Actualités : inscription à la newsletter de Terri(s)toires

Recherche

Les ebooks à la Une


C'était Ginette
C'était Ginette Première femme députée du Maine-et-Loire, comme l'indique le sous-titre du livre qui lui est dédié, Ginette Leroux était une…


Le FC Nantes
Le FC Nantes De la montée en première division avec la philosophie du beau jeu de José Arribas aux demi-finales de la…


Peau de peinture
Peau de peinture Paul, 30 ans, se retrouve au chômage. Entre deux verres au comptoir du bar de son quartier, il rencontre…




  • Les feuilletons à la Une


    Chomlaik
    Chomlaik Marion Gommard-Jouan est partie à la rencontre "des artistes qui donnent à voir le monde". Au fil des histoires glanées sur plusieurs continents, et notamment à chaque…


    Au fil de l'estuaire de la Loire
    Au fil de l'estuaire de la Loire 200 km, à pied. "Appréhender l’estuaire dans sa globalité nécessite d’en arpenter les franges, pas à pas, au rythme du marcheur", expliquent Guy-Pierre Chomette et Franck Tomps.…


    Les tops de Terri(s)toires
    Les tops de Terri(s)toires Artistes locaux, endroits flippants, jolies plages, lieux aux noms insolites...  La rédaction de Terri(s)toires explore les territoires de l'Ouest à la recherche de perles, et dresse des…




  • Comment vont les fourmis ?

    -

    Écoutez l'émission de Jet FM sur l'économie sociale et solidaire (27 janvier 2017) :

     

    -

    Nos partenaires

    

    Elles ont su s'imposer dans un milieu où "On ne laisse la place à une femme que s'il n'y a pas d'homme". Aurore et Véronique Günther gèrent toutes les deux le domaine du Château du Coing, dans le vignoble nantais, avec réussite. L'amour du vin de mère en fille... mais au nom du père.

    

    Dominique et Thomas Duffy ont imaginé un magasin alimentaire qui repose sur les circuits courts. Ils entendent ainsi soutenir une agriculture locale et promettent la création de 102 emplois directs sur la métropole rennaise. Mais le projet est au point mort, se heurtant à un problème de taille : les commerçants n’ont pas de terrain où implanter leur supermarché. Le couple en fait porter la responsabilité à Rennes Métropole. Celle-ci lui oppose le schéma de cohérence territoriale. Derrière la discorde, c’est la manière dont on conçoit l’avenir du commerce qui est en question.

    

    Au début, Christophe Favrot voulait apporter de la diversité dans le rayon des yaourts végétaux. Il a travaillé le riz, le millet et le sarrasin pour parvenir à une gamme de produits qui se vend dans une vingtaine de magasins bio. Sur l’idée de départ, s’est greffé un modèle économique original. Loin d’être gardée dans un coffre-fort, la recette des brassés de céréales est publique. L'ingénieur finistérien forme également des professionnels à son savoir-faire pour essaimer au-delà de l’ouest breton. Le pari n’est pas encore tout à fait gagné, mais il témoigne d’une autre manière de penser l’entreprise.

    

    Début avril, Jean-Philippe Magnen, vice-président EELV de la région Pays de la Loire, bouclait un rapport sur les monnaies locales complémentaires que lui avait confié le gouvernement. Son titre – "D’autres monnaies pour une nouvelle prospérité" – explicite l'ambition de ce rapport, qui propose au gouvernement d'encourager l’essor de ces nouvelles monnaies. Chiche ?

    

    La monnaie locale de Nantes a été officiellement lancée hier, le 28 avril. Les professionnels et les particuliers peuvent désormais effectuer des transactions dans l'agglomération nantaise en SoNantes, une monnaie virtuelle. D’une valeur équivalente à l’euro, elle a pour but de stimuler les échanges économiques sur le territoire. Interview de Pascal Bolo, premier adjoint au maire de Nantes. Il travaille sur ce projet depuis son origine, à la demande de l’ancien maire, Jean-Marc Ayrault.

    

    Twiza, Mycookr, StudyEnjoy, Baludik, Mieux trier à Nantes... Tour d'horizon non exhaustif des inventions de ces jeunes Nantais riches en énergie qui créent les applis numériques sociales de demain.

