Actualités : inscription à la newsletter de Terri(s)toires

Recherche

Les ebooks à la Une


Folles journées
Folles journées Après Nantes voyage, les Romanciers Nantais ont réalisé un nouveau recueil en partenariat avec un événement phare de la…


Le FC Lorient
Le FC Lorient Troisième club professionnel breton, le FC Lorient est une valeur sûre du football français. De la première saison au…


C'était Ginette
C'était Ginette Première femme députée du Maine-et-Loire, comme l'indique le sous-titre du livre qui lui est dédié, Ginette Leroux était une…




  • Les feuilletons à la Une


    C'est vous qui le dites
    C'est vous qui le dites Puisqu'on vous le dit ! Cet espace vous est en effet réservé, sous réserve de prendre vous-mêmes la parole. Un point de vue à partager, un nouveau…


    Dans la roue d'Europ'raid
    Dans la roue d'Europ'raid La journaliste Delphine Blanchard embarque à bord d'une Peugeot 205 qui participe à l'édition 2017 d'Europ'raid. En 23 jours, elle va traverser 20 pays et parcourir plus…


    Chomlaik
    Chomlaik Marion Gommard-Jouan est partie à la rencontre "des artistes qui donnent à voir le monde". Au fil des histoires glanées sur plusieurs continents, et notamment à chaque…




  • Comment vont les fourmis ?

    -

    Écoutez l'émission de Jet FM sur l'économie sociale et solidaire (27 janvier 2017) :

     

    -

    Nos partenaires

    Dans le cadre de la licence professionnelle de journalisme de l'IUT de Lannion, sept étudiants ont créé un webdocumentaire sur le port de Brest. Quartier en transition, de brassage de cultures et de grands écarts entre histoire et modernité, l'espace portuaire est l'un des pouls de la cité maritime. Des amateurs de street art à la base navale en passant par les associations locales, ce projet en dresse un portrait original. Entretien avec Vincent Varron, l'un des journalistes de l'équipe.

    À première vue, le breakdance semble être l'exact opposé de la danse classique : ses adeptes tournent sur la tête et déstructurent tous leurs membres. Pourtant, c'est une discipline tout aussi stricte et difficile qui demande énormément d'investissement personnel. L'histoire des créateurs de la compagnie S'poart qui ont largement contribué à populariser cette discipline  fascinante en Vendée le prouve bien. Dernier épisode de notre feuilleton sur le livre Certifié(e)s hip-hop.

    Dans le cadre du feuilleton consacré au livre Certifié(e)s hip-hop, zoom sur les Manceaux de Bionicologists. Le beatbox est une discipline à part entière du hip-hop. Difficile mais passionnante, elle consiste à produire des sons, des rythmiques ou des bruits et même à imiter des instruments avec sa bouche. Les Bionicologists font partie des plus doués des Pays de la Loire. Retour sur leur parcours étonnant.

    Certifié(e)s Hip Hop, ép. 3/5

    Cowboyz Crew : à l'assaut des murs de Laval

    Les deux premiers épisodes du feuilleton dédié au livre Certifié(e)s hip-hop se sont intéressés à la musique avec le groupe Nouvel R et DJ One Up. Mais le hip-hop, c'est aussi la pratique du graffiti. Rencontre avec le collectif des Cowboyz Crew, des peintres à bombes et à cagoules qui n'hésitent pas à faire le mur pour s'exprimer sur les murs de Laval, en Mayenne.

    Du vendredi 13 au dimanche 15 septembre, les jeunes nantais investissent les rues pour la troisième édition du festival SPOT, estampillée "Nantes Capitale verte". Conçu par et pour les jeunes, à l’initiative de la ville de Nantes, SPOT met en lumière de nouveaux talents et fait de l’espace public un endroit insolite. Coup de projecteur.

    Certifié(e)s hip-hop, ép. 2/5

    Nouvel R : vent nouveau sur le rap français

    Après la présentation du Nantais DJ One Up, petite escale à Angers pour partir à la rencontre d'un des groupes les plus novateurs du rap français : Nouvel R. Leurs compositions textuelles et musicales travaillées en font notamment une excellente porte d'entrée pour un néophyte qui voudrait découvrir le rap. Portrait.

    Certifié(e)s hip-hop, ép. 1/5

    DJ One Up : du diamant au bout des doigts

    Le jeune auteur Étienne Kervella (voir encadré) révèle dans son livre Certifié(e)s hip-hop la diversité du hip-hop régional. Direction Nantes, Loire-Atlantique, pour ce premier portrait qui s'intéresse à la pratique du DJing (faire le DJ). Le nom paraît compliqué, mais pas de panique, DJ One Up est un très bon guide en la matière... Histoire d'un manipulateur de vinyles et de platines qui a appris comment embraser les foules.

    Encore des vertes et des bien "murs" sur la Toile, ce mois-ci. Des vertes, tout d'abord, avec des Nantais qui passent le développement durable en mode capitale, des paysans bretons bio qui se lancent dans la livraison, des entreprises qui se recyclent dans l'économie "écolo". Le mur, c'est ce qu'a décidé de faire un jeune couple de Carquefou avec un tour du monde écoresponsable. C'est sur d'autres murs que la culture hip-hop s'affiche, et dont toute la diversité en Pays de la Loire se retrouve désormais dans un ouvrage "certifié". Enfin, dans les échos, on bat le rappel aux côtés de nos partenaires "consommer responsable" et TVREZÉ autour de deux initiatives très "pep's".

    Le web, aussi, est un territoire. Et il s'ouvre évidemment à l'échange croisé et à la pollinisation. Voici notre butinage de médias de l'Ouest, partenaires de Terri(s)toires.

