Actualités :

Recherche

Les ebooks à la Une


Folles journées
Folles journées Après Nantes voyage, les Romanciers Nantais ont réalisé un nouveau recueil en partenariat avec un événement phare de la…


Le FC Lorient
Le FC Lorient Troisième club professionnel breton, le FC Lorient est une valeur sûre du football français. De la première saison au…


C'était Ginette
C'était Ginette Première femme députée du Maine-et-Loire, comme l'indique le sous-titre du livre qui lui est dédié, Ginette Leroux était une…




  • Les feuilletons à la Une


    C'est vous qui le dites
    C'est vous qui le dites Puisqu'on vous le dit ! Cet espace vous est en effet réservé, sous réserve de prendre vous-mêmes la parole. Un point de vue à partager, un nouveau…


    Dans la roue d'Europ'raid
    Dans la roue d'Europ'raid La journaliste Delphine Blanchard embarque à bord d'une Peugeot 205 qui participe à l'édition 2017 d'Europ'raid. En 23 jours, elle va traverser 20 pays et parcourir plus…


    Chomlaik
    Chomlaik Marion Gommard-Jouan est partie à la rencontre "des artistes qui donnent à voir le monde". Au fil des histoires glanées sur plusieurs continents, et notamment à chaque…




  • Nos partenaires

    L'abstention. Le phénomène - qui augmente à chaque élection - est souvent critiqué. Pourtant, nous savons peu de choses de ceux qui refusent de mettre un bulletin dans l'urne. Pour tenter de comprendre, des étudiants ont mené leur petite enquête à Nantes dans le cadre des municipales et du Hyblab 2014, et avec l'aide de Presse Océan. Découvrez leur réponse en dataviz.

    Le groupe de Transition positive qui s'est baptisé Goupils des villes s'est penché sur l'agriculture urbaine et l'éducation. Ils ont organisé une séance de sensibilisation auprès des enfants de CP de l'école Léon-Blum, à Nantes, et ont proposé à la mairie de leur permettre de créer un potager... sur les pelouses de l'Hôtel de ville ! Une initiative osée, mais réfléchie, le but étant d'affirmer symboliquement l'engagement de la municipalité dans le développement durable.

    Jusqu'au 13 juin, une quinzaine culturelle catalane est organisée à Nantes, avec notamment un débat économique éminemment d'actualité. Qu'on en juge : on y explorera comment les régions peuvent utiliser leur culture et leur identité comme levier économique. Ceci en présence des vice-présidents de deux Régions : Bretagne et Pays de la Loire.

    À l'occasion des élections municipales 2014, un groupe d'étudiants s'est penché sur le cas d'Angers. Sous la houlette de France 3, ils ont mené l'enquête pour savoir qui détenait les clefs du scrutin au cœur de la cité du bon roi René. Un travail de fourmis qui leur a offert la troisième place du podium.

    Une nouvelle médiathèque, c'est bien... mais qu'en pensent les habitants ? Pour le savoir, nous sommes allées à la rencontre des habitants du quartier, mais aussi de personnes qui y travaillent.

    Cet article a été réalisé par des collégiennes nantaises dans le cadre du projet Graines de plumes (voir encadré).

    Agnès Martineau, femme souriante dans la quarantaine, est fonctionnaire de la Ville de Nantes. Bibliothécaire à la médiathèque Lisa-Bresner, dans le quartier Bellevue, elle est responsable du secteur ados. Elle nous a aidé à construire un portrait chinois de la médiathèque.

    Cet article a été réalisé par des collégiennes nantaises dans le cadre du projet Graines de plumes (voir encadré).

    Une vie courte, mais une œuvre foisonnante. Lisa Bresner, écrivaine, poète, réalisatrice, calligraphe et traductrice, a laissé dans son sillage une empreinte artistique à l'accent asiatique.

    Cet article a été réalisé par des collégiennes nantaises dans le cadre du projet Graines de plumes (voir encadré).

    Depuis la rentrée 2013, des adolescentes du collège Debussy de Nantes ont découvert les secrets du journalisme dans le cadre du projet Graines de plumes. L'équipe pédagogique de l'établissement situé dans le quartier Bellevue - classé en Zep (Zone d'éducation prioritaire) - a accueilli le projet très favorablement.

    Tel un océan de couleurs, la médiathèque Lisa-Bresner a été pensée pour être moderne et conviviale. Présentation.

