Actualités : inscription à la newsletter de Terri(s)toires

Recherche

Les ebooks à la Une


Folles journées
Folles journées Après Nantes voyage, les Romanciers Nantais ont réalisé un nouveau recueil en partenariat avec un événement phare de la…


Le FC Lorient
Le FC Lorient Troisième club professionnel breton, le FC Lorient est une valeur sûre du football français. De la première saison au…


C'était Ginette
C'était Ginette Première femme députée du Maine-et-Loire, comme l'indique le sous-titre du livre qui lui est dédié, Ginette Leroux était une…




  • Les feuilletons à la Une


    Dans la roue d'Europ'raid
    Dans la roue d'Europ'raid La journaliste Delphine Blanchard embarque à bord d'une Peugeot 205 qui participe à l'édition 2017 d'Europ'raid. En 23 jours, elle va traverser 20 pays et parcourir plus…


    Chomlaik
    Chomlaik Marion Gommard-Jouan est partie à la rencontre "des artistes qui donnent à voir le monde". Au fil des histoires glanées sur plusieurs continents, et notamment à chaque…


    Au fil de l'estuaire de la Loire
    Au fil de l'estuaire de la Loire 200 km, à pied. "Appréhender l’estuaire dans sa globalité nécessite d’en arpenter les franges, pas à pas, au rythme du marcheur", expliquent Guy-Pierre Chomette et Franck Tomps.…




  • Comment vont les fourmis ?

    -

    Écoutez l'émission de Jet FM sur l'économie sociale et solidaire (27 janvier 2017) :

     

    -

    Nos partenaires

    

    Écolo ou opportuno ?

    Lavage auto : c'est du propre !

    Benjamin Baptiste, franchisé Écolave Benjamin Baptiste, franchisé Écolave

    Sans gaspillage d'eau, sans rejet chimique de détergents. Un réseau de franchisés développe, au départ de Vertou (Loire-Atlantique), les prestations de lavage de véhicules automobiles dans une approche écolo. Un nouveau marché qui n'est pas sans poser quelques questions.

    Devant le garage du concessionnaire, la voiture d'Écolave n'a pas besoin d'eau pour arroser l'herbe qui l'entoure : les gros brins sont sérigraphiés sur le bas de caisse. L'économie d'eau, c'est un des atouts mis en avant par Benjamin Baptiste, ancien représentant en objets publicitaires, passé à ce service d'“écolavage" automobile en devenant franchisé du réseau Écolave lancé dans toute la France depuis Vertou (Loire-Atlantique).

    Un service pro

     

    Pour Écolave, le créneau et le credo, c'est pourtant l'auto lavée sans eau, option bio, mais seulement partiellement biodégradable (à 80 %), et non pas biologique. Nuance. Pour laver les voitures, les produits à vaporiser et imprégner des chiffons existent depuis une vingtaine d'années. Mais leur version biodégradable, à base de végétaux, est toute récente. Les lingettes pour retirer la saleté puis pour lustrer sont lavées en machine, réutilisées jusqu'à 25 fois.

     

    "Le principal argument de vente, c'est plus la qualité du nettoyage que l'écologie. Mais de plus en plus de garages y viennent. Je viens de prospecter le parc auto d'une société de pièces hydrauliques qui veut approfondir sa démarche développement durable. On sent que ça prend ", dit Benjamin Baptiste, concédant que ce service auto peut soulever quelques objections : "C'est vrai, c'est comme mettre du photovoltaïque sur une maison mal isolée. Mais même ceux qui polluent peuvent se rattraper..." On y croit.

    Mieux que certaines pratiques actuelles

    Ecolave, lavage de voiture sans eau Ses clients : des professionnels, concessionnaires automobiles et garagistes, qui doivent rendre les véhicules impeccables à leurs propres clients. Les garages clients apprécient cette prestation extérieure qui évite de bâcler la propreté. "L'été dernier, 31 départements ont décrété des restrictions d'eau : les garages ont compris l'intérêt du lavage sans eau ; et apprécié que ça permette aux gars de l'atelier de se recentrer sur la mécanique", explique Jérémy Richard, le créateur du réseau Écolave. D'autant que pour créer l'illusion, certains garages, débordés, poussent le vice jusqu'à "bomber les tapis de sol à la peinture noire avant de laisser la voiture tourner, chauffage à fond".

    Au contraire, les franchisés Écolave viennent sur place effectuer le nettoyage, dans les garages, sur les parkings de sociétés ou de collectivités publiques. Outre leurs détergents biodégradables, ils sont armés de pinces à épiler pour les saletés récalcitrantes incrustées dans les rainures, d'aspirateurs à tirer dans les recoins, de l'habitacle au coffre, sans oublier le moteur.

    Jérémy Richard était déjà de la partie, formateur en vente de produits de lavage de carrosserie, avant de chercher des produits biodégradables pour son propre compte. Il estime le potentiel à 850 agences en France et départements d'outre-mer, et s'est fixé 150 franchisés ouverts avant fin 2012. Ils sont déjà une quarantaine en activité.

    Comme une contradiction...

    Dans l’automobile, le souci du propre et net n'est pas sans contradiction avec une démarche de modération de nos exigences sociales, et de réduction d’impact écologique. Pourquoi dépenser entre 25 et 95 euros (lavage extérieur, intérieur, intégral) pour la seule apparence de netteté d'une voiture, y compris son bloc moteur, en allant jusqu'à aspirer le dos des tapis, ou à enduire les roues d'un produit siliconé pour faire reluire les pneus ? Pourquoi faire circuler de nouvelles voitures en plus du parc existant ? Comment associer l'écologie au secteur automobile dont les consommations d'essence se contentent de s'afficher légèrement moins gourmandes ? Ailleurs, auto et discours écolo sont même officiellement antagoniques : depuis octobre 2007, la Norvège a interdit les pubs de constructeurs automobiles qui vanteraient les mérites environnementaux de leurs véhicules. Histoire que le consommateur ne se fasse pas proprement rouler.

     

    www.ecolave.fr

    Nicolas de La Casinière - Journaliste
    Nicolas de La Casinière - Journaliste

    Voir tous ses articles
    Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
    Partager cet article :

    Dans la même rubrique :

    Vous n'avez pas le droit de laisser un commentaire ! Veuillez vous connecter ou vous abonner si vous n'avez pas encore de compte...