Actualités : inscription à la newsletter de Terri(s)toires

Recherche

Les ebooks à la Une


Folles journées
Folles journées Après Nantes voyage, les Romanciers Nantais ont réalisé un nouveau recueil en partenariat avec un événement phare de la…


Le FC Lorient
Le FC Lorient Troisième club professionnel breton, le FC Lorient est une valeur sûre du football français. De la première saison au…


C'était Ginette
C'était Ginette Première femme députée du Maine-et-Loire, comme l'indique le sous-titre du livre qui lui est dédié, Ginette Leroux était une…




  • Les feuilletons à la Une


    C'est vous qui le dites
    C'est vous qui le dites Puisqu'on vous le dit ! Cet espace vous est en effet réservé, sous réserve de prendre vous-mêmes la parole. Un point de vue à partager, un nouveau…


    Dans la roue d'Europ'raid
    Dans la roue d'Europ'raid La journaliste Delphine Blanchard embarque à bord d'une Peugeot 205 qui participe à l'édition 2017 d'Europ'raid. En 23 jours, elle va traverser 20 pays et parcourir plus…


    Chomlaik
    Chomlaik Marion Gommard-Jouan est partie à la rencontre "des artistes qui donnent à voir le monde". Au fil des histoires glanées sur plusieurs continents, et notamment à chaque…




  • Comment vont les fourmis ?

    -

    Écoutez l'émission de Jet FM sur l'économie sociale et solidaire (27 janvier 2017) :

     

    -

    Nos partenaires

    

    C'est vous qui le dites ! #1

    Redonner du sens à l'économie !

    Tribune de Frédéric Ratouit sur l'économie sociale et solidaire Tribune de Frédéric Ratouit sur l'économie sociale et solidaire

    Pour une économie sociale et solidaire, et plus particulièrement pour le développement de l'économie coopérative... (Par Frédéric Ratouit).

    L'économie considérée comme une science nous conduit inexorablement à véhiculer un mode de pensée (principalement capitaliste) enseigné dans toutes les écoles... Cela imprime les cerveaux de tout un chacun sans reposer une question simple : à quoi cela sert-il ?

    Pour ma part, il me semble que l'économie n'est qu'un outil au service d'objectifs qui restent à déterminer. Les capitalistes ont choisi leur sens (sauf quelques exceptions) : il s'agit de faire de l'argent au profit des actionnaires et des dirigeants, sans trop se soucier de ce qui est produit, ni pourquoi, ni des incidences que cela peut avoir sur la société et la nature. Le comble de ce système étant sans doute la crise financière de 2009.

    Sous-développés et "mal développés"

    Parce que les bonnes idées se partagent…

    … et parce que nous croyons qu'il faut toujours favoriser le partage des idées, Terri(s)toires ouvre ses pages aux prises de parole des acteurs des territoires. Notre rubrique "C'est vous qui le dites !" est une chronique où nous souhaitons accueillir les points de vue les plus divers, ceux de simples particuliers et ceux d'experts patentés, parlant en leur nom propre ou pour le compte d'une organisation, d'une association ou d'un groupe… pour en tout cas provoquer le débat.

    Parmi les thématiques que nous privilégions, il y a celles qui intéressent la communauté des "Terri(s)toriens" : les initiatives sociétales de tous ordres, les modes de vie, et la culture dans son sens le plus large. Nous choisissons cependant de ne pas limiter les sujets potentiels, car c'est bien la nouveauté ou l'originalité des analyses, des opinions et des points de vue qui nous intéresse… et qui intéressera les lecteurs de Terri(s)toires.

    La rédaction se réserve le droit d'agréer les propositions qui lui seront faites. Pour proposer un texte, il suffit de nous contacter sur Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. .

    La grande particularité de cette économie est qu'elle n'est absolument pas démocratique, ni en interne dans son fonctionnement, ni en externe vis-à-vis de la société. Récemment, on y a ajouté des notions de développement durable (DD) et de responsabilité sociale et environnementale (RSE), souvent pour mieux pouvoir continuer sur le même modèle, ce qui doit nous reposer à tous la question du développement.

    On a souvent parlé de pays sous-développés pour parler de ceux du Sud. Je pense pouvoir affirmer aujourd'hui que nous sommes, dans les pays du Nord, des "mal développés" : chômage de masse, exclusion sociale, accroissement des inégalités, santé et éducation à double vitesse, pollutions diverses…

    Structures privées ou sociétés de personnes

    Qui est le plus à même de décider de nos futurs besoins ? Les citoyens, travailleurs et sans emploi, consommateurs que nous sommes, ou des cellules d'intelligence économique ou marketing inféodées à quelques grands groupes multinationaux (privés ou semi-publics) qui contrôlent tout ?

    Tout un pan de l'économie est abandonné, y compris par le politique, par conviction pour certains et par négligence ou facilité pour d'autres, aux structures privées capitalistes (information, transport, déchets, énergie, eau, services, finances, santé, éducation…) qui nous disent qu'on ne peut pas faire autrement ! Le capitalisme, c'est la centralisation ! Et pourquoi ne pourrait-on pas faire autrement ?

