Actualités : inscription à la newsletter de Terri(s)toires

Recherche

Les ebooks à la Une


Folles journées
Folles journées Après Nantes voyage, les Romanciers Nantais ont réalisé un nouveau recueil en partenariat avec un événement phare de la…


Le FC Lorient
Le FC Lorient Troisième club professionnel breton, le FC Lorient est une valeur sûre du football français. De la première saison au…


C'était Ginette
C'était Ginette Première femme députée du Maine-et-Loire, comme l'indique le sous-titre du livre qui lui est dédié, Ginette Leroux était une…




  • Les feuilletons à la Une


    Dans la roue d'Europ'raid
    Dans la roue d'Europ'raid La journaliste Delphine Blanchard embarque à bord d'une Peugeot 205 qui participe à l'édition 2017 d'Europ'raid. En 23 jours, elle va traverser 20 pays et parcourir plus…


    Chomlaik
    Chomlaik Marion Gommard-Jouan est partie à la rencontre "des artistes qui donnent à voir le monde". Au fil des histoires glanées sur plusieurs continents, et notamment à chaque…


    Au fil de l'estuaire de la Loire
    Au fil de l'estuaire de la Loire 200 km, à pied. "Appréhender l’estuaire dans sa globalité nécessite d’en arpenter les franges, pas à pas, au rythme du marcheur", expliquent Guy-Pierre Chomette et Franck Tomps.…




  • Comment vont les fourmis ?

    -

    Écoutez l'émission de Jet FM sur l'économie sociale et solidaire (27 janvier 2017) :

     

    -

    Nos partenaires

    

    Pays de la Loire

    Économies d'énergie : des entreprises moins voraces grâce à Orace

    Une conférence de sensibilisation à Cholet. Une conférence de sensibilisation à Cholet. - © Orace

    En Pays de la Loire, Orace fait rimer écologie avec économies, et les entreprises sont déjà conquises. En seulement trois ans, l'Organisation régionale pour l’abaissement de la consommation énergétique a trouvé son modèle, permettant à ses adhérents de gagner en compétitivité tout en réduisant leur impact environnemental. Le pari est donc réussi pour le centre de ressources qui s'installe à Carquefou le 31 mai dans le cadre de son deuxième Énergie tour.

    Il n'y a plus besoin de le démontrer, l'union fait la force. En 2015, l'Organisation régionale pour l’abaissement de la consommation énergétique a mis en place des groupements d'achat. Objectif : rassembler des entreprises des Pays de la Loire pour renégocier leurs contrats d'électricité et de gaz. Une réussite, puisque l'initiative a permis de réduire significativement ce poste de dépenses. En mars dernier, un nouveau groupement a d'ailleurs été constitué pour le gaz.

    "Cela nous a permis d'économiser 10 à 15 % sur la facture d'électricité", se réjouit Antony Bioteau, directeur technique de Lindsay Europe1. François Manière, son homologue à l'école Esaip2 qui a participé aux deux groupements d'achat, est lui aussi enthousiaste : "Notre consommation électrique est concentrée sur les heures creuses et nous utilisons un chauffage par inertie, mais la renégociation nous a permis d'économiser 6 à 8 % sur une facture annuelle de 50 000 €, donc c'est déjà très bien ! Concernant le gaz, l'économie s'élève à près de 10 %, alors que nous étions pourtant passés à un tarif "marché", avec un autre fournisseur que GDF3. Pour parvenir à ce résultat, Orace a mené un travail que je n'aurais pas eu le temps de faire, notamment en comparant près de 30 offres différentes".

    130 adhérents pour une PRI qui se pérennise

    L’équipe salariée d’Orace. De G à D : Carine Conizio, assistante, Sarah Maisonneuve, directrice, Lucie Le Floch, chargée de mission énergie. L’équipe salariée d’Orace. De G à D : Carine Conizio, assistante, Sarah Maisonneuve, directrice, Lucie Le Floch, chargée de mission énergie.

    Actuellement, l'association compte 130 membres. De grands industriels, comme Michelin ou Armor, des PME qui consomment beaucoup d'énergie, mais aussi des collectivités, des écoles ou encore des partenaires des métiers de l'énergie, qui partagent leur expertise tout en valorisant leur savoir-faire auprès de clients potentiels.

    Initiée par la CCI du Maine-et-Loire, Orace a été labellisée plateforme régionale d'innovation (PRI) et son démarrage a été soutenu par des aides publiques. Aujourd'hui, 50 % du budget de l'association est financé par la Région des Pays de la Loire et le fonds européen Feder. Le reste est généré de manière autonome, grâce au montant des adhésions et à la réalisation de prestations.

    "Il est extrêmement rare qu'une PRI parvienne aussi rapidement à dégager autant de ressources", affirme Sarah Maisonneuve dans un sourire. Directrice de l'Organisation régionale pour l’abaissement de la consommation énergétique, elle suit l'initiative depuis son lancement en 2012. "Au regard de ces résultats, une deuxième phase d'accompagnement a été actée pour la période 2016-2018, avec un budget revu à la hausse. Il faut dire que le dispositif a fait ses preuves : avec 228 000 € d'investissement public, les entreprises ont réalisé plus de 650 000 € d'économies sur leurs factures."

