Actualités : inscription à la newsletter de Terri(s)toires

Recherche

Les ebooks à la Une


Folles journées
Folles journées Après Nantes voyage, les Romanciers Nantais ont réalisé un nouveau recueil en partenariat avec un événement phare de la…


Le FC Lorient
Le FC Lorient Troisième club professionnel breton, le FC Lorient est une valeur sûre du football français. De la première saison au…


C'était Ginette
C'était Ginette Première femme députée du Maine-et-Loire, comme l'indique le sous-titre du livre qui lui est dédié, Ginette Leroux était une…




  • Les feuilletons à la Une


    C'est vous qui le dites
    C'est vous qui le dites Puisqu'on vous le dit ! Cet espace vous est en effet réservé, sous réserve de prendre vous-mêmes la parole. Un point de vue à partager, un nouveau…


    Dans la roue d'Europ'raid
    Dans la roue d'Europ'raid La journaliste Delphine Blanchard embarque à bord d'une Peugeot 205 qui participe à l'édition 2017 d'Europ'raid. En 23 jours, elle va traverser 20 pays et parcourir plus…


    Chomlaik
    Chomlaik Marion Gommard-Jouan est partie à la rencontre "des artistes qui donnent à voir le monde". Au fil des histoires glanées sur plusieurs continents, et notamment à chaque…




  • Comment vont les fourmis ?

    -

    Écoutez l'émission de Jet FM sur l'économie sociale et solidaire (27 janvier 2017) :

     

    -

    Nos partenaires

    La roche au démon, ép. 1/3

    Celte une sombre histoire

    Franck Albertini, un jeune geek qui travaille dans une agence de pub parisienne, sort depuis quelques semaines avec Gaëlle Le Cloarec, une jolie photographe bretonne. Ce dimanche matin, elle l'a tiré du lit aux aurores pour faire une photo du dolmen celte de La-Roche-aux-Fées lorsqu'il est encore enveloppé de la brume matinale. Une escapade romantique, mais qui tourne vite au cauchemar… Premier épisode de La roche au démon, de Jean-Marc Ligny.

    L'association Bio-T-Full vise le développement de la permaculture dans Nantes, au sein de micro fermes urbaines et innovantes. Une ambition mise en textes et en images par des étudiants dans le cadre de Transition Positive 2016.

    Dans le cadre de Transition Positive 2016, des étudiants ont quitté leurs salles de cours pour découvrir Compost in situ. Leur mission : créer une campagne de communication pour cette entreprise nantaise qui propose des outils de valorisation par le compostage aux sociétés qui produisent beaucoup de déchets organiques.

    L'association nantaise Ecos a lancé un commerce innovant, le "Micromarché" (par opposition aux hyper et supermarchés). Cette boutique dématérialisée et itinérante ne propose que des produits biologiques locaux et à des prix raisonnables. Des supports de communication ont été créés par des étudiants de SciencesCom et d'AGR-l'école de l'image dans le cadre de Transition positive 2016.

    Environnements Solidaires met en place un projet innovant sur le quartier de Bellevue, à cheval entre Nantes et Saint-Herblain. En partenariat avec des bailleurs sociaux, l'association combine écologie et insertion professionnelle pour créer du lien social et améliorer le quotidien des habitants. Un kit de communication a été imaginé par des étudiants de SciencesCom et d'AGR-l'école de l'image dans le cadre de Transition positive 2016.

    L'impression 3D est en plein boom. La démocratisation des outils permet d'inventer de nouveaux usages, et n'importe qui peut concevoir et fabriquer facilement tout type d'objets. En Bretagne et Pays de la Loire, les bonnes idées se multiplient afin d'accélérer cette révolution ou d'en tirer parti. Showroom ou formation dédiés, pièces sur mesure pour l'industrie, objets de communication insolites, prothèses et même habitats d'urgence… Tour d'horizon des initiatives locales.

    Solution Recyclage, basé à Saint-Herblain (44), propose aux entreprises une offre à la carte pour le tri, la collecte et la valorisation de leurs déchets. Un groupe d'étudiants de SciencesCom et d'AGR-l'école de l'image a créé des supports de communication originaux inspirés de l'univers des superhéros. Troisième épisode du feuilleton consacré à Transition positive 2016.

