Treize citoyens de Vannes et Redon ont été interviewés sur leur ressenti personnel face au changement climatique. Ce projet, baptisé "Climats intérieurs, paroles d'habitants" se déclinera sous la forme d'un livre et d'une exposition. Il est porté par Singuliers Collectifs, une entreprise atypique.

Il y a tout juste un an, la librairie de la chaîne Chapitre baissait son rideau dans l'ancien marché couvert de Feltre, à Nantes. Parallèlement, les 22 indépendantes nantaises vivent une seconde jeunesse. Que ce soit Durance et Coiffard, les historiques, ou Les Biens-Aimés et La Vie Devant Soi, les nouvelles venues. Comment font-elles ? Voyage entre étagères boisées et quatrième de couverture.

Ahhh, un 'tit verre de rhum... Un moment de grâce qui tord parfois quelques boyaux ! Il fallait un puriste pour ôter au spiritueux son côté "tue-diable". Ingénieur, basketteur, concepteur culinaire et désormais maître-artisan, Cédric Brément s'est décidé à arranger le rhum à sa façon. Depuis, les chemins de 800 cavistes mènent aux Rhums de Ced'.

Peut-on concilier réinsertion sociale, responsabilité écologique et succès commercial ? Ce qui ressemble à une quadrature du cercle est le défi quotidien de Richard Ponthou et des huit salariés de Ma Part du Gâteau. Cette boulangerie solidaire incubée par les Ecossolies, troisième du genre en France, a ouvert en août 2015, sur un rond-point fréquenté des quartiers nord de Nantes. Découverte en portraits.

WE DO GOOD veut passer un nouveau cap. Et pour se développer, la startup nantaise mise évidemment sur sa plateforme de financement participatif et solidaire. Avec un objectif minimum de 50 000 €, cette levée de fonds baptisée "Good power" est l'une des plus ambitieuses de la jeune histoire du site.

L'impression 3D est en plein boom. La démocratisation des outils permet d'inventer de nouveaux usages, et n'importe qui peut concevoir et fabriquer facilement tout type d'objets. En Bretagne et Pays de la Loire, les bonnes idées se multiplient afin d'accélérer cette révolution ou d'en tirer parti. Showroom ou formation dédiés, pièces sur mesure pour l'industrie, objets de communication insolites, prothèses et même habitats d'urgence… Tour d'horizon des initiatives locales.

Breizh Amerika veut renforcer la coopération économique entre la Bretagne et les États-Unis. Pour y parvenir, l'association mise sur la diffusion de la culture bretonne via l'organisation ou le soutien de projets artistiques. Une démarche originale portée par un homme au profil atypique, l'Américano-Breton Charles Kergaravat.

Créateur d’In&Fi Crédits, Pascal Beuvelet est une figure du monde de l’immobilier. Mais l’homme d’affaires de 69 ans, originaire de Saint-Nazaire, est aussi un artiste peintre accompli. Portrait d’une personnalité aux multiples contours.

Concoctée à Rezé, Secrets des Fées est la première gamme de cosmétiques biologiques en poudre. Une innovation issue d'une association à l'accent nantais entre un "magicien" et deux "fées", tous trois amoureux du bio et entrepreneurs avisés. Le succès est déjà au rendez-vous, et les produits se répandent dans les magasins et les sacs à main comme… une traînée de poudre.

Recherche d’alternatives aux importations de soja, dessert à base de sarrasin et de lait de brebis, récolte et transformation de plantes sauvages comestibles, substitut de café à base d’orge… l’agriculture biologique ne manque pas d’idées et de forces vives pour les porter. Depuis 2010, le concours Innova’bio récompense tous les ans les initiatives innovantes dans le Grand Ouest. Cette année, c’est un réseau de fermes laitières qui a été primé.

Un parfum 100 % naturel créé à la Baule

Anga, un ovni dans le monde de la parfumerie

Totalement exempte de produits de synthèse, l’eau de toilette Anga, concoctée par Phoenicea, fait figure d’exception dans l’univers de la parfumerie. Rencontre avec Gildas Rigaud, le Baulois créateur de cette fragrance pour homme débarrassée de tout superflu.