    Un travail de fond

    Avec les groupements d'achat, Orace a permis aux organisations membres de constater un effet direct et immédiat sur leur trésorerie. Un bon produit d'appel. Mais le centre de ressources mène un travail de fond auprès de ses adhérents. D'abord en partageant sa veille sur les évolutions des marchés de l'énergie, via une newsletter mensuelle, mais aussi en organisant des animations (visites, conférences physiques et en ligne) et des rencontres pour favoriser le partage d'expérience. "Ces échanges sont toujours très intéressants, car d'autres entreprises ont un temps d'avance sur nous", souligne Antony Bioteau.

    La formation pour les référents énergie de février et mars 2016, à laquelle participaient François Manière (au premier rang) et Anthony Bioteau (au fond). La formation pour les référents énergie de février et mars 2016, à laquelle participaient François Manière (au premier rang) et Anthony Bioteau (au fond).

    De son côté, l'Esaip profite de la proximité du centre de ressources pour l'intégrer dans ses programmes : "Il y a une convergence naturelle avec nos enseignements, et comme l'outil est à Cholet, nous y envoyons nos étudiants une à deux fois dans l'année", explique François Manière.

    Orace met aussi en place des outils partagés et un réseau pour faire vivre durablement la dynamique. Des "référents énergie" ont ainsi été désignés dans chaque organisation membre. Ils peuvent bénéficier de formations spécifiques afin de monter en compétences et sont les relais privilégiés du centre de ressources. "Des groupes de travail ont été lancés afin de regrouper les bonnes pratiques et de créer des "boîtes à outils" à disposition des adhérents", détaille François Manière. "À terme, il serait intéressant d'envisager la mise à disposition de matériel, plutôt que chaque structure investisse de son côté, par exemple pour se doter d'une caméra thermique."

    Anticiper l'avenir

    Orace - Un traqueur

    Étant donné les tarifs, il était intéressant de renégocier les contrats d'énergie cette année. Mais les spécialistes s'attendent à une hausse dans les prochains mois : Orace a donc encouragé ses adhérents à s'engager sur plusieurs années et souhaite désormais les aider à optimiser leurs consommations pour anticiper l'avenir.

    Les adhérents ont ainsi pu tester une solution de suivi sur une période de 10 jours. Un traqueur a été installé sur leur compteur électrique, et les résultats étaient accessibles en temps réel sur une plateforme web. "L'expérience nous a permis de constater un potentiel d'économie sur la consommation passive et de mettre en évidence la dépense que représentent les chauffages dans les bureaux", témoigne Antony Bioteau. "Cela nous a clairement donné envie d'aller plus loin dans l'analyse, notamment sur l'éclairage et les compresseurs d'air. Nous allons d'ailleurs recruter un stagiaire qui se penchera sur la question dès cet été, puis mettre en place un plan d'action."

     

    1 Lindsay Europe est implanté à La Chapelle d'Aligné, en Sarthe. La filiale du groupe américain, numéro 2 mondial de l'irrigation par aspersion (500 M€ de chiffre d'affaires annuel), fabrique quelques composants et est en charge de la distribution des produits Lyndsay en Europe. L'entreprise a également conservé l'activité de production d'enrouleurs, cœur de métier de l'entreprise Perrot qui a été rachetée en 2001, et compte 28 salariés.

    2 L'Esaip (École supérieure angevine en informatique et productique) est une école d'ingénieurs reconnue par l'État qui propose différentes formations sur l'informatique, l'environnement et la prévention des risques. Le groupe basé à Saint-Barthélémy-d'Anjou, à côté d'Angers, est présent dans six autres villes en France et à l'international (Les Sables d'Olonne, Boulogne-sur-mer, Dijon, Toulouse, Grasse et Fès au Maroc). Aujourd'hui, le site angevin accueille 600 étudiants, et les effectifs sont à la hausse : 1 000 étudiants sont attendus pour la rentrée 2020.

    3 Avec la fin des tarifs réglementés et l'ouverture à la concurrence dans le secteur de l'énergie, le prix "marché" est inférieur aux tarifs de l'opérateur historique. Depuis le 31 décembre 2015, toutes les entreprises dont la puissance souscrite est supérieure à 36 kVA sont dans l'obligation de choisir une offre marché.

     

    En savoir plus : www.orace.fr

     

    Escale 44 pour l'Orace Énergie tour

    Escale 44 pour l'Orace Énergie tour

    L'année dernière, près de 150 professionnels avaient participé au premier Orace Énergie tour qui se tenait aux Herbiers (Vendée). Ce 31 mai, la seconde édition de cet événement annuel itinérant se déroulera à Carquefou (Loire-Atlantique). À travers une série de mini-conférences sur des cas concrets, il mettra à l'honneur des entreprises du département qui mènent des actions remarquables dans le domaine de l'énergie (maîtrise des consommations, production d'énergie, créations de nouveaux services ou produits).

     

    Mardi 31 mai 2016, de 14 h à 18 h 45, IUT de Nantes à Carquefou. Plus d'infos sur www.orace.fr

     

    Thibaut Angelvy - Journaliste, webmaster et rédaction en chef
    Thibaut Angelvy - Journaliste, webmaster et rédaction en chef

    Voir tous ses articles
    Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
    Partager cet article :

    Dans la même rubrique :

    Vous n'avez pas le droit de laisser un commentaire ! Veuillez vous connecter ou vous abonner si vous n'avez pas encore de compte...