Actualités : inscription à la newsletter de Terri(s)toires

Recherche

Les ebooks à la Une


Folles journées
Folles journées Après Nantes voyage, les Romanciers Nantais ont réalisé un nouveau recueil en partenariat avec un événement phare de la…


Le FC Lorient
Le FC Lorient Troisième club professionnel breton, le FC Lorient est une valeur sûre du football français. De la première saison au…


C'était Ginette
C'était Ginette Première femme députée du Maine-et-Loire, comme l'indique le sous-titre du livre qui lui est dédié, Ginette Leroux était une…




  • Les feuilletons à la Une


    C'est vous qui le dites
    C'est vous qui le dites Puisqu'on vous le dit ! Cet espace vous est en effet réservé, sous réserve de prendre vous-mêmes la parole. Un point de vue à partager, un nouveau…


    Dans la roue d'Europ'raid
    Dans la roue d'Europ'raid La journaliste Delphine Blanchard embarque à bord d'une Peugeot 205 qui participe à l'édition 2017 d'Europ'raid. En 23 jours, elle va traverser 20 pays et parcourir plus…


    Chomlaik
    Chomlaik Marion Gommard-Jouan est partie à la rencontre "des artistes qui donnent à voir le monde". Au fil des histoires glanées sur plusieurs continents, et notamment à chaque…




  • Comment vont les fourmis ?

    -

    Écoutez l'émission de Jet FM sur l'économie sociale et solidaire (27 janvier 2017) :

     

    -

    Nos partenaires

    Café-concert atypique à Nantes

    Le Remorqueur centenaire tient la marée

    On aura rarement vu vieillard aussi bien arrimé. Repère des fins de soirée arrosées, le café-concert nantais le Remorqueur fêtait ses 100 ans le week-end dernier. guest star tzigane, habitués surmotivés et come back du patron emblématique, les soirées ont tenu toutes leurs promesses.

    Equipe La Motte aux cochons "Sortir pour mieux rentrer". C’est notre remède anti-déprime de fin de vacances, nous l’avons déjà affirmé haut et fort la semaine dernière, dans un précédent espace fumeux. Pour joindre les actes à la parole, nous vous proposons rien de moins… qu’une soirée commune !

    Le long des rivières d'Anjou

    Ils (re)font tourner les guinguettes

    Boire un verre ou savourer un bon p’tit plat au bord de l’eau, rêver de voyage en regardant les bateaux naviguer sur la rivière, se laisser aller à quelques pas au son de l’accordéon la nuit venue… autant de plaisirs simples qu’offrent pendant l’été les guinguettes qui s’égrènent le long de la Loire et de ses affluents, en Anjou. Plusieurs établissements ont ouvert leurs portes récemment et perpétuent à leur manière l’esprit de ces lieux d’autrefois : café populaire où l’on consomme et où l’on danse en plein air, dans la verdure.

    Cafés cultures VS pouvoirs publics

    Offensives Bar-bars

    Et c’est parti pour une tournée des bars ! Avec, en bonus, concerts, spectacles et expos. Du 25 au 27 novembre, la 9e édition du festival culture Bar-bars réunit 130 cafés dans 23 villes, d’Angers à Rennes en passant par Toulouse et Lille. Ce long week-end artistique dans les troquets est la vitrine du collectif Bar-bars, né à Nantes. Il milite à l’échelle régionale et nationale pour "le droit à la fête et au vivre ensemble". Rencontre avec David Milbeo, chargé de développer le réseau de l’association.

    Goblet recyclableYvonne, entre prendre Yves Duteil par la main et tenir un gobelet recyclable pendant le concert, eh ben elle a choisi.

    Trompette- Tu joues de la trompette, toi ?

    - Non, moi je suis le maire.

    - C'est pas grave… Moi je fais du piano, mais là, j'ai une tendinite. J'ai fait ma maison tout seul ! Hors d'eau, hors-d'œuvre ! Hum… Je vous avais pas reconnu avec les cheveux courts.

    Culture dans les Côtes d'Armor

    Les cafés-concerts boivent la tasse

    Les cinq cafés-concerts associatifs des Côtes d'Armor sont amers : le conseil général cesse de les subventionner. Pour une économie annuelle de… 15 000 €. Une décision liée au désengagement de l'État et à la réforme territoriale. Les grands événements, eux, continueront d'être aidés. Deux poids, deux mesures, s'insurgent les caf'conc’, qui lancent une pétition.

    “La Motte” à Saint-Hilaire-de-Chaléons

    Copains comme cochons

    Jacquot, Marie, Laëtitia, Mimi et Rodrigue… Derrière le bar de la Motte aux Cochons, ils ont officié. Loués soient-ils ! Aujourd’hui, Aurélie, Laurie, Anne, Rachel et Rémy ont rallumé la flamme du café-concert de Saint-Hilaire-de-Chaléons en Loire-Atlantique. Pour le plus grand bonheur des ouailles, sacrée bande s’il en est, qui, depuis 30 ans, refuse que la messe soit dite.

    Siffler l’apéro ou l’opéra ? Le dilemme n’existe plus. Depuis l’automne dernier, Pauvre Matelot, une "complainte lyrique" signée Milhaud et Cocteau, se promène dans les cafés des Pays de la Loire. Une centaine de dates, avec peu de lounges branchés et beaucoup de zincs populaires. Angers-Nantes Opéra asticote une idée simple derrière la partition : amener l’art lyrique chez vous, chez moi. Chez les vrais gens.

    150 dates, 280 groupes de renommée locale et internationale… L’Appel d’airs, à Trébry, dans les Côtes d’Armor, a réussi à être pendant cinq ans un night-club différent, où les concerts n’effrayaient pas le chéquier, et où la bière artisanale et le jus de fruits provenaient du commerce équitable.

    Tuner de Brest ! Seul le son qui, la nuit, monte du Vauban a changé. Mais les murs, eux, n’ont pas oublié. L’hôtel d’après-guerre porte bien son nom. Il a résisté au temps au point d’entrer dans la légende. Celle bâtie par la sueur des artistes, les promesses sur l’oreiller, les bruits de couloirs et les buveurs au cœur d’homme...