     

    Récolte du 21 mars 2013.

    Finale du tremplin Buzz Booster à Nantes

    Duel de jeunes pousses hip-hop

    Le tremplin national Buzz Booster offre l'occasion à de jeunes talents de la musique hip-hop de se faire un nom. Nantes a accueilli la finale de la troisième édition, quelques jours avant le début du festival Hip Opsession. Zoom sur les deux représentants de l'Ouest, l'Angevin Humanist et le Rennais Da Titcha.

    Boogie Monsta et Mauikai de Backpack Jax

    "Hip pop" puriste pour tout public

    Aux États-Unis, on leur a dit que c'était de la pop, alors que l'esprit est hip-hop. Ils pensaient ne s'adresser qu'aux puristes, mais leur son plaît au grand public. À l'image du couple de chanteurs, Backpack Jax est le fruit d'un métissage. Celui du hip-hop, de la soul et de la pop, celui du travail d'hier et du succès de demain. Remember the future est d'ailleurs le titre de leur premier EP, sorti le 4 octobre.

    Festival nantais en sursis

    Hip "hope" session

    À Nantes, septième vague d'Hip Opsession du 17 février au 6 mars. Et pour l'édition 2011, le festival hip-hop se prolonge même jusqu'à Saint-Nazaire. Bien implanté sur son territoire et reconnu au niveau international, Hip Opsession est néanmoins en sursis. Faute de moyens suffisants, le festival ne survit que grâce à la motivation de ses organisateurs, regroupés autour de l'association Pick Up Production. Nicolas Reverdito, directeur, exprime ses inquiétudes sans langue de bois.

    L'ouest est sous les bombes et l'heure est graff. Les murs des villes portent les cicatrices d'une explosion de couleurs menée par une guérilla urbaine au visage masqué. De l'underground à la lumière, des terrains vagues à la pub et aux musées, le graffiti écrit son histoire. Celle d'un mouvement illégal qui préserve jalousement ses valeurs, mais doit s'adapter au monde qui l'entoure.

    Street art atypique

    C'est graff docteur ?

    Mon premier fait du graffiti en braille. Mon second utilise la lumière, et mon troisième crée en nettoyant. Mon tout s'approche du graffiti, mais n'en est pas une discipline. Trois styles atypiques, trois supports originaux, trois philosophies, mais un point commun : The Blind, Kaalam et Philippe Chevrinais ne savent pas dans quelle case on peut les ranger. Alors, "néograffiti" ou street art ? À vous de choisir !

    Des murs de Concarneau à un salon international du prêt-à-porter

    SoemOne, success story du graffiti

    Pierre Doucin, alias SoemOne, ne pensait pas réussir si vite. En moins de quatre ans, il est passé de l’anonymat des murs de l’Ouest à la célébrité internationale. Une ascension éclair pour un graffeur qui joue désormais dans une autre cour.

    Vivre du graffiti à Nantes

    P(e)ignons sur rue

    Rue des Olivettes, à Nantes. Quasiment face à face, le magasin de bombes de peinture Street Control et l'association de graffeurs 100 Pression représentent les deux versants de l'univers professionnel du graffiti. Avec quelques sacrifices, il est possible de vivre de sa passion…

    Pratique légale du graffiti

    Collectivités et murs de liberté

    L'interdiction ne vaut qu'un temps. Lorsqu'une pratique sportive ou artistique illégale se développe malgré les sanctions, les institutions doivent envisager la mise en place d'un cadre légal. Les adeptes de skate-board peuvent ainsi se défouler dans des skate-parcs spécialement aménagés pour eux. À Rennes et Nantes, les mairies ont suivi la même logique pour permettre la pratique légale du graffiti.

    "Un graffeur sachant graffer doit savoir graffer en vandale". L'adage pourrait exister, tant la culture de l'illégal est prégnante dans le mouvement graffiti. Le "vandale" est le graffiti des origines, de la rue, le "vrai". Un sport à sensations fortes pour casse-cou téméraires, à la fois voyous et artistes éphémères. À Nantes, quelques noms reviennent sur les murs avec régularité, de plus en plus travaillés et remarqués. PIR en fait partie. Cela fait déjà 12 ans qu'il peint dans la rue. Entretien.

    Licenciements abusifs

    Du rap - rage verbale

    Clip Le rap souffre de clichés : la banlieue, la violence, l'homophobie… Si la polémique soulevée par les propos de Lefa, chanteur de Sexion d'Assaut ne contribue pas à améliorer l'image du mouvement, il ne faut pas pour autant oublier les représentants d'un rap conscient qui défendent de vraies causes. Dernier exemple en date, le morceau La machine des Angevins de "Nouvel R".

    Demandez-lui "t'es opé ?", et la réponse fuse : "A, Z !". Normal, son blaze, c'est Topaz (T.O.P.A.Z). MC stylé au crâne rasé, le Vannetais représente MusiQuality, label hip-hop ancré dans la réalité. Pas de paillettes ni de prise de tête pour des représentants d'un rap conscient et indépendant. Quand la zic compte plus que le fric…

    Billie Holliday, Aretha Franklin, Marvin Gaye… Bob Destiny a joué ou composé pour ces grands noms du jazz et de la soul. Musicien talentueux et globe-trotter effréné, il s'est posé à Clisson après des escales aux quatre coins du monde. À 77 ans, il prépare un "opéra-rock" pour la commémoration de l'abolition de l'esclavage qui se déroule à Nantes le 10 mai. Un étonnant voyage musical du commerce triangulaire à la société d'aujourd'hui, proposé par un chantre du métissage.

    Précédent - Suivant »
    Page 1 sur 2