Actualités : inscription à la newsletter de Terri(s)toires

Recherche

Les ebooks à la Une


Folles journées
Folles journées Après Nantes voyage, les Romanciers Nantais ont réalisé un nouveau recueil en partenariat avec un événement phare de la…


Le FC Lorient
Le FC Lorient Troisième club professionnel breton, le FC Lorient est une valeur sûre du football français. De la première saison au…


C'était Ginette
C'était Ginette Première femme députée du Maine-et-Loire, comme l'indique le sous-titre du livre qui lui est dédié, Ginette Leroux était une…




  • Les feuilletons à la Une


    Dans la roue d'Europ'raid
    Dans la roue d'Europ'raid La journaliste Delphine Blanchard embarque à bord d'une Peugeot 205 qui participe à l'édition 2017 d'Europ'raid. En 23 jours, elle va traverser 20 pays et parcourir plus…


    Chomlaik
    Chomlaik Marion Gommard-Jouan est partie à la rencontre "des artistes qui donnent à voir le monde". Au fil des histoires glanées sur plusieurs continents, et notamment à chaque…


    Au fil de l'estuaire de la Loire
    Au fil de l'estuaire de la Loire 200 km, à pied. "Appréhender l’estuaire dans sa globalité nécessite d’en arpenter les franges, pas à pas, au rythme du marcheur", expliquent Guy-Pierre Chomette et Franck Tomps.…




  • Comment vont les fourmis ?

    -

    Écoutez l'émission de Jet FM sur l'économie sociale et solidaire (27 janvier 2017) :

     

    -

    Nos partenaires

    Histoires vraies en Bretagne, ép.5/9

    Le bourreau était une femme

    "Monsieur de Lyon", l’un des grands maîtres bourreaux de France au XVIIIe siècle, était une femme. Étrange destin pour cette belle Bretonne ! Une histoire à retrouver dans le livre Histoires vraies en Bretagne, de Chloé Chamouton, dont nous publions les bonnes feuilles cet été.

    Rennes Métropole, Saint-Brieuc, Cancale...

    Bouillants rafraîchit la réflexion citoyenne

    Vern-sur-Seiche, à dix minutes de Rennes. Une ancienne fromagerie industrielle constitue le point de départ d'un dispositif nomade où l'art numérique se met au service de la réflexion sociétale. En ce milieu du mois de mai 2012, chacun pense en avoir terminé avec son devoir citoyen. À tort. Car au bout d'une allée champêtre qui ne semblerait mener nulle part si des panneaux jaune vif n'indiquaient pas le chemin, le visiteur débouche finalement sur l'espace Bouillants...

    De Cancale aux bouts du monde

    Roellinger, cuisinier-corsaire des épices

    C'est peut-être le plus beau des voyages, que celui des papilles. Dis-moi ce que tu manges, je te dirai qui tu es… Avec Olivier Roellinger, le précepte prend de la saveur, ô combien. Le grand cuisinier de Cancale, celui-là même qui a renoncé à ses trois étoiles pour préserver "sérénité et bonheur d'être", est le héros d'un documentaire sur France 5 : il y raconte sa flibuste heureuse et chaleureuse à la recherche des épices, en Inde, à Madagascar ou au Mexique.

    Huitre dans une assietteYvonne, à Cancale, elle a eu beau faire des efforts, elle a pas réussi. Gober un truc froid qui se rapproche davantage des miasmes du père Albert sous bronchite que d’un mets festif et délicat, elle peut pas. Et voilà que pour les fêtes de fin d’année, il va falloir, en plus, sortir les gros billets ?!

    René Vautier, cinéaste

    Caméra au poing

    Filmer pour dénoncer. Filmer pour agir. Filmer pour soutenir. René Vautier n’a eu de cesse, depuis qu’il est sorti de l’Institut des hautes études cinématographiques (IDHEC) en 1948, de tourner sa caméra face aux travers de notre société : l’impérialisme de la colonisation, l’injustice sociale, le racisme. Ses films, souvent censurés, sont devenus des documents pour l’histoire. Le gamin de Camaret, entré à 15 ans dans la Résistance, continue le combat : à 83 ans, René Vautier prépare un nouveau film, sur la censure. Portrait du "Petit Blanc avec la caméra rouge".

    En 2010, Olivier Rœllinger décroche une étoile au guide Michelin. Encore une étoile pour le chef cancalais. Lui qui avait obtenu les prestigieuses trois étoiles en 2006, avant d’y renoncer en 2009. Mais c’était pour la maison de Bricourt. Aujourd’hui, c’est le Coquillage, son bistrot de la mer, toujours à Cancale, qui est distingué. Via un portrait de septembre 2006, partons à la rencontre d’une cuisine et d’un homme d’une extrême sensibilité, à la croisée d’une aventure de vie, où le talent personnel puise dans l’histoire et le tempérament collectif.

    Olivier Rœllinger

    La cuisine comme un voyage

    Réputé pour sa maîtrise du jeu des épices, Olivier Rœllinger n’est pourtant pas le chantre d’un cuisine exotique. Les parfums glanés au fil de ses expéditions lointaines servent à révéler, avec subtilité et dans leur authenticité, les saveurs des produits de l’océan ou celle des légumes de sa Bretagne. Pour provoquer d’autres voyages.