Actualités : inscription à la newsletter de Terri(s)toires

Recherche

Les ebooks à la Une


Folles journées
Folles journées Après Nantes voyage, les Romanciers Nantais ont réalisé un nouveau recueil en partenariat avec un événement phare de la…


Le FC Lorient
Le FC Lorient Troisième club professionnel breton, le FC Lorient est une valeur sûre du football français. De la première saison au…


C'était Ginette
C'était Ginette Première femme députée du Maine-et-Loire, comme l'indique le sous-titre du livre qui lui est dédié, Ginette Leroux était une…




  • Les feuilletons à la Une


    C'est vous qui le dites
    C'est vous qui le dites Puisqu'on vous le dit ! Cet espace vous est en effet réservé, sous réserve de prendre vous-mêmes la parole. Un point de vue à partager, un nouveau…


    Dans la roue d'Europ'raid
    Dans la roue d'Europ'raid La journaliste Delphine Blanchard embarque à bord d'une Peugeot 205 qui participe à l'édition 2017 d'Europ'raid. En 23 jours, elle va traverser 20 pays et parcourir plus…


    Chomlaik
    Chomlaik Marion Gommard-Jouan est partie à la rencontre "des artistes qui donnent à voir le monde". Au fil des histoires glanées sur plusieurs continents, et notamment à chaque…




  • Comment vont les fourmis ?

    -

    Écoutez l'émission de Jet FM sur l'économie sociale et solidaire (27 janvier 2017) :

     

    -

    Nos partenaires

    

    C'est vous qui le dites #25

    Reprise d'une ferme à Vallet : à votre bio cœur messieurs dames !

    La ferme de l'Aufrère (au 1er rang : Bernard, Boris, Marie et Valentin) La ferme de l'Aufrère (au 1er rang : Bernard, Boris, Marie et Valentin)

    S'installer en tant que jeune agriculteur est un vrai défi. J'ai 33 ans et je viens de lancer une campagne de financement participatif pour reprendre la ferme de l'Aufrère, à Vallet (44), avec Marie-Thérèse et Valentin. Mon objectif : faire profiter au moins 120 familles de jolis légumes bio.

    J'ai trouvé mon petit coin de paradis. Et après avoir bourlingué à travers la France et l'Europe, exploré le Burkina et l'Inde ou encore traversé l'Asie du Sud-Est, c'est finalement dans mon berceau valletais que j'ai décidé de poser mon baluchon !

    Il faut dire que j'ai trouvé l'endroit idéal. La ferme de l'Aufrère, c'est 135 hectares au cœur du vignoble nantais et convertis en bio depuis de nombreuses années. C'est aussi un lieu atypique, où s'écrivent des chemins de vie au sein d'une aventure collective et intergénérationnelle : chantiers participatifs avec les habitants du village et les sympathisants du projet, formation de volontaires venus des quatre coins du monde en woofing, accueil de visiteurs dans des gîtes ruraux… et même un petit festival de musique annuel !

    Un passage de témoin

    Le projet de la ferme de l'Aufrère a été initié par Marie-Thérèse et Bernard Poilane. Dans le cadre du départ à la retraite de Bernard, j'ai intégré l'exploitation fin 2016 pour pérenniser l'activité de maraîchage qui a été lancée il y a sept ans. Pendant un an de travail intensif, j'ai continué de diversifier à la fois la production (40 légumes sur quatre hectares) et les débouchés : les récoltes alimentent désormais trois Amaps, dont une ouverte en juillet dernier, et deux Biocoops.

    Mon installation définitive en tant que nouvel associé est programmée pour janvier 2018 et il reste beaucoup de chantiers à mener. Un investissement d'environ 30 000 € est nécessaire, dont la moitié pour acheter un nouveau tracteur. J'ai donc lancé une campagne de crowdfunding, ouverte jusqu'au 8 novembre, afin de récolter 7 000 € qui compléteront un apport personnel et un emprunt bancaire. J'espère obtenir ce coup de pouce, qui me permettra ensuite d'être moteur dans la nouvelle vie de la ferme.

    Des projets alléchants

    La reprise de l'activité maraîchage intervient en effet à un moment particulier de l'histoire de l'Aufrère. Alors que Bernard et Marie-Thérèse vont pouvoir profiter d'un repos bien mérité, il faut réinventer l'aventure avec de nouvelles énergies. Et il faut dire que les perspectives sont excitantes, car je travaillerais en collaboration étroite sur l'exploitation avec d'autres jeunes professionnels : Valentin, qui a lancé une activité d'élevage de vaches allaitantes de race charolaise, et David, installé en tant que viticulteur depuis quelques mois.

    À moyen terme, la ferme pourrait aussi accueillir un projet d'élevage de chèvres et de production de produits issus de leur lait. Nous prévoyons également de continuer à enrichir la gamme de produits issus du maraîchage, notamment avec des fruits de saison comme les fraises, et de développer la vente en circuit court. Mais pour construire ce beau projet bio, j'ai aujourd'hui besoin de votre aide : à votre bon cœur, messieurs dames !

    D'avance, un grand merci pour votre soutien, quel qu'il soit.

    Boris Allain, maraîcher bio

    Boris Allain

    En savoir plus :

     

     

     

    Parce que les bonnes idées se partagent…

    … et parce que nous croyons qu'il faut toujours favoriser le partage des idées, Terri(s)toires ouvre ses pages aux prises de parole des acteurs des territoires. Notre rubrique "C'est vous qui le dites !" est une chronique où nous souhaitons accueillir les points de vue les plus divers, ceux de simples particuliers et ceux d'experts patentés, parlant en leur nom propre ou pour le compte d'une organisation, d'une association ou d'un groupe… pour en tout cas provoquer le débat.

    Parmi les thématiques que nous privilégions, il y a celles qui intéressent la communauté des "Terri(s)toriens" : les initiatives sociétales de tous ordres, les modes de vie, et la culture dans son sens le plus large. Nous choisissons cependant de ne pas limiter les sujets potentiels, car c'est bien la nouveauté ou l'originalité des analyses, des opinions et des points de vue qui nous intéresse… et qui intéressera les lecteurs de Terri(s)toires.

    La rédaction se réserve le droit d'agréer les propositions qui lui seront faites. Pour proposer un texte, il suffit de nous contacter sur redaction@terristoires.info.

    Partager cet article :

    Dans la même rubrique :

    Vous n'avez pas le droit de laisser un commentaire ! Veuillez vous connecter ou vous abonner si vous n'avez pas encore de compte...