    Pourtant, mutuelles, associations et coopératives (entreprises de l'économie sociale et solidaire), depuis déjà longtemps, fonctionnent sur des principes alternatifs à ceux du capitalisme. À savoir, des sociétés de personnes, une propriété collective, une gestion démocratique et une lucrativité limitée où l'on réinvestit majoritairement dans l'entreprise, une répartition des richesses équilibrée entre travail et capital (pour les coopératives).

    Des entreprises et des territoires

    Sur tous ces secteurs, et aussi sur le social, la culture, mais aussi sur la production de biens ou de services, les entreprises de l'économie sociale, et notamment les coopératives, sont des outils efficaces, qui arrivent à concilier social et économie, individuel et collectif, public et privé, citoyens et territoires, et dans une logique d'intérêt général.

    Des entreprises qui relient les hommes et les femmes entre eux, des entreprises qui gèrent les équilibres (sociaux, économiques), qui doivent permettre l'émancipation des individus par le travail ou l'activité, qui s'inscrivent dans une démarche sociétale (respect des valeurs, de l'environnement…). Ce sont des entreprises de territoires (de "terri(s)toires" !), de développement local, peu soumises à délocalisation. Ce sont mêmes des outils de relocalisation dans certains secteurs (par exemple sur l'énergie).

     

    Nombre d'exemples existent nationalement et régionalement. Dans ce flot d'initiatives, on peut citer les entreprises suivantes :

    - la Nef www.lanef.com, coopérative financière, qui récolte de l'épargne afin de soutenir le développement d'entreprises qui agissent dans le développement durable (agriculture, social, environnement...) ainsi que sa filiale Terre de Liens qui acquiert des terres pour les mettre à disposition de nouveaux agriculteurs.

    - la scop Ethiquable, qui fournit des produits bio et équitables pour la moyenne et grande distribution www.ethiquable.coop.

    - le réseau BioCoop, qui diffuse des produits bio sur toute la France en ayant une charte de fonctionnement qui privilégie le local et le lien avec les consommateurs / coopérateurs. www.biocoop.fr.

    - la Scic (société coopérative d'intérêt collectif) Enercoop qui distribue de l'énergie renouvelable www.enercoop.coop.

    - Eoliennes en Pays de Vilaine, qui va bientôt faire appel à l'épargne populaire (opération TupperWatts) pour constituer du capital pour le parc de Béganne (56) www.eolien-citoyen.fr.

    - les Coopératives d'Activités et d'Emploi, qui, en accompagnant des entrepreneurs individuels sur un territoire, deviennent des entreprises partagées multiactivités, pilotées par le collectif des associés, et qui remettent de l'entreprise, de la mutualisation, de la coopération, de la sécurité professionnelle là où il n'y en a plus www.cooperer.coop.

    Ce qu'il nous faut aujourd'hui (enfin demain, pour 2012…), c'est un grand plan pluriannuel d'investissement pour ces entreprises afin qu'elle puissent se développer dans une logique de maillage des territoires. L'épargne populaire pourrait y être grandement associée : ce qui manque aujourd'hui, c'est la volonté de le faire à grande échelle !

    Faisons notre révolution coopérative, imaginons des cliniques coopératives, des écoles coopératives, des municipalités coopératives, des services publics coopératifs, des coopératives d'habitat, des coopératives de quartiers, des coopératives d'autopartage… afin de construire une "république coopérative".

    Soyons ambitieux !!!

     

    Parce que les bonnes idées se partagent…

    … et parce que nous croyons qu'il faut toujours favoriser le partage des idées, Terri(s)toires ouvre ses pages aux prises de parole des acteurs des territoires. Notre rubrique "C'est vous qui le dites !" est une chronique où nous souhaitons accueillir les points de vue les plus divers, ceux de simples particuliers et ceux d'experts patentés, parlant en leur nom propre ou pour le compte d'une organisation, d'une association ou d'un groupe… pour en tout cas provoquer le débat.

    Parmi les thématiques que nous privilégions, il y a celles qui intéressent la communauté des "Terri(s)toriens" : les initiatives sociétales de tous ordres, les modes de vie, et la culture dans son sens le plus large. Nous choisissons cependant de ne pas limiter les sujets potentiels, car c'est bien la nouveauté ou l'originalité des analyses, des opinions et des points de vue qui nous intéresse… et qui intéressera les lecteurs de Terri(s)toires.

    La rédaction se réserve le droit d'agréer les propositions qui lui seront faites. Pour proposer un texte, il suffit de nous contacter sur redaction@terristoires.info.

     

    Frédéric Ratouit, Ouvre-boîtes44 Frédéric Ratouit

    cogérant de l'Ouvre-Boites44 (Coopérative d'Activités et d'Emploi) ®

    et du réseau "Coopérer pour Entreprendre® Grand Ouest"

     

    (les intertitres sont de la rédaction)

    Partager cet article :

    Dans la même rubrique :

    Vous n'avez pas le droit de laisser un commentaire ! Veuillez vous connecter ou vous abonner si vous n'avez pas encore de compte...