Filière agri-éthique : une première en France

Une baguette équitable contre le monde de la finance

Après le café, le chocolat et le sucre, voici la baguette équitable ! Un produit 100 % local pour un achat 100 % utile, selon la Cavac de Vendée, à l'origine de la démarche "Blé agri-éthique".

Tomates marocaines, kiwis néo-zélandais, haricots verts du Kenya, poulet brésilien… pour garnir les étalages des supermarchés (y compris bio !), on utilise bien souvent autant d'eau que d'essence. Comment privilégier les circuits courts, simplement et sans se ruiner ? Dans le cadre de leur projet de Transition positive, des étudiants en communication ont réalisé un reportage vidéo sur Les Fermiers du coin, un magasin de la périphérie rennaise qui regroupe 60 producteurs locaux.

Bien manger pour pas trop cher, c'est possible. Même pour des étudiants, avec un budget fruits et légumes de seulement 10 € par semaine ! Un groupe de Transition positive a décidé d'en faire la preuve en prenant son courage à deux mains pour fouiner sur les marchés et se mettre au goût des rutabagas, blettes et autres panais.

Le groupe de Transition positive qui s'est baptisé Goupils des villes s'est penché sur l'agriculture urbaine et l'éducation. Ils ont organisé une séance de sensibilisation auprès des enfants de CP de l'école Léon-Blum, à Nantes, et ont proposé à la mairie de leur permettre de créer un potager... sur les pelouses de l'Hôtel de ville ! Une initiative osée, mais réfléchie, le but étant d'affirmer symboliquement l'engagement de la municipalité dans le développement durable.

Les 13 et 14 juin, les Écossolies ouvrent les portes du Solilab au public. Rendez-vous le vendredi pour découvrir de nouvelles façons d'entreprendre, et le samedi pour flâner dans les allées d'un marché de créateurs et de producteurs.

De la bière, mais aussi de l’agriculture biologique et du lien social ; voici le triptyque de la ferme-brasserie Drao, créée à Melesse en janvier 2013 par Rozenn Mell. Cette jeune femme originaire du Finistère, auparavant cadre dans un bureau d’études en agroenvironnement, revient sur sa reconversion réussie.

En Loire-Atlantique, nombreux sont les agriculteurs qui produisent, transforment et vendent directement sur leurs exploitations, sur les marchés et dans les magasins fermiers. Pour découvrir ou redécouvrir ces "circuits courts" et échanger avec ces agriculteurs passionnés, l'association Terroirs 44 lance dès aujourd'hui ses "journées paysannes" et vous prête la clef des champs.

Pas facile d'être un citoyen impliqué quand notre attention est sans cesse happée par un appel, un tweet, un mail... Pourtant, dans ce bouillonnement numérique dopé à coups de 3, 4, voire 5 G (si, si, ça arrive, paraît-il !), certains trouvent une issue. Et si le retour à la terre germe dans l'esprit des urbains, c'est aussi - il faut l'admettre - grâce à cette profusion d'informations numériques. Terri(s)toires est allé à la chasse aux belles initiatives, sur la Toile et dans les terroirs.

Le web, aussi, est un territoire. Et il s'ouvre évidemment à l'échange croisé et à la pollinisation. Voici notre butinage de médias de l'Ouest, partenaires de Terri(s)toires.
Récolte du 16 avril
2014

Made In Pas Loin a vocation à devenir une épicerie-restaurant coopérative, en circuits courts, comme un trait d’union entre les producteurs locaux et les consommateurs, dont l’ouverture à Nantes est prévue pour l’automne prochain. (Une tribune libre de Nadia Boukir et Frédéric Mercier)

Semer des graines de conscience, investiguer à l’heure du 2.0, photographier ce qui nous plaît et plonger dans l’ère du numérique solidaire, autant d’initiatives qui méritent d’être relayées sur Terri(s)toires. De l’actu pour les mioches au ras-le-bol des étudiants en socio, il n’y a pas d’âge pour comprendre, apprendre et se révolter si nécessaire.

Le web, aussi, est un territoire. Et il s'ouvre évidemment à l'échange croisé et à la pollinisation. Voici notre butinage de médias de l'Ouest, partenaires de Terri(s)toires.

Récolte du 28 février 2014

Pour sensibiliser les enfants à ce qui se trouve dans leur assiette, l'association La clé des champs et le GIE la Ranjonnière* se sont associés pour ouvrir un accueil de loisirs à la ferme. Le projet est encore en recherche de soutien financier.

Depuis quelques années, les paysans font appel à la finance solidaire pour acquérir des terres de plus en plus rares. Dans la ferme citoyenne de Ty Losket, en Bretagne, il y a cent quarante brebis... et autant de propriétaires. Reportage.

L'étonnante histoire de la tentative d'exploitation de fraisiculture du couple d'Américains Mary et Bill Luttrell à Plougastel-Daoulas est aussi celle de deux métiers oubliés : ceux de rameneurs et de sucreurs de fraises... mais également le récit d'un télescopage linguistique avec la langue bretonne.

Orchestré par les mains vertes d'Hélène et Laurent Jouve, le potager-verger biologique les "Jardins de Pimba*"est le résultat d'une vie faite de voyages. Un retour à la terre qui ne met pas fin à leur soif d'ouverture sur le monde. Bien au contraire : le couple partage cette passion avec de jeunes wwoofers soucieux de découvrir les méthodes de production biologiques.  Reportage au lieu-dit "Pierre Blanche" de la commune d'Oudon (44) où leur ferme se déploie sur 28 hectares.

Fruit d'une histoire familiale, le cidre Kerisac montre ses coulisses... mais entretient ses secrets. À l'occasion d'un voyage de presse, reportage gonzo sur leur fief historique de Guenrouët, en Loire-Atlantique.

Fondations : tournez mécènes ! - ép. 7

Devenir paysan sans (trop) se prendre le chou

Pas facile de se lancer dans l’agriculture. Alexandre Cazajous en sait quelque chose. Passé par l’horticulture, ce trentenaire est devenu maraîcher et dispose de sa propre exploitation depuis juillet dernier. Pour en arriver là, il aura bénéficié de l’aide de la coopérative d’installation en agriculture paysanne (Ciap) et des conseils d’un paysan chevronné.

Enfant du pop art assoiffé de musiques électroniques, Éric Martineau est un pomiculteur nouvelle génération. Connecté jusque dans ses vergers, il associe tradition et nouvelles technologies pour assurer la transition écologique de l'entreprise familiale. En participant à l'opération Vergers ouverts les 31 août et 1er septembre prochains, le propriétaire de la ferme des Quantières de Chenu (72) présentera les nouveaux enjeux de son métier. Reportage.

« Précédent - Suivant »
Page 2 sur 5