    Cet article a été réalisé par des collégiennes nantaises dans le cadre du projet Graines de plumes (voir encadré)

    Inaugurée en décembre 2013 par le conseil général de la Sarthe, l'opération Sarthe me up poursuit son jeu de séduction envers les entrepreneurs, notamment parisiens. Un concours vient d'être lancé afin de récompenser les porteurs de projets les plus novateurs et souhaitant s'installer en Sarthe. À la clé : six mois de salaire pour créer son entreprise. Originalité, innovation et passion seront des éléments primordiaux lors de la sélection.

    Clap de fin pour le Hyblab 2014. Pendant près d'un mois, huit étudiants d'écoles de communication, de graphisme et d'informatique* ont mis le nez dans les chiffres de l'Open Data. Sous la houlette de Terri(s)toires et de leurs professeurs, ils ont cherché à savoir si l'Ouest était toujours en tête de peloton en réalisant un petit tour de France des données. Résultats concluants, Bretagne et Pays de la Loire conservent le maillot jaune. Rennes, Angers, Nantes, Le Mans et Brest continuent d'ouvrir leurs données à vitesse grand V. Mais ces villes ne doivent pas relâcher leurs efforts, car Lyon possède à titre individuel un ratio données / habitants déjà plus élevé. Strasbourg et Paris ne sont également plus très loin. Découvrez la dataviz du projet.

    Le département de la Sarthe cherche à promouvoir son territoire aux yeux des entrepreneurs, et plus particulièrement auprès des Parisiens. Avec l'opération Sarthe me up, deux aspects sont mis en avant : le cadre économique performant et la qualité de vie. Pour illustrer cette réalité, une douzaine d'entrepreneurs installés sur le territoire ont accepté de témoigner en faveur du dispositif.

    Brest, une ville où il fait bon vivre libre. Reportage dans la métropole où plusieurs initiatives associatives autour du libre se sont multipliées ces dernières années, conjointement à une politique municipale très engagée portée par Michel Briand...

    Ce n'est pas pour le sel qu'Olivier Chenelle est devenu paludier à Saint-Armel, dans le Golfe du Morbihan. Si cet ancien naturaliste s'est installé ici il y a dix ans, c'est avec l'envie de faire vivre un écosystème dans cet espace qu'il a, avec sa femme, façonné. Le conseil général, propriétaire de cette zone naturelle sensible et qui autorisait jusqu'alors Olivier Chenelle à l'exploiter, voudrait maintenant voir le paludier partir, arguant d'un mauvais comportement de sa part. Enquête.

    L'urbanisme participatif : voici la belle idée en vogue qui fleurit depuis peu à Laval, avec un ensemble d'outils à disposition des habitants pour dessiner l'avenir de leur ville et des quartiers. Intégrés au grand projet urbain Laval 20211, ces laboratoires d'idées citoyennes pourraient à terme avoir un impact sur les futurs chantiers municipaux.

    C'est vous qui le dites ! #17

    Crotte ! Encore de l'art à Nantes !

    À Nantes, un artiste certifié insolent expose et vend des crottes d'éléphant tandis qu'un documentariste se voit refuser son aide à la création par la Région. Quel rapport ? Tout, et par cette chaleur, c'est plus épuisant que d'ordinaire.

    On peut nous reprocher, à juste titre je pense, de ne pas avoir encore abordé le sujet de la réunification de la Bretagne sur Terri(s)toires (voir post Facebook plus bas). C'est vrai que pour un média dont le terrain de jeu est le Grand Ouest, et notamment les régions administratives Bretagne et Pays de la Loire, ça devrait couler de source.

    Le bonheur n’est pas dans le blé, ép. 7

    Nouveaux indicateurs de richesse : "Bye bye PIB"

    Deux ans de travail et 27 indicateurs pour mesurer la "richesse" d’un territoire telle qu'elle est ressentie par ses habitants. Relation à la nature, taux de chômage, activités culturelles, degré de confiance en l’autre... des critères variés se sont dégagés lors de débats et rencontres entre citoyens des Pays de la Loire. Le but de ces travaux qui viennent d’être restitués : tenter d’impulser une autre manière de penser l’action politique. La Région s’engage. Et l'initiative pourrait trouver écho à l’Assemblée nationale.

    Des vues improbables, des couchers de soleil ou d'étonnants paysages urbains. Oui, on peut habiter en haut d'un HLM, apprécier le paysage qui s'offre par la fenêtre et réaliser quelques clichés qui se retrouveront sur écrans géants. C'est l'objet de l'opération "Vu(e) de ma fenêtre" lancée par l'office Nantes Habitat à l'occasion de la première semaine nationale des HLM. Rencontre avec deux participantes.

    « Précédent - Suivant »
    Page 2 sur 5