Actualités : inscription à la newsletter de Terri(s)toires

Recherche

Les ebooks à la Une


Folles journées
Folles journées Après Nantes voyage, les Romanciers Nantais ont réalisé un nouveau recueil en partenariat avec un événement phare de la…


Le FC Lorient
Le FC Lorient Troisième club professionnel breton, le FC Lorient est une valeur sûre du football français. De la première saison au…


C'était Ginette
C'était Ginette Première femme députée du Maine-et-Loire, comme l'indique le sous-titre du livre qui lui est dédié, Ginette Leroux était une…




  • Les feuilletons à la Une


    C'est vous qui le dites
    C'est vous qui le dites Puisqu'on vous le dit ! Cet espace vous est en effet réservé, sous réserve de prendre vous-mêmes la parole. Un point de vue à partager, un nouveau…


    Dans la roue d'Europ'raid
    Dans la roue d'Europ'raid La journaliste Delphine Blanchard embarque à bord d'une Peugeot 205 qui participe à l'édition 2017 d'Europ'raid. En 23 jours, elle va traverser 20 pays et parcourir plus…


    Chomlaik
    Chomlaik Marion Gommard-Jouan est partie à la rencontre "des artistes qui donnent à voir le monde". Au fil des histoires glanées sur plusieurs continents, et notamment à chaque…




  • Comment vont les fourmis ?

    -

    Écoutez l'émission de Jet FM sur l'économie sociale et solidaire (27 janvier 2017) :

     

    -

    Nos partenaires

    Depuis 1998, les associations d’Icroacoa organisent concerts et autres événements culturels dans la commune vendéenne de Montaigu. Elles sont aujourd’hui 25 à se réunir régulièrement dans la petite salle du Zinor, QG de ce collectif à la fois underground et ouvert grand sur l’extérieur.

    Concours photo #7

    Musical Ouest

    La musique, c'est mieux par les oreilles. Ça dépend des musiques, vous m' direz. À titre personnel, je suis bien d'accord avec vous. Mais là, je vais vous causer à titre terri(s)toriel, donc pas question de se brider les écouteurs, jouons sur toute la gamme. Surtout que pour ce nouveau concours photo, on s'en fout, des oreilles ; car la musique, c'est bien aussi par les yeux. Ça dépend des chanteurs, chanteuses, musiciens, musiciennes, groupes, vous m' direz. Et à titre personnel, je suis bien d'accord avec vous. Mais là, je vais vous causer… Hé en régie, je crois que j'ai un problème avec mon retour, là !

    C'est la vraie nuit blanche que réinvente l’Abbaye de Fontevraud, le 23 juin. Une nuit complète de chansons, cinéma, débats, pyrotechnie, concerts électro… jusqu'à 5 h 52 précisément, où l'aube blanchira au rythme des chevaux de Bartabas. Et toute la nuit, il sera possible d'aller à l'Abbaye et d'en revenir… en bus. Le monument renouvelle en effet le lien avec son territoire, et plus largement ses conditions d'accès, grâce à une nouvelle desserte de transport en commun.

     

    Le Hellfest depuis ses bars, ép. 3/3

    L’enfer continuera (et ils ont bien raison)

    S’il y a un signe qui prouve que le Hellfest est d’une absolue innocuité, c’est l’image de ces deux flics municipaux qui, peu après 15 h 30, hier, s’envoyaient une bière en papotant avec le vieux malin qui, à l’entrée du festival, et apparemment devant chez lui, a monté un lucratif stand de sandwichs et de produits corses, tandis que son fils (?) servait des clients de dix nationalités au moins en arborant un opportun t-shirt "La justice nique sa mère".

    Le Hellfest depuis ses bars, ép. 2/3

    Comment finit l’enfer ?

    13 h, samedi 16 juin. Impossible de se garer, dans ce quartier de Clisson : les parkings pour bénévoles du festival Hellfest sont pleins et je me trouve une place improbable dans le quartier de maisons too much aux trottoirs couverts d’automobiles. Les flics laissent couler le chaos de stationnement, et pourtant, la moisson de PV serait bonne. Je suis à 20 minutes à pied du bar qui est le plus proche des scènes, où je vais officier aujourd’hui.

