Aux jardins partagés du Tillay, à Saint-Herblain (44), une vingtaine d'hommes et de femmes, âgés de 30 à 73 ans, viennent manier la binette et la brouette toutes les semaines. Ils partagent leurs petites astuces de jardinage, leur récolte… Et les liens amicaux poussent aussi vite que les radis.

Du code informatique au code vestimentaire, en passant par les codes musicaux, chacun essaie de communiquer avec ce qui l'entoure, à sa manière. Dans un monde de plus en plus complexe, on a parfois besoin de retourner à des choses toutes simples. Plonger les mains dans la terre d'un jardin partagé ou écouter un bon vieux vinyle, par exemple.

Le web, aussi, est un territoire. Et il s'ouvre évidemment à l'échange croisé et à la pollinisation. Voici notre butinage de médias de l'Ouest, partenaires de Terri(s)toires. Récolte du 5 décembre 2014.

Nourrir 9 milliards d'êtres humains en 2050 sera un défi de taille. Des alternatives existent, mais il faudra changer les habitudes des consommateurs. Par exemple, remplacer le bœuf ou le poulet par des insectes, dont l'élevage est beaucoup moins gourmand en ressources. Les Nantais sont-ils pour autant prêts à manger des crickets séchés ? Dans le cadre de Transition positive, des étudiants de SciencesCom sont allés à leur rencontre pour leur proposer d'en goûter face caméra. Un micro-trottoir plutôt croustillant.

Dans les années quatre-vingt, Benoit de Rodellec hérite du domaine forestier familial à Plounéour-Ménez (29), commune rurale au pied des monts d’Arrée. Par passion, il l’entretient et l’agrandit. Mais les 115 000 forestiers privés de Bretagne ne se ressemblent pas : actuellement, beaucoup ignorent leurs ressources alors qu’il est important de l'entretenir et de la mobiliser. État des lieux de la filière avec ce propriétaire également président de l’Union régionale de syndicats de producteurs forestiers de Bretagne.

Ce sont les stars du Jardin des plantes de Nantes : les papillons des landes y font leur show jusqu'à l'automne prochain. Une manière de découvrir à quel point ces lépidoptères sont le "symbole de l'interaction entre l'homme et la nature".

La carrière avortée de "tueur d'ânes à coups de bonnet" de Jean Martineau, ex-employé d'équarrissage voulant devenir artiste de foire, n'aurait été due qu'à une confusion entre une expression du sud de la France et une autre vendéenne.

Les espèces animales invasives ne sont pas nouvelles dans l'Ouest. La terrible invasion de mouettes américaines à Penmarc'h (Finistère) dans les années 1895 – 1900 contraignit les autorités à temporairement créer un corps de métier inattendu, qui chahuta la quiétude sociale et politique de la région : celui "d'éradiqueur de mouettes".

Ce n'est pas pour le sel qu'Olivier Chenelle est devenu paludier à Saint-Armel, dans le Golfe du Morbihan. Si cet ancien naturaliste s'est installé ici il y a dix ans, c'est avec l'envie de faire vivre un écosystème dans cet espace qu'il a, avec sa femme, façonné. Le conseil général, propriétaire de cette zone naturelle sensible et qui autorisait jusqu'alors Olivier Chenelle à l'exploiter, voudrait maintenant voir le paludier partir, arguant d'un mauvais comportement de sa part. Enquête.

La réputation des moules de bouchot du Marais poitevin n’est plus à faire. Cultivées depuis le XIXe siècle en baie de l’Aiguillon, elles ont fait de cette région le berceau de la mytiliculture. Aujourd’hui, 20 % de la production française y est produite. Pourtant, le métier de mytiliculteur a beaucoup évolué. Désormais, les deux tiers de la production annuelle doivent être vendus l’été.

Carpes, perches, brochets, gardons… il existe tous types de poissons dans le marais poitevin. Mais pour que cette biodiversité ne soit pas menacée, de nombreux pêcheurs privilégient le no-kill. Et des enfants aux seniors en passant par les plus sportifs, à pied ou en barque, tout le monde s'y retrouve ! La preuve en images avec Emma, Gilles et Gaëtan.

Enfant du pop art assoiffé de musiques électroniques, Éric Martineau est un pomiculteur nouvelle génération. Connecté jusque dans ses vergers, il associe tradition et nouvelles technologies pour assurer la transition écologique de l'entreprise familiale. En participant à l'opération Vergers ouverts les 31 août et 1er septembre prochains, le propriétaire de la ferme des Quantières de Chenu (72) présentera les nouveaux enjeux de son métier. Reportage.

En avril dernier, l’Équicerie, une épicerie ambulante tirée à cheval, a entamé sa quatrième saison de tournée entre Pluherlin et Rochefort-en-Terre, dans le Morbihan. Une formule commerçante unique en France, et qui offre un réel service de proximité. Une à deux fois par semaine, Violaine Frappesauce et son fidèle Stourm apportent ainsi à domicile fruits et légumes, produits frais ou d’épicerie, liquides… D'abord aux personnes âgées isolées et aux résidents de maisons de retraite, mais aussi aux habitants de lotissements et même aux commerçants du bourg de Rochefort-en-Terre. Reportage.

 

Pour tonifier leurs programmes estivaux, France 3 Pays de la Loire et France 3 Centre invitent les cyclistes de canapé dans un road movie à vélo le long de la Loire. L'émission "Vues sur Loire" se décline en effet jusqu'au 8 septembre en web série documentaire diffusée sur le site de la chaîne publique. Baptisé Vues sur Loire à vélo et animé par la journaliste Sylvie Denis, ce road movie invite à la flânerie estivale tout en mettant en valeur le patrimoine et les acteurs du territoire des bords de Loire.

Trop c'est trop. Une théorie de dangers menace l'Ouest. Dernier en date : la découverte de la terrifiante taupe jaune doré de Bubry (Morbihan)... qui n'a déclenché aucune réaction des pouvoirs publics confinés dans un silence coupable et révélateur de l'état de déliquescence de nos institutions. J'appelle à la création d'un Observatoire des périls du Grand Ouest et à ma reconnaissance en utilité publique. Il en va de la sauvegarde des diverses catégories de la population.

"Non, l'Allemagne, ce n'est pas que de la rigueur et des voitures robustes !" Jan Rhein, directeur du centre culturel franco-allemand nantais, compte bien utiliser un autre cliché sur nos cousins germains. Celui de leur fibre écolo. La preuve en images les 25 et 26 mai avec une version nantaise du rendez-vous cinématographique Green screen festival. Et on vous offre des places !

Pour cette dixième édition de l'opération Jardins ouverts pour le neurodon, la Recherche sur le cerveau et la Fondation des parcs et jardins de France unissent une nouvelle fois leurs efforts pour lutter contre les maladies neurologiques. Les 1er, 4 et 5 mai prochains, des dizaines de parcs naturels vont ainsi ouvrir leurs portes et leurs secrets au public pour récolter des dons. Parfait pour joindre l'utile à l'agréable.

« Précédent - Suivant »
Page 2 sur 6