Actualités : inscription à la newsletter de Terri(s)toires

Recherche

Les ebooks à la Une


C'était Ginette
C'était Ginette Première femme députée du Maine-et-Loire, comme l'indique le sous-titre du livre qui lui est dédié, Ginette Leroux était une…


Le FC Nantes
Le FC Nantes De la montée en première division avec la philosophie du beau jeu de José Arribas aux demi-finales de la…


Peau de peinture
Peau de peinture Paul, 30 ans, se retrouve au chômage. Entre deux verres au comptoir du bar de son quartier, il rencontre…




  • Les feuilletons à la Une


    Chomlaik
    Chomlaik Marion Gommard-Jouan est partie à la rencontre "des artistes qui donnent à voir le monde". Au fil des histoires glanées sur plusieurs continents, et notamment à chaque…


    Au fil de l'estuaire de la Loire
    Au fil de l'estuaire de la Loire 200 km, à pied. "Appréhender l’estuaire dans sa globalité nécessite d’en arpenter les franges, pas à pas, au rythme du marcheur", expliquent Guy-Pierre Chomette et Franck Tomps.…


    Les tops de Terri(s)toires
    Les tops de Terri(s)toires Artistes locaux, endroits flippants, jolies plages, lieux aux noms insolites...  La rédaction de Terri(s)toires explore les territoires de l'Ouest à la recherche de perles, et dresse des…




  • Comment vont les fourmis ?

    -

    Écoutez l'émission de Jet FM sur l'économie sociale et solidaire (27 janvier 2017) :

     

    -

    Nos partenaires

    Dernière ligne droite pour la campagne de financement participatif lancée pour soutenir le projet Scopéli. Plus de 20 000 € ont déjà été collectés. Enjeu : créer le premier supermarché coopératif et participatif de l'agglo nantaise.

    Le rendez-vous annuel de l'association nantaise Ecopôle revient le 25 septembre. Concerts, marché du terroir, animations ou encore activités nautiques seront au programme de ce 9e "dimanche au bord de l'eau". L'enjeu : sensibiliser au développement durable.

    Les Ateliers d'Augustine à Brest

    Cancer et cuisine : le goût des bonnes choses

    Au lycée professionnel Fénelon de Brest, on redonne le goût de s’alimenter et de cuisiner aux malades du cancer. Et ça marche. Les ingrédients de cette réussite? Des jeunes cuistots, un chef étoilé généreux, une équipe médicale dynamique et un laboratoire pharmaceutique qui a bien compris que les médicaments seuls ne servent à rien. Bienvenue aux "Ateliers d’Augustine" !

    Il y a quatre ans, la Choletaise Lydie Girard créait l’association "Du blé pour l’épicerie" destinée à financer l’ouverture d’une épicerie solidaire baptisée la Soupe aux cailloux. Les travaux du local touchent à leur fin. Plus qu’une aide alimentaire, il s’agira d’accompagner les bénéficiaires dans un projet afin de leur permettre de sortir de la précarité.

    Première française à La Verrie (85)

    Lait de chèvre bio : une filière naît à la source

    Le groupe laitier Lémance a pris le contre-pied de la délocalisation. Pour fabriquer ses yaourts au lait de chèvre bio, cet industriel a choisi de régionaliser sa production à La Verrie. Encore inédite en France, cette filière mise sur un produit très demandé. Sept éleveurs de la région s'y sont mis.

    L'association nantaise Ecos a lancé un commerce innovant, le "Micromarché" (par opposition aux hyper et supermarchés). Cette boutique dématérialisée et itinérante ne propose que des produits biologiques locaux et à des prix raisonnables. Des supports de communication ont été créés par des étudiants de SciencesCom et d'AGR-l'école de l'image dans le cadre de Transition positive 2016.

    Une campagne verdoyante, des plages de sable fin, une douce odeur de mogettes, un parc d'attraction légendaire… oui, nous sommes bien en Vendée. Après un top consacré à Nantes, Terri(s)toires vous propose 10 préceptes (complètement subjectifs) que tout Vendéen est censé connaître.

    Pour sa fête d'hiver, le quartier nantais de la Nizanerie accueille un spectacle de théâtre et des concerts, mais aussi un marché de Noël atypique et un grand concours de soupe dans l'espace public. De bons ingrédients pour un dimanche en famille multifacette.

    Ô Bocal est un projet de commerce écologique, sans emballages. Imaginé par Johanna Le Mau, il devrait ouvrir prochainement dans le centre-ville nantais et a pris la forme d'une boutique éphémère en novembre. Pour booster ses premiers pas, des étudiants ont créé plusieurs outils de communication pendant le séminaire Transition positive.