    Le Hellfest depuis ses bars, ép. 1/3

    On se sent bien en enfer

    C’est ma première heure, ce vendredi 15, en tant que Tintin reporter-barman bénévole au Hellfest 2012, à Clisson. "C’est à toi, l’appareil photo ? Parce qu’il y a un problème…". Le problème, c’est un verre de Kronenbourg lâché par un festivalier qui vient de tomber dessus. À défaut de faire de belles images, s’il survit à l’épreuve, j’aurai intérêt à tenter d’écrire de bons textes. Tant pis, il y aura sur mes clichés des flous artistiques et des effets incongrus ; ça donnera un côté destroy au reportage. Faut faire coller le fond et la forme.

    Ronan Le Meliner et Batelier 10

    Infiltrations d'art

    D'Atelier 10 à Batelier 10, Ronan Le Meliner n'a eu que quelques mètres à faire, et une lettre à rajouter. Mais une lettre qui change tout : désormais, son entreprise informatique et sa galerie d'art flottent sur l'Erdre. Rencontre, à l'occasion d'un triple vernissage, avec un galeriste atypique qui conjugue harmonieusement deux parties de lui-même… au sein d'un même bateau.

    Suite et fin du récit d'une tournée du groupe de musique Lulu La Nantaise dans le sud de la France. Retrouvez les deux épisodes précédents ici et .

    Deuxième épisode de l'investigation en journalisme gonzo de Francis Mizio aux côtés du groupe de musique Lulu La Nantaise. Retrouvez l'épisode précédent ici et la suite .

    Le fameux "soundtrack" band Lulu La Nantaise tourne à l’export et porte l’image d’une "qualité Nantes" aux quatre coins de France. Un nom so nantais et des liens avec le cinéma culte pour un concept de spectacle et un répertoire musical qui font de plus en plus le buzz aux festivals, et s’agrègent toujours plus de fans au fil des tournées… Récit de deux dates dans le sud de la France début février. Retrouvez la suite ici et .

    Finale du tremplin Buzz Booster à Nantes

    Duel de jeunes pousses hip-hop

    Le tremplin national Buzz Booster offre l'occasion à de jeunes talents de la musique hip-hop de se faire un nom. Nantes a accueilli la finale de la troisième édition, quelques jours avant le début du festival Hip Opsession. Zoom sur les deux représentants de l'Ouest, l'Angevin Humanist et le Rennais Da Titcha.

    L’identité bretonne de Nantes

    Naoned or not ?

    44=BZH ? 44 = BZH. Les messages de revendication d’un rattachement de la Loire-Atlantique à la région Bretagne fleurissent dans la Cité des Ducs. Légitime ? Historiquement, oui : Nantes faisait partie de la Bretagne jusqu’en 1956, date à laquelle la Loire-Atlantique a progressivement été rattachée à la région Pays de la Loire (qui a été investie des compétences complètes en 1982). Mais qu’en est-il aujourd’hui ? Nantes est-elle plus proche de son homologue bretonne, Rennes, ou de la capitale vendéenne de la Roche-sur-Yon ? Esquisse de réponse en infovisualisation.

    Boogie Monsta et Mauikai de Backpack Jax

    "Hip pop" puriste pour tout public

    Aux États-Unis, on leur a dit que c'était de la pop, alors que l'esprit est hip-hop. Ils pensaient ne s'adresser qu'aux puristes, mais leur son plaît au grand public. À l'image du couple de chanteurs, Backpack Jax est le fruit d'un métissage. Celui du hip-hop, de la soul et de la pop, celui du travail d'hier et du succès de demain. Remember the future est d'ailleurs le titre de leur premier EP, sorti le 4 octobre.

    Concours Clic plaque : les résultats 84 photos, près de 40 participants, une bonne dizaine de fous rires... mais un seul gagnant. Difficile de trancher pour le jury du concours photo Clic plaque, composé des membres de la rédaction, d'un poisson rouge et d'une bouteille (désormais vide) de whisky. Et la photo qui a remporté le gros lot est...