    L’Épopée Patatoïde est un projet de l'association nantaise Planet'Étudiants. Son objectif : organiser des opérations itinérantes sur les campus afin de promouvoir une alimentation locale et conviviale. Dans le cadre de Transition positive 2016, des étudiants de SciencesCom et d'AGR-l'école de l'image ont créé des supports de communication dédiés.

    L'association Open Odyssey remet le couvert. La saison 2015/2016 de Transition positive sera lancée le 19 octobre depuis le Solilab, pôle nantais de l'ESS, pendant la Greenweek. Au cours de l'année scolaire, plus de 300 étudiants seront impliqués dans des projets porteurs de changement dans les domaines de l’alimentation et des déchets.

    Jean Amyot d'Inville se définit comme un optimiste qui aime rire. "J'en ai marre des gens qui râlent !", s'exclame-t-il. Alors lorsque le conseiller en communication Thierry Saussez lance son Manifeste pour l'optimisme, il ne peut que l'applaudir des deux mains… Et rédiger son portrait.

    Une autre grande personnalité de l'Ouest qui a marqué Jean Amyot d'Inville est Michel Germain. Ce Morbihannais a été tour à tour journaliste, communicant, créateur d’entreprise, professeur et spécialiste d'internet. "Un pionnier", selon Jean Amyot d'Inville, qui lui consacre un chapitre de son livre Vie de com', avec un "aime".

    Lorsqu'on lui demande quelles personnalités de l'Ouest l'ont le plus marqué, Jean Amyot d'Inville cite spontanément Jean-Claude Jaunait. Ce fils d'épiciers vendéens est devenu le fondateur charismatique de Système U. Jean Amyot d'Inville lui dédie un chapitre de son livre Vie de com', avec un"aime".

    "Comment qualifier Jean ? Éclaireur, passeur, entremetteur ?" s'interroge Philippe Gildas, dans la préface du dernier ouvrage de son ami Jean Amyot d'Inville. Certainement un peu tout ça à la fois. Dans Vie de com', avec un "aime", Jean Amyot d'Inville présente les portraits de centaines de personnes qui ont croisé sa route. Place, maintenant, à son portrait à lui. Celui d'un communiquant espiègle à l'optimisme contagieux.

    Cette année encore, le festival des 3 Continents est à l'honneur sur Terri(s)toires. Pendant toute la durée de la manifestation, du 25 novembre au 2 décembre, une trentaine d'étudiants de Nantes réalisent des articles, vidéos, sons et photos pour les médias locaux... dont Terri(s)toires !

    La France voit rouge ! En 2011, l'Hexagone concentrait près de 50 % des cas de rougeole répertoriés en Europe, et quasiment dix fois plus qu'en Allemagne. À l'occasion du HybLab 2014, Destination Santé a réalisé une infographie très complète : description de cette maladie très contagieuse, raisons de sa progression et cartographie du phénomène.

    Paradoxe : repérer des agences de communication n'est pas si facile. Comme le cordonnier (le plus mal chaussé), les agences ne prennent souvent pas assez de temps pour valoriser leur propre existence, trop occupées à peaufiner l'image de leurs clients. Dans le cadre du HybLab, des étudiants (premiers concernés lorsqu'il s'agit de repérer où postuler pour un stage) ont utilisé la base de données de Com&Médias pour réaliser une cartographie dynamique sur les agences de l'Ouest.

    Elles vivent, elles sont, elles font, elles disent, elles ont... "Elles" ? Ce sont les femmes de Nantes et sa région. Des artistes aux entrepreneuses, en passant par des militantes, la quatrième édition de l'Observatoire du bonheur dresse un large panorama de la gente féminine nantaise.

    Le second Hyblab organisé par l'association Ouest Médialab débute ce jeudi. Terri(s)toires sera à nouveau présent pour accompagner des étudiants sur un projet de datajournalisme autour de la question de l'Open Data dans l'Ouest.

    Thinkovery a rejoint le rang des nouveaux médias nantais… avec un "savoir d'avance." Quand les experts se prêtent au jeu de la caméra pour nous éclairer sur les grandes questions d'aujourd'hui.

    wwwest 2.0, ép. 8

    Visio ère

    Skype l'a démocratisée, Chatroulette en a fait un jeu, et désormais, tous les smartphones permettent de s'en servir. La visiophonie n'est plus un concept futuriste, mais un outil de communication concret. Sur le web, les entreprises peuvent d'ailleurs en tirer parti pour préparer les rencontres physiques ou accroître leur visibilité.

    Précédent - Suivant »
    Page 1 sur 2