Actualités : inscription à la newsletter de Terri(s)toires

Recherche

Les ebooks à la Une


C'était Ginette
C'était Ginette Première femme députée du Maine-et-Loire, comme l'indique le sous-titre du livre qui lui est dédié, Ginette Leroux était une…


Le FC Nantes
Le FC Nantes De la montée en première division avec la philosophie du beau jeu de José Arribas aux demi-finales de la…


Peau de peinture
Peau de peinture Paul, 30 ans, se retrouve au chômage. Entre deux verres au comptoir du bar de son quartier, il rencontre…




  • Les feuilletons à la Une


    Chomlaik
    Chomlaik Marion Gommard-Jouan est partie à la rencontre "des artistes qui donnent à voir le monde". Au fil des histoires glanées sur plusieurs continents, et notamment à chaque…


    Au fil de l'estuaire de la Loire
    Au fil de l'estuaire de la Loire 200 km, à pied. "Appréhender l’estuaire dans sa globalité nécessite d’en arpenter les franges, pas à pas, au rythme du marcheur", expliquent Guy-Pierre Chomette et Franck Tomps.…


    Les tops de Terri(s)toires
    Les tops de Terri(s)toires Artistes locaux, endroits flippants, jolies plages, lieux aux noms insolites...  La rédaction de Terri(s)toires explore les territoires de l'Ouest à la recherche de perles, et dresse des…




  • Comment vont les fourmis ?

    -

    Écoutez l'émission de Jet FM sur l'économie sociale et solidaire (27 janvier 2017) :

     

    -

    Nos partenaires

    

    Transition positive 2016, ép 6

    Compost in situ, solutions pour entreprises aux déchets monstres

    Compost in situ propose des solutions aux entreprises pour valoriser leurs déchets organiques. Compost in situ propose des solutions aux entreprises pour valoriser leurs déchets organiques.

    Dans le cadre de Transition Positive 2016, des étudiants ont quitté leurs salles de cours pour découvrir Compost in situ. Leur mission : créer une campagne de communication pour cette entreprise nantaise qui propose des outils de valorisation par le compostage aux sociétés qui produisent beaucoup de déchets organiques.

    À l'aube, les bottes dans la terre près d'un tracteur : on est bien loin de l'université ! En s'embarquant dans l'aventure de Transition Positive, les étudiants de SciencesCom et d'AGR-l'école de l'image n'étaient pas forcément enthousiastes à l'idée de travailler sur la thématique du compostage. Mais en échangeant avec les porteurs du projet Compost in situ, leur regard a progressivement évolué et ils ont saisi l'intérêt de la démarche…

     

     

    Compost in situ est une SARL créée en 2014 par l’association Compostri et l'entreprise nantaise Valdéfis. Basée au Solilab, elle propose des solutions clés en main aux établissements producteurs de biodéchets. Objectif : leur permettre de les valoriser par le compostage, directement sur site (in situ) ou à proximité.

    Les structures peuvent être accompagnées tout au long du processus, notamment pour sensibiliser les équipes, et Compost in situ propose également de récupérer le compost afin qu'il soit utilisé par des agriculteurs et maraîchers locaux. La société intervient sur l'ensemble des Pays de la Loire et a l'ambition de se développer à l'échelle nationale avec la création d'autres entreprises réunies via une coopérative.

    Un groupe d'étudiants qui s'est baptisé "les Com'posteurs" a travaillé sur sa stratégie de communication et a proposé un nouveau logo ainsi qu'un flyer. Ils ont aussi réalisé une planche de storytelling dans laquelle les déchets organiques prennent la forme d'un monstre. Compost in situ parvient à le combattre grâce notamment à son "arme fatale", le combimix (un tracteur polyvalent), qui permet de "transformer la terreur en fleur".

     

    L'évolution du logo (l'ancien à gauche et le nouveau à droite) :

    Logos de la SARL Compost in situ.

     

    Le flyer :

    Flyer de la SARL Compost in situ.

    Flyer de la SARL Compost in situ.

    Flyer de la SARL Compost in situ.

    Flyer de la SARL Compost in situ.

     

     

    Le storytelling :

    Storytelling de la SARL Compost in situ.

     

    En savoir plus : www.compostinsitu.fr

     

    Bellevue, territoire zéro déchet : des poules à l'école primaire

    Transition positive 2016 se compose de plusieurs phases, et la deuxième vient de se terminer. Pendant trois mois, 120 étudiants de cinq masters spécialisés d'Audencia* ont travaillé en groupes transdisciplinaires pour relever un défi : faire de Bellevue – Saint-Herblain un territoire "zéro déchet - zéro gaspillage". Accompagnés par des partenaires locaux (associations, entreprises, collectivités), ils étaient en compétition pour trouver un plan d'actions innovantes pouvant être lancé à titre expérimental avant un déploiement à plus grande échelle.

    Lors de la remise des prix, le 31 mars dernier, c'est le projet "Petits recycleurs" qui a été choisi. Il consiste à sensibiliser les élèves de primaire avec des cours de cuisine pensés pour être écologiques ou encore la mise à disposition de boîtes individuelles et personnalisées pour ramener à l'école les déchets organiques de la famille afin de les valoriser. Les étudiants ont aussi proposé d'intégrer des poules dans les écoles primaires, ce qui permettrait à la fois d'illustrer concrètement les vertus du recyclage et de l'économie circulaire tout en offrant un contexte original pour d'autres activités pédagogiques. Un prix de 5 000 € offert par Veolia sera désormais remis aux partenaires du projet afin d'appliquer les idées des étudiants.

    * Finance, risque et contrôle / Management global des achats et de la supply Chain / Management et compétences internationales / Marketing design et création / Stratégies marketing à l'ère digitale.

     

     

    Tous les projets de Transition positive 2016

    Partager cet article :

    Dans la même rubrique :

    Vous n'avez pas le droit de laisser un commentaire ! Veuillez vous connecter ou vous abonner si vous n'avez pas encore de compte...