Actualités : inscription à la newsletter de Terri(s)toires

Recherche

Les ebooks à la Une


Folles journées
Folles journées Après Nantes voyage, les Romanciers Nantais ont réalisé un nouveau recueil en partenariat avec un événement phare de la…


Le FC Lorient
Le FC Lorient Troisième club professionnel breton, le FC Lorient est une valeur sûre du football français. De la première saison au…


C'était Ginette
C'était Ginette Première femme députée du Maine-et-Loire, comme l'indique le sous-titre du livre qui lui est dédié, Ginette Leroux était une…




  • Les feuilletons à la Une


    Chomlaik
    Chomlaik Marion Gommard-Jouan est partie à la rencontre "des artistes qui donnent à voir le monde". Au fil des histoires glanées sur plusieurs continents, et notamment à chaque…


    Au fil de l'estuaire de la Loire
    Au fil de l'estuaire de la Loire 200 km, à pied. "Appréhender l’estuaire dans sa globalité nécessite d’en arpenter les franges, pas à pas, au rythme du marcheur", expliquent Guy-Pierre Chomette et Franck Tomps.…


    Les tops de Terri(s)toires
    Les tops de Terri(s)toires Artistes locaux, endroits flippants, jolies plages, lieux aux noms insolites...  La rédaction de Terri(s)toires explore les territoires de l'Ouest à la recherche de perles, et dresse des…




  • Comment vont les fourmis ?

    -

    Écoutez l'émission de Jet FM sur l'économie sociale et solidaire (27 janvier 2017) :

     

    -

    Nos partenaires

    

    The Green Place To Be : l'économie verte "pousse" à Nantes

    Une partie de l'équipe The Green Place To Be* Une partie de l'équipe The Green Place To Be*

    L'économie verte a désormais un lieu de rassemblement dans la Cité des Ducs. Dans le cadre du Climate Chance, l'association The Green Place To Be a inauguré le 27 septembre dernier ses locaux au 7 rue Mathurin Brissoneau. Porté par un collectif d'entrepreneurs nantais, cette structure a pour ambition de faire naître des projets innovants issus du green business, et de consolider un écosystème en pleine expansion sur le territoire.

    Nantes sera-t-elle le nouveau "terreau" des pépites de demain du green business ? Un collectif d'entrepreneurs nantais en est persuadé. Composé entre autres de Yannick Perrigot, directeur général de Windreport' et administrateur d'Atlantic 2.0, de Yann Person, cofondateur de EP, et d'Olivier Forcet, consultant en organisation et système d'information, ce groupe de dirigeants est convaincu que les principes du développement durable peuvent générer croissance et emploi. Portés par cette même sensibilité pour l'économie verte, ils ont décidé de fonder il y a trois ans l'association The Green Place To Be. "À travers cette structure, et maintenant ce lieu, nous souhaitons partager nos compétences et notre réseau pour permettre à des projets innovants créés dans le champ du développement durable de voir le jour", présente ainsi Yannick Perrigot.

    Être en prise directe avec le marché

    Présentation de The Green Place To Be :

    JavaScript est désactivé!
    Pour afficher ce contenu, vous devez utiliser un navigateur compatible avec JavaScript.

    Présenté comme le nouveau "hub" du green business à Nantes, ce bâtiment de 400 m² a pour ambition de centraliser et rassembler les différentes énergies de ce secteur. "Il s'agit concrètement de détecter, structurer, tester et financer des projets responsables et innovants, en aidant ces jeunes pousses à se rapprocher de grands groupes ou des collectivités", précise Olivier Forcet, qui a rejoint l'association en mai 2015. "Nous les épaulons ainsi dans l'élaboration d'un modèle économique viable, notamment grâce à des ateliers collaboratifs animés par des chefs d'entreprise."

    Le lieu est composé de deux espaces de co-working et d'une salle dédiée aux événements. Trois startups nantaises ont également pris part à l'aventure et y ont installé leurs bureaux : WEDOGOOD, plateforme d'investissement participatif à impact positif, Weenat, qui développe des objets connectés et des logiciels pour les agriculteurs, et le studio de graphisme YesWeDraw. Toutes trois interviendront dans l'accompagnement des porteurs de projet.

