass French Tech est un spécialiste des références produits. Akeneo à développé une solution PIM (Product Information Manager) pour gérer et diffuser automatiquement des catalogues. Le logiciel présente deux particularités : il est multicanal, permettant d'exporter les données aussi bien sur un site web que sur un document papier, et son code est open source. La startup créée en 2013 travaille déjà avec une cinquantaine de marques en France et à l'international et a levé plus de deux millions d'euros.

    > www.akeneo.com

     

    Un tremplin vers des hubs internationaux

    La French Tech est avant tout un label destiné à valoriser l'expertise numérique française à l'export et d'encourager les synergies. "L'objectif est d'aller chasser en meute à l'international", résume Julie Hary, responsable communication du pôle Images&Réseaux. Des labels "Hubs French Tech" ont d'ailleurs été attribués à des villes étrangères, et l'écosystème du Grand Ouest français a naturellement renforcé ses relations avec les deux métropoles French Tech situées sur l'autre rive de l'Atlantique.

     

    15 – Montréal et New-York

    Logo French Tech Montréal

    La province canadienne francophone du Québec est une porte d'entrée évidente pour les startups françaises qui veulent s'installer sur le continent américain. En avril dernier, un voyage d'entreprises à Montréal et Québec a été organisé par plusieurs partenaires locaux. La délégation regroupait pour la première fois des élus et une centaine de professionnels du numérique de plusieurs grandes villes de l'Ouest qui sont au cœur de la French Tech : Saint-Malo, Rennes, Saint-Nazaire et Nantes. Des projets commerciaux sont déjà en cours. À noter que les échanges fonctionnent également dans l'autre sens, car une délégation québécoise est attendue pour le Web2Day 2016 et le centre d'affaires canadien Nuage B a choisi Nantes pour installer son siège européen.

    Logo French Tech New York

    Mais le pays phare de l'innovation numérique, c'est bien entendu les États-Unis. New York a également obtenu le label Hub French Tech, et des partenariats privilégiés devraient progressivement être mis en place. L'association Breizh Amerika a déjà commencé à creuser le sillon en organisant notamment des échanges culturels et a récemment lancé son premier Startup contest. Début mai, les trois lauréats (NDMAC Systems, B.Sensory et Klaxoon) ont eu l'opportunité de décoller pour New York où ils ont été coachés et mis en relation avec des investisseurs.

     

    En savoir plus : www.lafrenchtech.com

     

     

     

    Thibaut Angelvy - Journaliste, webmaster et rédaction en chef
    Thibaut Angelvy - Journaliste, webmaster et rédaction en chef

    Voir tous ses articles
    Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
    Partager cet article :

    Dans la même rubrique :

    Vous n'avez pas le droit de laisser un commentaire ! Veuillez vous connecter ou vous abonner si vous n'avez pas encore de compte...