    L’Épopée Patatoïde est un projet de l'association nantaise Planet'Étudiants. Son objectif : organiser des opérations itinérantes sur les campus afin de promouvoir une alimentation locale et conviviale. Dans le cadre de Transition positive 2016, des étudiants de SciencesCom et d'AGR-l'école de l'image ont créé des supports de communication dédiés.

    Depuis quelques semaines, il n'y en a que pour Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, qui fait l'unanimité à droite comme à gauche. Le voici candidat à la présidence de la Région Bretagne pour sauver le PS, tout en posant un problème au président Hollande. Scoop : tout était écrit depuis longtemps. il suffit de se fier à l'étymologie bretonne (et on peut rassurer le président).

    Recherche d’alternatives aux importations de soja, dessert à base de sarrasin et de lait de brebis, récolte et transformation de plantes sauvages comestibles, substitut de café à base d’orge… l’agriculture biologique ne manque pas d’idées et de forces vives pour les porter. Depuis 2010, le concours Innova’bio récompense tous les ans les initiatives innovantes dans le Grand Ouest. Cette année, c’est un réseau de fermes laitières qui a été primé.

    L'association Open Odyssey remet le couvert. La saison 2015/2016 de Transition positive sera lancée le 19 octobre depuis le Solilab, pôle nantais de l'ESS, pendant la Greenweek. Au cours de l'année scolaire, plus de 300 étudiants seront impliqués dans des projets porteurs de changement dans les domaines de l’alimentation et des déchets.

    Après les Assises des Déchets il y a un peu moins d'un mois, Nantes n'en finit plus de voir la vie en vert. Avec la région des Pays de la Loire, elle est à l'initiative de la Greenweek, qui se déroulera du 19 au 23 octobre prochain. Durant cette semaine, une soixantaine d'événements dédiés aux enjeux de l'économie et de la croissance verte seront programmés.

    À l'évidence, le goût se raconte de lui-même : chacun de nous en est témoin en tant que "mangeur". Pourtant, en suivant le fil des Ateliers du goût organisés par Slow Food Nantes, il s'étoffe et se nuance de pratiques oubliées, de savoir-faire astucieux et de problématiques directement liées à notre époque. Et les ingrédients de ces rencontres ajoutent aux produits à l'honneur un supplément d'âme qui se déguste en bouche.

    Vous avez changé d’alimentation parce que vous aviez la conviction que c’était mieux pour la planète. Vous vouliez faire votre modeste part et vous pensiez que c’était plutôt bien comme démarche. Puis vous vous êtes rendu compte, sans trop comprendre pourquoi, que vous suscitez les sarcasmes de vos amis. Vos parents quant à eux s’inquiètent : leur enfant semble être en voie de radicalisation. Rassurez-vous, vous n’êtes pas seul. Témoignage.

    Au début, Christophe Favrot voulait apporter de la diversité dans le rayon des yaourts végétaux. Il a travaillé le riz, le millet et le sarrasin pour parvenir à une gamme de produits qui se vend dans une vingtaine de magasins bio. Sur l’idée de départ, s’est greffé un modèle économique original. Loin d’être gardée dans un coffre-fort, la recette des brassés de céréales est publique. L'ingénieur finistérien forme également des professionnels à son savoir-faire pour essaimer au-delà de l’ouest breton. Le pari n’est pas encore tout à fait gagné, mais il témoigne d’une autre manière de penser l’entreprise.

    Partant du principe que le meilleur déchet est celui qu’on ne produit pas, trois jeunes Nantaises projettent d’ouvrir cette année un supermarché de proximité où tous les produits seront vendus sans emballages jetables… Ô Bocal : un projet où il n’y a rien à jeter, porté par des "agitées du local" attachantes et inspirantes, adeptes du zéro déchet dans la vie comme à la ville.

    En novembre dernier, Nature & Fourchette a ouvert ses portes au 40 rue du Pré-Gauchet, à Nantes, dans l’ancienne confiserie Bonté, entre la gare sud et le stade Marcel-Saupin. La philosophie du restaurant : "le produit avant tout !"

    Gilles Boulard a été parmi les premiers à ouvrir une Ruche qui dit oui, ce système qui met en relation producteurs et consommateurs via une plateforme internet. C'était à Rennes, en mars 2012. Ancien informaticien, sensible aux questions environnementales, mais pas vraiment militant, il aurait pu continuer sa carrière professionnelle loin des choux et des poireaux s'il n'avait pas eu ce déclic quelques mois auparavant. Portrait d’un homme normal qui a décidé de faire sa part.

    Précédent - Suivant »
    Page 1 sur 3