    Equipe La Motte aux cochons "Sortir pour mieux rentrer". C’est notre remède anti-déprime de fin de vacances, nous l’avons déjà affirmé haut et fort la semaine dernière, dans un précédent espace fumeux. Pour joindre les actes à la parole, nous vous proposons rien de moins… qu’une soirée commune !

    Fête de la musique

    Au diapason du sol'stice

    Fête de la musique au Palais Royal - crédit Farida Brechemier Jack a dit : "fêtons la musique", et ça fait près de 30 ans que ça dure. L'Alliance française a même exporté le concept, et ce mardi 21 juin, jour du solstice d'été, on fêtera jusqu'en Chine ou au Pérou la "Fête de la musique" (en français dans le texte). Pas moins de 110 pays sur les cinq continents ont repris l'idée ! Si la Déclaration des droits de l'Homme et du citoyen avait eu autant de succès, le printemps aurait certainement été moins chaud, et même dans le monde arabe, on aurait préféré le jazzman au jasmin.

    Festival Antibémol à Rezé

    La Pompe accorde les violons

    Six séances de répétition, et hop ! De simples musiciens amateurs, voire débutants, sont propulsés sur scène aux côtés de La Pompe, un groupe de jazz manouche aussi réputé qu'aguerri. Le 18 juin prochain, sept habitants de Rezé se produiront ainsi lors du festival Antibémol. Une aventure qui exige doigté et pédagogie du côté des professionnels, courage et persévérance pour les apprentis. Récit d'une séance de travail rythmée par quelques fausses notes, mais aussi beaucoup d'humour et de dialogue.

    logo Un cachet par ci, un job précaire par là, et vogue la galère ! Vivre de la musique s’apparente plus que jamais à un parcours du combattant. Pour preuve, en Pays de la Loire, sur plus de trois millions d’habitants, seuls 520 musiciens professionnels bénéficient du statut d’intermittent. Alors, pour s’en sortir, mieux vaut connaître les règles du jeu. D’autant que le contexte s’est profondément transformé, ces dernières années…

    Sylvain Girault, directeur artistique du Nouveau Pavillon

    "On vient voir l'ovni !"

    "En son temps, Louis XIV définissait ce qu'étaient les beaux-arts. Aujourd'hui, ce sont des comités d'experts, avec toujours ce besoin incompréhensible de hiérarchiser. Tout en bas, on trouve ainsi les musiques actuelles, et en dessous, au fond, les musiques traditionnelles, les cultures populaires… Ce qui vient du peuple ne serait donc pas de l'art ?" Sylvain Girault n'a pas sa voix dans la poche. Pour se faire entendre, il a, collectivement, créé le Nouveau Pavillon, à Bouguenais, dont il est le directeur artistique. Une scène qui, chaque année, ouvre des "Brèches" aussi insolites que délectables dans le paysage musical français.

    Recycling Party Tour

    Les concerts DEEE l'année

    Concert de Recycling Party - Terri(s)toires Bah moi, le matin, j'ai mon rituel ! Tout le monde a le sien. Je commence par émerger en écoutant la radio dans la douche ; dans la cuisine, j'ouvre le frigo, je fais marcher le grille-pain, le micro-ondes et la cafetière ; je mange devant la TV. La brosse à dents électrique dans la bouche, je lance une machine, donne un petit coup de fer à repasser sur mon pull, et je pars au boulot. Dans le tram, j'ai le baladeur sur les oreilles pendant que je regarde les infos sur mon smartphone. Au bureau, j'allume l'ordi, le disque dur externe, l'imprimante, le fax, et je décroche mon téléphone. Ça y est, la journée commence. J'ai déjà utilisé 16 équipements électriques et électroniques. Normal, je fais partie des 18-30 ans, la classe d'âge qui en consomme le plus... et en recycle le moins.

    Précédent - Suivant »
    Page 1 sur 2