23 et 24 septembre : c'est le rendez-vous de tous ceux qui s'intéressent aux problématiques des déchets, en "Assises" à Nantes. Et qui ne peut s'y intéresser ? Préservation des ressources, écogeste quotidien par le tri, création d'emplois par le réemploi et le recyclage : pour sentir bon, notre avenir ne peut se détourner des déchets.

Les 23 et 24 septembre prochains se déroulent à Nantes les Assises des déchets. Au moment où la loi de transition énergétique met en bonne place la réduction et le recyclage des déchets pour favoriser l'évolution de l'économie linéaire vers l'économie circulaire, cet événement d'envergure nationale promet d'être passionnant.

Un projet photovoltaïque financé par des internautes à Menomblet (85)

Nucleosun : l'énergie solaire à l'aube du prêt participatif

Faire fructifier son argent en le prêtant à une entreprise ? C'est nouveau depuis octobre 2014. Zoom sur le fonctionnement du financement participatif en prêts rémunérés avec un exemple issu de l'économie verte et collaborative. Un projet lumineux qui réunit l'idée d'un ingénieur, une plateforme web, l'argent de 1 000 prêteurs et le toit d'un éleveur à Menomblet (85).

La maison Bakwa, portée par Nkita Mapumba, propose des meubles en carton recyclé et forme les amateurs à la technique. Elle vient de boucler avec succès une campagne de financement participatif qui va lui permettre d’emménager dans de nouveaux locaux à Rennes.

À l'évidence, le goût se raconte de lui-même : chacun de nous en est témoin en tant que "mangeur". Pourtant, en suivant le fil des Ateliers du goût organisés par Slow Food Nantes, il s'étoffe et se nuance de pratiques oubliées, de savoir-faire astucieux et de problématiques directement liées à notre époque. Et les ingrédients de ces rencontres ajoutent aux produits à l'honneur un supplément d'âme qui se déguste en bouche.

En matière immobilière, l’économie collaborative ne manque pas d’imagination. On connaissait déjà le troc de maisons pour les vacances ou la mise à disposition de canapé pour les routards de passage ; il faudra désormais compter avec l’échange de chambres entre étudiants. Le principe prend forme à travers une plateforme internet imaginée et conçue à Nantes : StudyEnjoy.

Aujourd'hui, à la ferme du Pay-Poitevin, Benoît Grondin se raconte. Sa vie de paysan, son engagement, et plus étonnant, son optimisme. C'est justement ce que la compagnie théâtrale Patrick Cosnet va engranger dans un livre, à la demande de l'association Solidarité Paysans Pays de la Loire. Une road story positive à plusieurs voix sur l'état de nos campagnes.

Dominique et Thomas Duffy ont imaginé un magasin alimentaire qui repose sur les circuits courts. Ils entendent ainsi soutenir une agriculture locale et promettent la création de 102 emplois directs sur la métropole rennaise. Mais le projet est au point mort, se heurtant à un problème de taille : les commerçants n’ont pas de terrain où implanter leur supermarché. Le couple en fait porter la responsabilité à Rennes Métropole. Celle-ci lui oppose le schéma de cohérence territoriale. Derrière la discorde, c’est la manière dont on conçoit l’avenir du commerce qui est en question.

Au début, Christophe Favrot voulait apporter de la diversité dans le rayon des yaourts végétaux. Il a travaillé le riz, le millet et le sarrasin pour parvenir à une gamme de produits qui se vend dans une vingtaine de magasins bio. Sur l’idée de départ, s’est greffé un modèle économique original. Loin d’être gardée dans un coffre-fort, la recette des brassés de céréales est publique. L'ingénieur finistérien forme également des professionnels à son savoir-faire pour essaimer au-delà de l’ouest breton. Le pari n’est pas encore tout à fait gagné, mais il témoigne d’une autre manière de penser l’entreprise.

« Précédent - Suivant »
Page 2 sur 7