Actualités : inscription à la newsletter de Terri(s)toires

Recherche

Les ebooks à la Une


Folles journées
Folles journées Après Nantes voyage, les Romanciers Nantais ont réalisé un nouveau recueil en partenariat avec un événement phare de la…


Le FC Lorient
Le FC Lorient Troisième club professionnel breton, le FC Lorient est une valeur sûre du football français. De la première saison au…


C'était Ginette
C'était Ginette Première femme députée du Maine-et-Loire, comme l'indique le sous-titre du livre qui lui est dédié, Ginette Leroux était une…




  • Les feuilletons à la Une


    C'est vous qui le dites
    C'est vous qui le dites Puisqu'on vous le dit ! Cet espace vous est en effet réservé, sous réserve de prendre vous-mêmes la parole. Un point de vue à partager, un nouveau…


    Dans la roue d'Europ'raid
    Dans la roue d'Europ'raid La journaliste Delphine Blanchard embarque à bord d'une Peugeot 205 qui participe à l'édition 2017 d'Europ'raid. En 23 jours, elle va traverser 20 pays et parcourir plus…


    Chomlaik
    Chomlaik Marion Gommard-Jouan est partie à la rencontre "des artistes qui donnent à voir le monde". Au fil des histoires glanées sur plusieurs continents, et notamment à chaque…




  • Comment vont les fourmis ?

    -

    Écoutez l'émission de Jet FM sur l'économie sociale et solidaire (27 janvier 2017) :

     

    -

    Nos partenaires

    Le coworking n’est pas qu’un phénomène urbain. Les nouvelles formes d’organisation du travail touchant également les campagnes, les acteurs locaux cherchent des solutions et créent des rencontres… productives. L’enjeu : la mise en relation de tous ceux qui sont concernés. Zoom sur l'initiative pilote Mon autre Bureau à Redon.

    Il n'y a pas que le muscadet qui s'épanouit dans le vignoble nantais : la culture aussi ! Depuis trois ans, l'association nantaise Arttitudes organise Vignoble en fête, une série d'événements dans des lieux atypiques, associant concerts, débats et présentation d’une activité économique. Depuis le 15 mai et jusqu'au 18 octobre, les artistes et producteurs locaux fêteront le vignoble dans 16 communes à proximité de Nantes.

    Elles n'ont rien à envier à celles de Provence : les Cigales* de Bretagne et des Pays de la Loire permettent de filer un sérieux coup de pouce aux porteurs de projets. Elles iront à leur rencontre dans le cadre de l'opération "Cigales cherchent fourmis" le  vendredi 7 novembre, pendant la Semaine de la finance solidaire, dans plusieurs villes de l'Ouest.

    Depuis 6 ans, le Hellfest permet aux mal comprenants, aux pisse-aigre, aux pisse-froid, aux chie-dans-le-trou, aux premiers-degrés, aux ras-les-pâquerettes, aux coincés-du-bulbe, aux je-compte-où-vont-mes-impôts, aux polémiqueurs stériles, aux rabat-joie, aux calotins culottés, aux vertueux-cols-fermés, aux dimanche-en-famille-et-gigot-haricots, voire même à certains peigne-culs d’exister et de faire parler d’eux : simplement parce qu’ils sont contre. Parce que les grognements sont repartis depuis quelques jours, lançons, dans un souci de consensus, un appel pour le HugFest, de hug, câlin.

    Revue de presse #11

    Jeunes et solidaires

    Le web, aussi, est un territoire. Et il s'ouvre évidemment à l'échange croisé et à la pollinisation. Voici notre butinage de médias de l'Ouest, partenaires de Terri(s)toires.


    Récolte du 19 octobre 2012.

    Puisqu’on vous le dit ! Les initiatives écocitoyennes continuent de fleurir, malgré le cycle végétatif qui se met en berne, noyé sous les trombes d’octobre. Nos partenaires récoltent ces beaux fruits, portés par un terreau (encore) jeune et à dominante (toujours) solidaire.

    On n’y comprend plus rien avec le muscadet : un jour il y a surproduction et il faut l’arracher, un autre, un vigneron du muscadet Sèvre-et-Maine se plaint qu’on lui arrache nuitamment 2 500 ceps qu’il venait de planter. On comprend pourquoi il y a dans la région cette habitude de siffler son verre rapidement. Ça doit être de peur que les directives changent subitement. Heureusement, naissent des initiatives, comme les Muscadétours.

    Le Hellfest depuis ses bars, ép. 3/3

    L’enfer continuera (et ils ont bien raison)

    S’il y a un signe qui prouve que le Hellfest est d’une absolue innocuité, c’est l’image de ces deux flics municipaux qui, peu après 15 h 30, hier, s’envoyaient une bière en papotant avec le vieux malin qui, à l’entrée du festival, et apparemment devant chez lui, a monté un lucratif stand de sandwichs et de produits corses, tandis que son fils (?) servait des clients de dix nationalités au moins en arborant un opportun t-shirt "La justice nique sa mère".

