wwwest 2.0, ép. 11

À Houat et Hœdic, l'électricité en bonne intelligence

Les îles de Houat et Hoedic (Morbihan) Les îles de Houat et Hoedic (Morbihan) - © Terri(s)toires

Les îles morbihannaises de Houat et Hœdic sont à la pointe de l'Europe. Géographiquement, bien sûr, mais aussi technologiquement : sur ces sites pilotes, des volontaires vont expérimenter en 2012 un nouveau système de gestion "intelligente" des consommations d'électricité qui devrait se généraliser dans les foyers européens à l'horizon 2020.

Objectif : expérimenter une nouvelle manière de consommer l'électricité à l'échelle du continent européen. Nom de code : Address*. Budget : 17 millions d'euros. Participants : des centres de recherche et des universités, des compagnies d'électricité (EDF pour la France, Iberdrola pour l'Espagne ou encore Vattenfall pour la Suède), des équipementiers (Philips, Electrolux, Alcatel...), et des citoyens volontaires pour jouer le rôle de "cobayes"... comme à Houat et Hœdic, puisque les îles bretonnes ont été retenues dans les territoires d'expérimentation.

Jean-François Faugeras, directeur de programme en recherche et développement chez EDF, est chargé de représenter l'entreprise française dans le consortium qui pilote le projet européen Address. "L'objectif est de concevoir une architecture technique et commerciale pour une gestion intelligente de la consommation électrique chez les particuliers et les professionnels : fédérer les compétences, développer des solutions technologiques à travers l'expérimentation sur le terrain, et préfigurer ce qu'on pourrait retrouver en Europe dans le futur. L'enjeu est de parvenir à réduire les pointes de consommation et d'optimiser l'utilisation des énergies renouvelables quand elles sont disponibles, ce qui nécessite une plus grande flexibilité du système électrique. Dans certains endroits, à certaines heures, la production d'énergie peut aussi être plus importante que son utilisation. Avec l'accord des clients, nous pouvons alors déplacer la consommation pour optimiser la répartition de l'énergie."

Technologie Vs comportements

Un réseau "intelligent" (Smart Grid) et des objets communicants. Le socle du projet Address est en effet la capacité à faire circuler des informations entre une plateforme centrale, des gestionnaires d'équipements électriques (energy box Address), des prises électriques intelligentes et du matériel électroménager. "La plateforme centrale gère l'ensemble du potentiel d'effacement ou de déplacement des energy box qui correspondent avec elle", explique Jean-François Faugeras. Les energy box peuvent ensuite déclencher ou arrêter des équipements électriques comme des prises ou des machines à laver "intelligentes" (ou communicantes). Si les prises ont déjà été lancées sur le marché, les équipements électroménagers sont encore des prototypes : c'est d'ailleurs la raison pour laquelle des équipementiers font partie du consortium. Pratiquement, cela signifie qu'en fonction des informations transmises par la plateforme centrale, une energy box peut réduire ou augmenter la consommation électrique d'un logement en contrôlant ces équipements... puis analyser le résultat. Par exemple, couper le chauffage pendant une heure peut n'avoir aucun impact sur la température tout en permettant de réaliser des économies d'énergie.

Mais le projet Address n'est pas uniquement une expérience technique : il s'agit aussi d'une analyse sociologique. "La technologie peut exister, mais tant qu'elle n'est pas intégrée au comportement des consommateurs, elle ne sert à rien !", note Jean-François Faugeras. Luc Le Gurun, maire de Houat, souligne les limites de ce type d'expérimentation. "Nous ne pouvons pas imposer la température dans les foyers, par exemple. Nous recherchons donc des solutions techniques pour arriver à une meilleure autonomie sans pour autant avoir à trop modifier les comportements."

Les îles, territoires laboratoires

Houat et Hœdic n'ont pas été choisies par hasard. "Les îliens sont très sensibilisés aux questions de l'efficacité énergétique", assure Jean-François Faugeras. D'autant plus que ces îles sont à l'extrémité d'un territoire souvent concerné par des coupures électriques : la Bretagne pâtit en effet de la faiblesse de la production électrique locale (8 % de la consommation), de la structure et la croissance de cette consommation et de l'architecture des réseaux électriques. "Les îles du Ponant sont de vrais laboratoires, des territoires "formés", avec des personnes ouvertes à l'expérimentation et une appropriation collective des enjeux. Et la saisonnalité est aussi un plus, car elle permet de tester des situations très différentes."

Jean-Luc Chiffoleau, retraité de la communication, habite à Hœdic de manière permanente depuis trois ans et fait partie des premiers volontaires. Il confirme l'engagement des habitants. "Ici, il y a un vrai esprit de famille et la volonté de participer à tous les projets qui concernent l'île. Personnellement, je m'intéresse de près à l'innovation technologique et j'ai construit une maison en bois qui est chauffée avec l'énergie électrique : ça m'intéresse donc de savoir comment optimiser ma consommation électrique. D'autant plus que je loue d'autres maisons qui pourraient bénéficier de ces technologies. Et je sais que des ajustements sont possibles, car par erreur, j'ai pu expérimenter que si la chaudière se coupe une heure, la température n'évolue pas."

Émilie Moisdon, élue municipale d'Hœdic, habite l'île depuis 15 ans et a également rejoint le petit groupe des premiers testeurs. "Je m'intéresse particulièrement aux problèmes énergétiques sur la commune, et tant mieux si je peux contribuer à faire évoluer les choses dans le bon sens... Surtout que ce n'est pas très contraignant d'installer l'équipement chez soi. Du coup, j'en parle autour de moi, en espérant que ça en motive d'autres !"


* Address : Active Distribution network with full integration of Demand and distributed energy RESsourceS (Réseau de distribution active avec intégration complète de la demande et des ressources de l'énergie distribuée).

 

Schéma Smart grids

Thibaut Angelvy - Journaliste, webmaster et rédaction en chef
Thibaut Angelvy - Journaliste, webmaster et rédaction en chef

Voir tous ses articles
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
Partager cet article :

Dans la même rubrique :

Vous n'avez pas le droit de laisser un commentaire ! Veuillez vous connecter ou vous abonner si vous n'avez pas encore de compte...