Actualités : inscription à la newsletter de Terri(s)toires

Recherche

Les ebooks à la Une


C'était Ginette
C'était Ginette Première femme députée du Maine-et-Loire, comme l'indique le sous-titre du livre qui lui est dédié, Ginette Leroux était une…


Le FC Nantes
Le FC Nantes De la montée en première division avec la philosophie du beau jeu de José Arribas aux demi-finales de la…


Peau de peinture
Peau de peinture Paul, 30 ans, se retrouve au chômage. Entre deux verres au comptoir du bar de son quartier, il rencontre…




  • Les feuilletons à la Une


    Chomlaik
    Chomlaik Marion Gommard-Jouan est partie à la rencontre "des artistes qui donnent à voir le monde". Au fil des histoires glanées sur plusieurs continents, et notamment à chaque…


    Au fil de l'estuaire de la Loire
    Au fil de l'estuaire de la Loire 200 km, à pied. "Appréhender l’estuaire dans sa globalité nécessite d’en arpenter les franges, pas à pas, au rythme du marcheur", expliquent Guy-Pierre Chomette et Franck Tomps.…


    Les tops de Terri(s)toires
    Les tops de Terri(s)toires Artistes locaux, endroits flippants, jolies plages, lieux aux noms insolites...  La rédaction de Terri(s)toires explore les territoires de l'Ouest à la recherche de perles, et dresse des…




  • Comment vont les fourmis ?

    -

    Écoutez l'émission de Jet FM sur l'économie sociale et solidaire (27 janvier 2017) :

     

    -

    Nos partenaires

    

    Bien manger, boire et respirer sont des besoins fondamentaux. Pourtant, aucune réglementation ne s’applique (pour l’instant) à la qualité de l’air intérieur, potentiellement très pollué. Dans les environs de Saint-Hilaire-de-Chaléons (Loire-Atlantique), la remuante PME NatéoSanté avance sa solution : une nouvelle génération de purificateurs d’air. Un procédé controversé. Plongée entre filtres, nanoparticules et capteurs.

    

    D'habitude, un pépin pose problème. Denis Pépin, au contraire, excelle à proposer des solutions. Expert du jardinage biologique qu'il pratique depuis 40 ans, ingénieur en écologie et en agronomie, chargé de mission Environnement à l’Agence d’urbanisme de l’agglomération rennaise pendant un quart de siècle, il transmet désormais son savoir-faire depuis le "Jardin des Pépins" qu'il fait fleurir avec la complicité de sa femme biologiste.

    

    9,9 kg de CO2 par an et par internaute : voici la consommation énergétique française consacrée aux seules recherches sur Internet. Autant dire qu'un data center est un gouffre écologique. À Saint-Herblain, l'entreprise Néocenter Ouest croit pourtant en son centre de données "éco-conçu" et "éco-responsable", pionnier dans la région nantaise. Verdissement commercial ou idée décapante ?

    

    En Pays de la Loire, Orace fait rimer écologie avec économies, et les entreprises sont déjà conquises. En seulement trois ans, l'Organisation régionale pour l’abaissement de la consommation énergétique a trouvé son modèle, permettant à ses adhérents de gagner en compétitivité tout en réduisant leur impact environnemental. Le pari est donc réussi pour le centre de ressources qui s'installe à Carquefou le 31 mai dans le cadre de son deuxième Énergie tour.

    

    L'association Bio-T-Full vise le développement de la permaculture dans Nantes, au sein de micro fermes urbaines et innovantes. Une ambition mise en textes et en images par des étudiants dans le cadre de Transition Positive 2016.

    

    Le jeune explorateur morbihannais, Corentin De Chatelperron, est parti trois ans à la découverte des low-technologies du monde entier. Écolo et humaniste, il n'en est pas à son coup d'essai. Nous l'avons rencontré à Concarneau, le port d'attache de son catamaran-laboratoire, quelques jours avant le grand départ.

    

    Dans le cadre de Transition Positive 2016, des étudiants ont quitté leurs salles de cours pour découvrir Compost in situ. Leur mission : créer une campagne de communication pour cette entreprise nantaise qui propose des outils de valorisation par le compostage aux sociétés qui produisent beaucoup de déchets organiques.

    

    L’éclatement de la bulle spéculative autour du photovoltaïque laisse un marché mondial dominé à 68 % par les entreprises chinoises, japonaises et américaines. Chahutés par la bourrasque tarifaire et les turbulences réglementaires, les quelques fabricants français restants parient sur l’innovation. Comme chez Systovi, à Saint-Herblain (Loire-Atlantique), où l'on navigue désormais entre soleil, air et eau.

    

    Le recyclage du fumier en gaz, l’énergie du futur venue des campagnes ? Depuis cinq ans, la France des champs s'éprend de biométhane, obtenu à partir des déchets organiques des fermes. L'objectif, ambitieux, est de parvenir à 10 % de gaz naturel dans le réseau national en 2030. À Mortagne-sur-Sèvre (Vendée), dix agriculteurs ont ouvert les vannes. Une expérience contrastée.

    

    Un semi-remorque toilettes avec bar, DJ sur le toit, douches et recycleur de... euh.... matières émises par les festivaliers ; choses qui seront retraitées pour chauffer des maisons au biogaz : tel est le projet Wonder Cake du Rezéen Renaud Chambre. Culotté, certes, mais frappé au petit coin du bon sens.

    

    Environnements Solidaires met en place un projet innovant sur le quartier de Bellevue, à cheval entre Nantes et Saint-Herblain. En partenariat avec des bailleurs sociaux, l'association combine écologie et insertion professionnelle pour créer du lien social et améliorer le quotidien des habitants. Un kit de communication a été imaginé par des étudiants de SciencesCom et d'AGR-l'école de l'image dans le cadre de Transition positive 2016.

    

    Solution Recyclage, basé à Saint-Herblain (44), propose aux entreprises une offre à la carte pour le tri, la collecte et la valorisation de leurs déchets. Un groupe d'étudiants de SciencesCom et d'AGR-l'école de l'image a créé des supports de communication originaux inspirés de l'univers des superhéros. Troisième épisode du feuilleton consacré à Transition positive 2016.

    

    "C'est en faisant qu'on apprend". Rennes s'est inspiré du célèbre adage pour sensibiliser ses habitants à la pollution atmosphérique. Ils pourront bientôt mesurer eux-mêmes la qualité de l'air grâce à des capteurs citoyens. Un projet qui mêle écologie, numérique et do it yourself.

    

    L’Épopée Patatoïde est un projet de l'association nantaise Planet'Étudiants. Son objectif : organiser des opérations itinérantes sur les campus afin de promouvoir une alimentation locale et conviviale. Dans le cadre de Transition positive 2016, des étudiants de SciencesCom et d'AGR-l'école de l'image ont créé des supports de communication dédiés.

    

    La gestion des espaces verts dans la ville a énormément évolué durant cette dernière décennie. Finis les plates-bandes nettes et le traitement chimique des adventices… Dans les cimetières, la question se pose aussi de laisser plus de place au végétal, dans les allées, entre les tombes, voire sur les tombes. Tout le monde n’est pas convaincu, mais des initiatives, comme celle de l’association Big Bang Mémorial, ont vocation à bousculer les mentalités et les idées reçues.

    Précédent - Suivant »
    Page 1 sur 8