Actualités : inscription à la newsletter de Terri(s)toires

Recherche

Les ebooks à la Une


Folles journées
Folles journées Après Nantes voyage, les Romanciers Nantais ont réalisé un nouveau recueil en partenariat avec un événement phare de la…


Le FC Lorient
Le FC Lorient Troisième club professionnel breton, le FC Lorient est une valeur sûre du football français. De la première saison au…


C'était Ginette
C'était Ginette Première femme députée du Maine-et-Loire, comme l'indique le sous-titre du livre qui lui est dédié, Ginette Leroux était une…




  • Les feuilletons à la Une


    Chomlaik
    Chomlaik Marion Gommard-Jouan est partie à la rencontre "des artistes qui donnent à voir le monde". Au fil des histoires glanées sur plusieurs continents, et notamment à chaque…


    Au fil de l'estuaire de la Loire
    Au fil de l'estuaire de la Loire 200 km, à pied. "Appréhender l’estuaire dans sa globalité nécessite d’en arpenter les franges, pas à pas, au rythme du marcheur", expliquent Guy-Pierre Chomette et Franck Tomps.…


    Les tops de Terri(s)toires
    Les tops de Terri(s)toires Artistes locaux, endroits flippants, jolies plages, lieux aux noms insolites...  La rédaction de Terri(s)toires explore les territoires de l'Ouest à la recherche de perles, et dresse des…




  • Comment vont les fourmis ?

    -

    Écoutez l'émission de Jet FM sur l'économie sociale et solidaire (27 janvier 2017) :

     

    -

    Nos partenaires

    Le Dub Camp a trouvé un nouveau terrain de jeu… à Joué-sur-Erdre ! Né en 2014 au Pellerin près du canal de la Martinière, ce festival de reggae dub avait dû s'installer temporairement à Carquefou l'an passé. Cette année, il retrouve ses racines aquatiques et naturelles puisqu'il fera désormais son nid sur les rives du magnifique lac de Vioreau.

    Un Bac +3, +4, +5 en poche, mais aucun boulot à l'horizon. Pauline, Vivien, Émilie, Lilit et Bieito ont entre 24 et 28 ans et sont au chômage malgré leurs diplômes et leur bonne volonté. Ces cas d'école, qui illustrent les difficultés des jeunes sur le marché du travail, font l'objet du webdocumentaire Bac + que dalle, produit grâce à une campagne de financement participatif.

    Depuis 1998, les associations d’Icroacoa organisent concerts et autres événements culturels dans la commune vendéenne de Montaigu. Elles sont aujourd’hui 25 à se réunir régulièrement dans la petite salle du Zinor, QG de ce collectif à la fois underground et ouvert grand sur l’extérieur.

    L'économie verte a désormais un lieu de rassemblement dans la Cité des Ducs. Dans le cadre du Climate Chance, l'association The Green Place To Be a inauguré le 27 septembre dernier ses locaux au 7 rue Mathurin Brissoneau. Porté par un collectif d'entrepreneurs nantais, cette structure a pour ambition de faire naître des projets innovants issus du green business, et de consolider un écosystème en pleine expansion sur le territoire.

    Humaid est en finale du Prix de l'impact local. Cette récompense décernée par les Cress* dans le cadre du Prix national de l'ESS dépend du vote des internautes. À votre tour d'aider la plateforme de crowdfunding solidaire créée par deux Nantais il y a quelques mois.

    Le rendez-vous annuel de l'association nantaise Ecopôle revient le 25 septembre. Concerts, marché du terroir, animations ou encore activités nautiques seront au programme de ce 9e "dimanche au bord de l'eau". L'enjeu : sensibiliser au développement durable.

    Depuis six ans, l'association À la nantaise poursuit un rêve un peu fou : transformer les supporters des Canaris en actionnaires du FC Nantes. Forts d'une levée de fonds qui équivaut à 7 % du capital existant du club, ses 2 300 adhérents y croient dur comme fer. Ou quand l'économie sociale et solidaire se frotte au foot-business.

    On se souvient des concerts au fond de la piscine du Fouloir (Saint-Herblain), de ce qu’a été POL’n avant de s’institutionnaliser. On imagine ce que pourraient devenir les Ateliers Bitche (Nantes), peut-être expulsés. Sur le fertile terreau culturel nantais, les lieux alternatifs poussent en bordure. Dernier à sortir de terre malgré tout, L'Atelier du Dahu, au pied de la butte Sainte-Anne depuis un an et demi, à défaut d’être à flanc de montagne.