    Kevin Danaher, la rencontre salutaire

    Le Dr Kevin Danaher au TEDxNantes :

    JavaScript est désactivé!
    Pour afficher ce contenu, vous devez utiliser un navigateur compatible avec JavaScript.

    L'idée de cette association est née en 2012 lors d'une Learning expedition organisée par la Région des Pays de la Loire. Ce voyage d'étude a permis à une délégation de chefs d'entreprises ligériens de s'imprégner de la culture de l'innovation de la Silicon Valley. "Durant ce séjour, nous avons rencontré le Dr Kevin Danaher, activiste reconnu, cofondateur de Globalexchange, du Green Festival et de FairTradeUSA, mais aussi directeur exécutif de Friends of SF Environment, la branche non lucrative du Département de l'environnement de San Francisco", se rappelle Yannick Perrigot. "Cet entretien a été un véritable déclencheur… Pendant près d'une heure, il nous a expliqué comment le discours écologique, quand il n'est pas instrumentalisé, peut être une source de développement et de business."

    Porté par cet échange, le collectif – dont les membres se définissent comme des "entrepreneurs paysans" – a d'abord préféré avancer dans l'ombre, en essaimant des graines un peu partout, pour fédérer autour de lui un réseau de consultants, contributeurs et mécènes sensibles au projet. La structure a notamment reçu le soutien de Nantes Métropole et de la Région Pays de la Loire, avec une aide de 100 000 € (sur un investissement global de 300 000 €).

    Des ambitions européennes

    Présentation du projet Demio lors de la Greenweek Nantes 2015 :

    JavaScript est désactivé!
    Pour afficher ce contenu, vous devez utiliser un navigateur compatible avec JavaScript.

    D'ici la fin de l'année, la structure aura accompagné une quinzaine de projets. Le plus emblématique étant probablement Demio, le premier à avoir été soutenu par The Green Place To Be : portée par Gaultier Bernard, cette startup spécialisée dans le traitement des déchets – qui développe une solution utilisant une technologie propre et innovante appelée "dépolymérisation par micro-ondes" – a signé dernièrement son premier contrat avec une collectivité normande. L'association travaille également avec d'autres acteurs du territoire, comme Atlanpole, pour lequel elle organise des ateliers dans le cadre de son programme Eco Innovation Factory.

    "Nous avons désormais une équipe motivée, un réseau de contributeurs, un lieu et une méthodologie solide", se réjouit Yann Person. "Mais notre ambition va plus loin que faire de la simple mise en relation de compétences locales. Nous voulons créer un mouvement, une vague, un peu à l'image de ce qui se passe à Nantes dans le secteur du numérique avec Atlantic2.0. Nous entamons maintenant la seconde phase, à savoir la finalisation de notre structuration et la recherche d'entreprises et collectivités prêtes à parier financièrement sur des projets green business. Notre objectif : en avoir soutenu 50 d'ici les trois prochaines années."

    *De gauche à droite : Olivier Forcet, Susana Nunes (responsable communication de WEDOGOOD), Yann Person, Jean-David Bar (Président de WEDOGOOD), Jérôme Leroy (fondateur de Weenat) et Yannick Perrigot.

     

    The Green Place To Be participera à l'événement Demain(s) Mode(s) d'Emploi(s), organisé au Solilab à Nantes par Les Ecossolies, les 20, 21 et 22 octobre 2016.

     

    www.thegreenplacetobe.com
    www.facebook.com/thegreenplacetobe
    https://twitter.com/greenplacetobe

    Corentin Vital - Journaliste & Community manager
    Corentin Vital - Journaliste & Community manager

    Voir tous ses articles
    Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
    Partager cet article :

    Dans la même rubrique :

    Vous n'avez pas le droit de laisser un commentaire ! Veuillez vous connecter ou vous abonner si vous n'avez pas encore de compte...