    

    Partant du principe que le meilleur déchet est celui qu’on ne produit pas, trois jeunes Nantaises projettent d’ouvrir cette année un supermarché de proximité où tous les produits seront vendus sans emballages jetables… Ô Bocal : un projet où il n’y a rien à jeter, porté par des "agitées du local" attachantes et inspirantes, adeptes du zéro déchet dans la vie comme à la ville.

    

    En novembre dernier, Nature & Fourchette a ouvert ses portes au 40 rue du Pré-Gauchet, à Nantes, dans l’ancienne confiserie Bonté, entre la gare sud et le stade Marcel-Saupin. La philosophie du restaurant : "le produit avant tout !"

    

    La bave d'escargots à la source d'une crème bio à Saint-Paul-en-Pareds (85)

    En Vendée, les escargots bio mettent le turbo

    À Saint-Paul-en-Pareds, en Vendée, les escargots de la Maison Royer bavent. Tant et si bien que des cosmétiques bio ont vu le jour grâce à leur salive... extraite par chatouillis. Et c'est drôlement porteur : les héliciculteurs ont mis le turbo sur le concept et ont été lauréats du concours Innova'bio 2014.

    

    Ils partirent à 4 et arrivèrent à 108... sans se perdre en chemin. Depuis 1986, l'entreprise générale de bâtiment Macoretz, basée à Saint-Père-en-Retz (44), n'a cessé d'évoluer pour que continuent de converger projet collaboratif et projets d'entreprise. Car s'il est possible de fonctionner en Société coopérative ouvrière de production (Scop) à quelques-uns, les choses se compliquent en grossissant : il faut sans cesse élargir les processus décisionnels, structurer de nouveaux groupes de travail, se former à former, sans oublier de s'écouter ! Dessinateurs, ouvriers, commerciaux, chefs de chantier, tous ceux qui le souhaitent portent ici une double casquette : celle du travailleur et celle du patron. Vision et ressentis de ceux qui aiment les lundis.

    

    Qui dit hiver dit raclette. Et qui dit raclette dit allers-retours fréquents à la cave. Il est temps de penser à renflouer ses caisses de vin ! Ça tombe bien : Romain Collaire, jeune Nantais, a créé Grappons-nous.com, un nouveau site de commandes groupées de vin pour les particuliers, qui achètent directement auprès des vignerons.

    

    Le Champ commun, c'est une épicerie, un bar, une micro-brasserie et peut-être bientôt une auberge. Tout cela à Augan, une petite commune rurale du Morbihan. Le lieu n'est pas le dernier commerce du bourg. Ses activités n'ont rien de révolutionnaire. Pourtant, il détonne dans le paysage local et interpelle bien au-delà. Reportage.

    

    Wir (Suisse), crédito (Argentine), Sol-Violette (Toulouse), Eusko (Pays Basque), Roue (Provence)... les monnaies locales font recette. Les crises monétaires à rebondissement des deux dernières décennies ont décidé de nombreux citoyens à valoriser les richesses du territoire en créant leur propre monnaie. Retour sur expérience pour une petite nouvelle, le galléco (monnaie locale d’Ille-et-Vilaine), avec Anne Bruzac, directrice de l’association éponyme.

    

    Le doggy bag, ou sac à restes, est très répandu aux États-Unis. En France, la mayonnaise tarde à prendre. Pour mieux comprendre cette pratique et sensibiliser les Nantais, des étudiantes ont réalisé une étude qualitative et des supports de communication pour les professionnels dans le cadre de Transition positive.

    

    Fini les livres coquins de papa, place à l'érotisme high tech. B.Sensory, nouvelle startup brestoise, se lance dans le secteur du plaisir… version 2.0. Elle sera la première application de lecture du genre connectée à un sextoy. Un concept résumé simplement par le slogan : "Lisez. Vibrez." La créatrice de l'entreprise, Christel Le Coq, a présenté son projet au Startup contest organisé lors du Web2day 2014 à Nantes.

    « Précédent - Suivant »
    Page 2 sur 11