Actualités :

Recherche

Les ebooks à la Une


Folles journées
Folles journées Après Nantes voyage, les Romanciers Nantais ont réalisé un nouveau recueil en partenariat avec un événement phare de la…


Le FC Lorient
Le FC Lorient Troisième club professionnel breton, le FC Lorient est une valeur sûre du football français. De la première saison au…


C'était Ginette
C'était Ginette Première femme députée du Maine-et-Loire, comme l'indique le sous-titre du livre qui lui est dédié, Ginette Leroux était une…




  • Les feuilletons à la Une


    C'est vous qui le dites
    C'est vous qui le dites Puisqu'on vous le dit ! Cet espace vous est en effet réservé, sous réserve de prendre vous-mêmes la parole. Un point de vue à partager, un nouveau…


    Dans la roue d'Europ'raid
    Dans la roue d'Europ'raid La journaliste Delphine Blanchard embarque à bord d'une Peugeot 205 qui participe à l'édition 2017 d'Europ'raid. En 23 jours, elle va traverser 20 pays et parcourir plus…


    Chomlaik
    Chomlaik Marion Gommard-Jouan est partie à la rencontre "des artistes qui donnent à voir le monde". Au fil des histoires glanées sur plusieurs continents, et notamment à chaque…




  • Nos partenaires

    

    Fermeture de la ligne Saint-Nazaire - Gijón

    L'autoroute de la mer est devenue une impasse

    L'autoroute de la mer est dans l'impasse L'autoroute de la mer est dans l'impasse

    L’autoroute de la mer Saint-Nazaire - Gijón [lire notre dossier] est fermée depuis le 18 septembre, sans que l’on sache si elle reprendra un jour. Terri(s)toires a embarqué pour l'une des dernières rotations la semaine dernière. Narration en images d'un beau projet qui tombe à l'eau.

     

     

     

     

     

     

    Cliquez sur la première image pour démarrer le diaporama

     

    Questions en suspens

    Pas de fermeture pour l'instant ! Le terme officiel utilisé par l'exploitant de l'autoroute de la mer franco-espagnole – LD Lines – est celui de suspension. En effet, les discussions avancent en coulisses pour tenter de modifier le service et/ou prolonger les subventions, avec notamment des courriers de soutien partis de divers acteurs régionaux pour tenter de faire fléchir Bruxelles. Mais l'optimisme n'est vraiment pas de rigueur.

    Il reste que les questions sont nombreuses sur le sujet, entre modèle économique – 72 % de taux de remplissage, mais déficit hors subventions, prolongement récent (trop ?) de la ligne vers Rosslare en Irlande – et enjeu environnemental : le trajet routier reste moins cher, dans les conditions actuelles, et les transporteurs sont naturellement amenés à le privilégier. De fait, seule l'intervention publique peut faire en sorte de gommer le différentiel… et limiter la production de CO2 ainsi que les engorgements à la frontière franco-espagnole.

    Il faut enfin savoir qu'un autre projet d’autoroute de la mer franco-espagnole est en bonne voie - entre Montoir et Vigo, en Espagne, celle-là –, transformation d'une ligne existant depuis 40 ans autour des flux d'automobiles du groupe PSA et de son usine de Vigo. Son ouverture a été annoncée au printemps, mais il semble que des "détails" bloquent son officialisation. À suivre.

    Philippe Le Boulanger

     

     

     

    Francis Mizio - Journaliste
    Francis Mizio - Journaliste

    Voir tous ses articles
    Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
    Partager cet article :

    Dans la même rubrique :

    Vous n'avez pas le droit de laisser un commentaire ! Veuillez vous connecter ou vous abonner si vous n'avez pas encore de compte...