    Le Hellfest depuis ses bars, ép. 2/3

    Comment finit l’enfer ?

    13 h, samedi 16 juin. Impossible de se garer, dans ce quartier de Clisson : les parkings pour bénévoles du festival Hellfest sont pleins et je me trouve une place improbable dans le quartier de maisons too much aux trottoirs couverts d’automobiles. Les flics laissent couler le chaos de stationnement, et pourtant, la moisson de PV serait bonne. Je suis à 20 minutes à pied du bar qui est le plus proche des scènes, où je vais officier aujourd’hui.

    Le Hellfest depuis ses bars, ép. 1/3

    On se sent bien en enfer

    C’est ma première heure, ce vendredi 15, en tant que Tintin reporter-barman bénévole au Hellfest 2012, à Clisson. "C’est à toi, l’appareil photo ? Parce qu’il y a un problème…". Le problème, c’est un verre de Kronenbourg lâché par un festivalier qui vient de tomber dessus. À défaut de faire de belles images, s’il survit à l’épreuve, j’aurai intérêt à tenter d’écrire de bons textes. Tant pis, il y aura sur mes clichés des flous artistiques et des effets incongrus ; ça donnera un côté destroy au reportage. Faut faire coller le fond et la forme.

    (Revue de presse)

    Le web, aussi, est un territoire. Et il s'ouvre évidemment à l'échange croisé et à la pollinisation. Voici notre butinage de médias de l'Ouest, partenaires de Terri(s)toires.

    Récolte du 30 mai 2012.


    Nos partenaires ont de l'imagination et des projets créatifs à revendre, et ils témoignent de pratiques tout aussi innovantes sur leurs territoires.

    Shä et Salomé, héros de “Jours de pluie“

    Anne Montel et Loïc Clément, comme dans une bulle…

    C’est un couple peu commun. Elle, c'est Salomé, une rouquine dingue de jeux vidéo type World of Warcraft. Elle travaille dans une école et est follement amoureuse de Shä. Shä ? C’est son pendant masculin. C’est… un chat ! Mais impossible de le confondre avec l’un de ses comparses félins. Non seulement il est doué de la parole, mais en plus c’est un grand amateur de littérature. Il lui arrive même d’écrire des chansons de temps à autre ! Les deux complices sont les personnages centraux de Jours de pluie, sorti en septembre dernier. Ensemble dans la vie, les auteurs de cette bande dessinée, Anne Montel, originaire de Clisson, et Loïc Clément, de Bordeaux, se sont amusés à disséminer des bouts de leur vie entre les pages. Interview.

    "On a bien un député-maire, à Nantes, alors pourquoi pas un gouverneur-maire au Bouffay ?!" Dans son habit de cérémonie, Jean-Yves Gauduchon semble tout droit sorti de la république idéale de Platon : des administrés généreux et joyeux, des réélections haut la main, il est depuis quinze ans gouverneur-maire de la Commune libre du Bouffay, à Nantes. Malgré la crise financière et le désordre mondial, au Bouffay, il gouverne tambour battant et navigue au sommet des sondages. Grâce à une recette miracle, tout à la fois devise, profession de foi et programme : humour, bonté, gaieté !

    affiche concert avec ou sans papiersCette année, pas de fête du Travail. Ou alors 52, si l'on regarde le verre à moitié vide ou à moitié plein. En effet, comme tout le monde l'avait déjà repéré l'an passé, le 1er mai 2011 tombe un dimanche. C'est chiant, parce que l'intérêt de la fête du Travail, c'est justement de ne pas travailler. Paradoxal, mais c'est comme ça. Sinon, ça serait la fête cinq jours sur sept (pour la majorité), et là ça serait le bordel. Et il faut pas : très dangereux. Comme disaient Font et Val, à une époque où ils étaient intéressants l'un et l'autre : "je suis pour la liberté, mais dans l'ordre."

    Clisson. Son château médiéval, ses parcs et ses garennes, ses rues pavées au charme italien, son aqueduc gallo-romain et… son festival métal ! Loin de l'image romantique de la commune de 7 000 habitants, le Hellfest réunit chaque année 60 000 fans de musique extrême et a su se faire accepter par les habitants et les commerçants. Sans pour autant échapper aux polémiques…

    Billie Holliday, Aretha Franklin, Marvin Gaye… Bob Destiny a joué ou composé pour ces grands noms du jazz et de la soul. Musicien talentueux et globe-trotter effréné, il s'est posé à Clisson après des escales aux quatre coins du monde. À 77 ans, il prépare un "opéra-rock" pour la commémoration de l'abolition de l'esclavage qui se déroule à Nantes le 10 mai. Un étonnant voyage musical du commerce triangulaire à la société d'aujourd'hui, proposé par un chantre du métissage.