    En Pays de la Loire, Orace fait rimer écologie avec économies, et les entreprises sont déjà conquises. En seulement trois ans, l'Organisation régionale pour l’abaissement de la consommation énergétique a trouvé son modèle, permettant à ses adhérents de gagner en compétitivité tout en réduisant leur impact environnemental. Le pari est donc réussi pour le centre de ressources qui s'installe à Carquefou le 31 mai dans le cadre de son deuxième Énergie tour.

    L'association Bio-T-Full vise le développement de la permaculture dans Nantes, au sein de micro fermes urbaines et innovantes. Une ambition mise en textes et en images par des étudiants dans le cadre de Transition Positive 2016.

    Timbre FM, c'est une radio locale basée à Augan dans le Morbihan. Portée par des militants associatifs pas si timbrés que ça, elle donne la parole aux habitants, propose des émissions pour tous les âges, et de la musique qui va faire du bien à votre auto-radio si vous passez du côté de Ploërmel. Sinon, la radio est aussi accessible sur le web.

    Il y a quatre ans, la Choletaise Lydie Girard créait l’association "Du blé pour l’épicerie" destinée à financer l’ouverture d’une épicerie solidaire baptisée la Soupe aux cailloux. Les travaux du local touchent à leur fin. Plus qu’une aide alimentaire, il s’agira d’accompagner les bénéficiaires dans un projet afin de leur permettre de sortir de la précarité.

    Des vaches, de la mousse, des graffs, des arbres… c’est fou tout ce qui peut pousser sur une dalle de béton. À Saint-Nicolas-de-Redon (44), au bord du canal de Nantes à Brest et de la Vilaine, une ancienne friche industrielle en zone inondable redevient sauvage sous l’œil, les mains, les pieds des Amis du Transformateur.

    L'idée est née sur un coup de tête. Quelques mois plus tard, elle est en train de devenir réalité. Malgré le scepticisme d'experts, vu les délais raccourcis et le peu d'expérience des organisateurs, le festival solidaire et éclectique Migra'Son s'installera à Pol'n les 19 et 20 mars prochains. La recette sera utilisée pour apporter une aide de premier secours à des mineurs isolés étrangers. Onze associations locales ont rejoint cette dynamique originale portée par sept jeunes Nantais. Entretien avec Guillaume Sanchez, vice-président de l'association Les Maillés qui a été créée pour organiser le festival.

    "À poils et à plumes, les animaux sauvages près de chez vous !" La conférence organisée par l'association Écopôle, à Nantes, le 15 mars, propose d'en savoir plus sur ces espèces qui se sont adaptées à l'environnement urbain… et d'apprendre comment contribuer à leur protection.

    L'association nantaise Ecos a lancé un commerce innovant, le "Micromarché" (par opposition aux hyper et supermarchés). Cette boutique dématérialisée et itinérante ne propose que des produits biologiques locaux et à des prix raisonnables. Des supports de communication ont été créés par des étudiants de SciencesCom et d'AGR-l'école de l'image dans le cadre de Transition positive 2016.

    Bac + que dalle a pour objectif de dresser le portrait de cinq jeunes diplômés en recherche d'emploi. L'association rennaise Tandem, un parrain pour l'emploi et le collectif nantais Iris Pictures, sont aux commandes de ce webdocumentaire. Objectif : susciter une prise de conscience collective des difficultés auxquelles font face les jeunes à l'issue de leurs études. Zoom sur une idée originale actuellement en recherche de financement.

    Environnements Solidaires met en place un projet innovant sur le quartier de Bellevue, à cheval entre Nantes et Saint-Herblain. En partenariat avec des bailleurs sociaux, l'association combine écologie et insertion professionnelle pour créer du lien social et améliorer le quotidien des habitants. Un kit de communication a été imaginé par des étudiants de SciencesCom et d'AGR-l'école de l'image dans le cadre de Transition positive 2016.

    Objectif zéro déchet, c’est possible ? L'exposition organisée à Rennes par la Maison de la consommation et de l’environnement pose la question, mais tout en apportant des solutions. Car nos poubelles débordent, et il suffit de changer ses habitudes pour produire moins de déchets… voire plus du tout.

    La Fédération des radios associatives des Pays de la Loire (Frap) organise la troisième édition de sa "Semaine" spéciale. Du 8 au 14 février 2016, plusieurs événements permettront au grand public de (re)découvrir ces médias associatifs.

    Précédent - Suivant »
    Page 1 sur 9